Samedi en musique #46

Eté 1998, mon tout premier concert avec mes copines, à la « Festa de l’Unità » (genre fête du PD en France). C’était gratuit, ce n’était pas trop loin et nos parents nous ont permis d’y aller toutes seules. Bon nous avions, 14 ans donc ils nous ont amené, mais ils ne sont pas restés avec nous lors du concert. Quelques parts chez ma mère, je dois encore avoir les tickets et les autographes des deux chanteurs.

C’était ma participation à Samedi en musique proposé par BBB’s mum sur son blog .

samedienmusiquebbbsmum

Publicités

[Chut, les enfants lisent] Château de cartes

Gianni Rodari est l’un des meilleurs auteurs jeunesse italiens. Ses histoires ont fait partie de toute mon enfance et je commence petit à petit à les faire découvrir aux koalas.
Emanuele Luzzati est un illustrateur magnifique, au style très personnel. Ses oeuvres ses reconnaissent toujours et il a beaucoup travaillé sur les contes.
Je trouve que l’union des deux a produit un petit bijou de littérature pour enfant.

61kodqrkmil-_sx386_bo1204203200_

Dans le château de cartes, les figures du jeu s’animent. Un roi de pique, aussi avare que stupide, fait emprisonner tous ceux qui osent le contrarier. Les épisodes cocasses s’enchaînent à la manière d’une pièce de théâtre et chaque entrée en scène d’un nouveau personnage met à mal le pouvoir de Sa Majesté. Qui parviendra enfin à redistribuer le jeu ? Le Joker, bien sûr !

 

20111024_ba7c1d

20111024_10b698

C’est une histoire drôle et poétique sur le pouvoir, mais aussi sur la liberté. Le livre est de 1964, mais il ne fait pas du tout son âge. L’histoire est raconté comme une poésie, comme la plus part des oeuvres de cet auteur.

C’era una volta il Re di Denari,
il più avaro di tutti gli avari.
Il suo castello era d’argento
era d’oro il pavimento,
i coppi del tetto eran diamanti,
al posto dei vetri smeraldi e brillanti,
le scale avevano i gradini
tempestati di rubini.

La Regina, Madama di Picche,
era la più ricca di tutte le ricche
e si vestiva di perle e turchesi
tutti i giorni di tutti i mesi.
Quei vestiti, potete capire,
erano pesi da morire,
così, per portare la Regina
il Re fece fare una portantina.
La reggevano quattri Fanti,
due di dietro e due davanti.

La Figlia del Re, la Donna di cuori,
s’innamorò del Fante di Fiori,
e una volta dal finestrino
gli fece un saluto col ditino:
lui si confuse, si emozionò,
la portantina si rovesciò.

C’était ma participation à Chut, les enfants lisent! proposé par Yolina, sur son blog Devine qui vient bloguer? 

Age : A partir dès 6 ans
Collection: Aux couleurs du temps
Editions : Circonflexe
Prix: 8,50€

Samedi en musique #43

Demain ce sera mon anniversaire, mais aussi la fête des mères . Pour fêter cela, deux jolies chansons à thème:

Le Piccolo Coro dell’Antoniano est un chœur d’enfants mixte créé lors du festival Zecchino d’Oro. C’est un festival de chant international pour les enfants se produisant tous les ans depuis 1959 et diffusé sur la chaîne de télévision italienne Rai 1.
Quand j’étais petite, je ne ratais jamais ce programme télé et j’aurais vraiment voulu y participer. Dommage que je  suis absolument incapable de chanter. Il y a juste mes enfants qui veulent bien m’écouter (et encore, MiniKoala n’a jamais l’air contente).

C’était ma participation de la semaine au rendez-vous Samedi en musique, proposé par BBB’s Mum sur son blog.

Samedi en musique #39

Le 25 avril en Italie on fête la Libération, alors ce samedi je vais le dédier aux partigiani qui ont lutté pendant la guerre car il ne faudrait jamais oublier ce qui s’est passé. La liberté est c’est qu’on a de plus précieux.

Chanson de Luciano Ligabue dédiée à Luciano Tondelli, un jeune de vingt ans mort à dix jours de la Libération.

