[Les enfants vont au cinéma] Paddy, la petite souris

Petite virée au cinéma de quartier avec mes garçons. Nous sommes allés voir Paddy, la petite souris de Linda Hambäck.

plps

Tous les animaux parlent du temps où la renarde rodait. Heureusement qu’elle n’a pas été vue depuis longtemps !
Mais lorsque l’écureuil se rend chez l’inspecteur Gordon au sujet d’un vol de noisettes, ce dernier suspecte à nouveau l’animal tant redouté. Pour démasquer le voleur, il aura bien besoin de Paddy la petite souris au flair particulièrement aiguisé…

 

Une histoire d’amitié et de tolérance au beau milieu de la foret enneigée.
Dans la paisible forêt enneigée, vivent toutes sortes d’animaux. Lors d’une de ses enquêtes, le commissaire crapaud Gordon rencontre une jeune souris sans travail, ni maison, ni même de nom. Il commence par la suspecter d’un vol de noisettes puis, pris de sympathie pour cette petite souris, il lui donne le nom de Paddy et lui offre la possibilité d’une nouvelle vie : devenir officier de police et être son assistante. Ensemble, ils forment un excellent duo. Mais vient l’heure de la retraite pour Gordon. Paddy se retrouve alors seule à enquêter sur une nouvelle affaire : un vol d’œuf de pie et une disparition d’enfants. Les rumeurs sur la culpabilité de la renarde grandissent de toute part et les habitants de la forêt se barricadent chez eux, la peur au ventre… Courageuse, Paddy décide de ne pas céder à la panique et d’aller à la rencontre de la renarde. Elle va enfin permettre à tous les habitants de la forêt de mieux comprendre l’animal tant redouté et de ramener le calme… (extrait du dossier de presse)

Ce film d’animation est une adaptation de trois livres suédois sur les enquetes d’un commissaire de police crapaud, Gordon, et de son assistante souris, Paddy.  Les livres ont été traduits en plusieurs langues, mais pas en français ce qui est vraiment dommage car je pense que mes enfants auraient bien aimé les lire. Par contre, aux éditions l’école des loisirs on retrouve d’autres albums de l’auteur, Ulf Nilsson.

Le film se déroule tout au long des 4 saisons: en hiver Gordon rencontre Paddy, au printemps et en été elle fait ses apprentissages comme policière, puis à l’automne Gordon prend sa retraite et laisse sa place à la petite souris.
La peur est aussi un élément très présent: Paddy a peur du noir, les autres animaux ont peur de perdre leur noisettes, mais ils ont aussi très peur de la renarde. BebeKoala, le rois des peurs,  s’est beaucoup identifié tout au long du film. [Spoiler alert] A la fin il était vraiment soulagé de découvrir que la renarde était gentille et voulait seulement protéger ses petits.

Titre original: Gordon och Paddy
Pays: Suède
Réalisateur: Linda Hambäck
Année: 2017
Durée: 1h01
Age: A partir de 3 ans

Publicités

Séance de psychomotricité 8

Séance avec une BebeKoala très tendu ce matin. Il n’était pas du tout à l’aise et en confiance comme la semaine dernière, pourtant il y a eu rien de particulier à la maison qui puisse expliquer ce changement.

Il faudra creuser un peu plus avec les maitresse à la maternelle, car effectivement il se plaint des copains qui l’embêtent et ne l’écoutent pas . La maitresse aussi m’avait fait remarquer que le comportement a à nouveau empiré et qu’il pleur beaucoup de nouveau. Je sais qu’elle à mis en place un carnet des émotions pour l’aider.

Petit devoir à la maison de la part de la psychomotricienne: créer une boite où mettre les dessins de ses peurs et de ses angoisses pour aider à mettre un nom sur ses émotions, les accepter et les évacuer.

[Chut, les enfants lisent] Sons et frissons sympathiques

MiniKoala s’est decouvert une vrai passion pour les PANTOME, comme il dit. Il poursuit son grand-frère dans l’appartement, les bras tendues en avant et en hululant ‘ouuuuuuuh! ouuuuuuh’ . S’est très marrant, quoique BebeKoala a un peu peur des phantomes donc je ne suis pas sure qu’il s’amuse vraiment.
51xy08ydm9l-_sx456_bo1204203200_
La nuit approche à pas de loup et l’on entend des sons étranges ici et la… D’où provient ce grincement ? Qui ricane ainsi