Se fossi lì in mezzo
avrei novant’anni
avrei dei nipoti
con cui litigare
ma ho fatto un scelta
in libera scelta
non credo ci fosse altra scelta da fare
scelta migliore

Ho avuto una vita
nessuno lo nega
me ne hanno portato via il pezzo più grosso
se parti per sempre
a neanche vent’anni
non sei mai l’eroe
sei per sempre il ragazzo

I campi in aprile
promettono bene
se questa è la terra
è proprio la terra che non lascerò
ho avuto per nome
Luciano Tondelli
col vostro permesso io non me ne andrò

Se muori in aprile
se muori col sole
finisce che muori aspettando l’estate
a me è capitato
a guerra finita
mancavano solo dieci giornate

I campi in aprile
promettono bene
son nato in un posto
cresciuto in un posto che non lascerò
c’è un 15 aprile
accanto al mio nome
col vostro permesso io non me ne andrò

Voi non mi chiedete
se rifarei tutto
ho smesso di farmi la stessa domanda
qualcuno mi disse
ricorda ragazzo
la storia non cambia se tu non la cambi

I campi in aprile
promettono bene
se questa è la terra
è proprio la terra che non lascerò
Luciano Tondelli
è ancora il mio nome
sappiate comunque che non me ne andrò

Se fossi lì in mezzo
avrei novant’anni
avrei dei nipoti con cui litigare
a cui raccontare

Une de mes chansons préférée sur ce thème. Le groupe rock/folk Modena City Ramblers c’est librement inspiré du livre de l’écrivain Italo Calvino Il sentiero dei nidi di ragno (Le Sentier des nids d’araignées)

Lungo il sentiero dei nidi di ragno
Passa la storia di un giovane uomo
Passa la scelta di chi se n’è andato
sui monti per la resistenza.
Erano i giorni del dopo settembre
quando il re fuggì sulla nave
Furono anni di lutti e dolore
di coraggio e di patimenti

Quante sono le strade
che partono dai nidi di ragno.
Qual è stato il prezzo pagato
Per chi ha scelto di andare e lottare?
Portami ancora là,
dove il vento è pronto a soffiare
a trovare ogni passo perduto
lungo il sentiero dei nidi di ragno

Uomo contro uomo
il furore che cresce nel cuore
Il mondo si divide
e la guerra non lascia parole
Italo sogna un futuro
Dove non si dovrà più sparare
Ma intanto seduto è al bivacco
Coi compagni pulisce il fucile

Quante sono le strade
che partono dai nidi di ragno.
Qual è stato il prezzo pagato
Per chi ha scelto di andare e lottare?
Portami ancora là,
dove il vento è pronto a soffiare
a trovare ogni passo perduto
lungo il sentiero dei nidi di ragno

Lungo il sentiero dei nidi di ragno
nasce la storia, questo paese
Nasce dal fuoco, dalla rivolta
e dal sogno di chi non si arrese

Je pourrais continuer et en mettre beaucoup plus car c’est vraiment difficile en choisir seulement deux ou trois. Modena City Ramblers, d’ailleurs, avait publié tout un album sur le thème (Appunti Partigiani). Sans oublier Bella ciao, connue même en France.
Ici une liste des chansons les plus connues: Resistenza Italiana al Nazifascismo

C’était ma participation de la semaine au rendez-vous Samedi en musique, proposé par BBB’s Mum sur son blog.

samedienmusiquebbbsmum

[Chut, les enfants lisent] Sticker Album Pat Patrouille

Je sais, je sais, les albums de stickers ne sont pas vraiment des livres MAIS au même âge de Bebe Koala j’ai commencé a apprendre a lire avec mon grand-père en utilisant…l’album Panini des footballeurs! Donc voilà, pour moi ce genre d’album et l’amour pour la lecture son liés.

003169b_0

003169rclcvaf_1

BebeKoala a reçu en cadeau celui de la Pat Patrouille et, bien évidemment, il l’adore.
Nous avons acheté le lister de 17 pochettes (dont 2 gratuites) à 10€50 environ et nous lui en donnons une de temps en temps. C’est lui qui doit lire les numéros derrière les tickets et le retrouver dans les pages de l’album (avec notre aide, bien sur).

Dans ce deuxième album de stickers Pat’ Patrouille, de nouvelles aventureset de nouveaux jeux t’attendent : aide Marcus à éteindre le feu, joue à cache-cache au milieu des citrouilles…
Au total 176 stickers sont à collectionner, dont 16 brillants et 24 en PVC prédécoupés !

Je ne sais pas encore qu’est ce qu’on fera des stickers doubles. Il faudrait trouver d’autres enfants pour qu’ils puissent les échanger entre eux, mais pour l’instant nous allons nous contenter de les garder dans un tiroir.

J’aime bien qu’en plus des stickers, il y a aussi des petits jeux, des histoires, du coloriage et un tableau à objectifs. Je ne sais pas encore si on va l’utiliser, mais ça pourrait être une idée sympa.

C’était ma participation à Chut, les enfants lisent! proposé par Yolina, sur son blog Devine qui vient bloguer? 

 

Samedi en musique #33

Mon coup de couleur de cette semaine, une chanson engagée d’un de mes groupes italiens préférés : Modena City Ramblers. J’aime beaucoup les chansons a texte, si en plus elles ont des jolies musiques c’est encore mieux.
Elle fait partie des chansons que j’écoute avec les petits koalas pour danser ensemble et/ou les endormir. Je me dis toujours qu’en leur faisant écouter ce genre de chanson, ils vont forcement en avoir marre et passer au cote obscur de la force…

Lei voleva la rivoluzione, l’aspettava e diceva di no
alle mie riflessioni ed ai vari argomenti,
ai distinguo ad ai tanti però
Lei credeva in un puro ideale,
nel riscatto di tutte le masse
al compromesso borghese e alla pace sociale
opponeva la lotta di classe

Alza il pugno, alza il pugno
mia dolce rivoluzionaria
Alza il pugno, alza il pugno
non rinnego la mia vecchia strada
L’utopia è rimasta la gente è cambiata, 
la risposta ora è più complicata! 

Continuava a parlare d’azione
di rivolta e di proletariato
come se in questi trent’anni di storia
il mondo non fosse cambiato
Lei sognava la ribellione contro l’impero del capitale
e scuoteva la testa quando le dicevo
che servono nuove parole,
che ora servono nuove parole!

Alza il pugno, alza il pugno
mia dolce rivoluzionaria
Alza il pugno, alza il pugno
non rinnego la mia vecchia strada
L’utopia è rimasta la gente è cambiata, 
la risposta ora è più complicata! 

Ho cercato di farle capire
ma testarda non vuole ascoltare
« pensare globale agire locale »
non è uno slogan ma una sfida vitale
Oggi Contessa ha cambiato sistema, 
si muove fra i conti cifrati 
ha lobby potenti ed amici importanti 
e la sua arma più forte è comprarti, 
la sua arma più forte è comprarti! 

Alza il pugno, alza il pugno
mia dolce rivoluzionaria
Alza il pugno, alza il pugno
non rinnego la mia vecchia strada
L’utopia è rimasta la gente è cambiata, 
la risposta ora è più complicata!

C’était ma participation de la semaine au rendez-vous Samedi en musique propose par BBB’s Mum sur son blog.

samedienmusiquebbbsmum

La Befana

Aujourd’hui c’est l’Epiphanie.
En France on mange la galette. En Italie c’est fete et la Befana remplit les chaussettes des enfants sages de bonbons, chocolats et petits jouets ou de charbon, si l’enfant n’a pas été sage.

befana

Je ne connais pas trop l’origine de cette tradition, mais elle a surement été liée a celle des Roi Mages qui portent des cadeaux a Jesus.
En tout cas, la Befana est une vieille femme avec un balai et un chapeau pointu genre sorcière, mais toujours souriante. Elle n’est pas riche donc, au contraire du Pere Noel, elle amene des tous petits cadeaux  ou des cadeaux « utiles ».

La Befana arrive toujours a trouver tous les enfants italiens dans le monde, donc  hier soir les Koalas ont eux aussi accroche leur chaussette a la fenêtre pour la trouver bien remplie ce matin.
Pour BebeKoala un petit livre, un pot de pâte a modeler, 4 sucettes, des chaussettes, des gommettes, une compote en gourde et des monnaies en chocolat.
MiniKoala a trouve des petits boudoirs, un livre de bain avec éléphant arrosoir et une compote en gourde lui aussi.

J’aime beaucoup cette tradition et j’espères réussir a la faire apprécier aussi a mes enfants, san bien sur oublier de manger une tranche de galette!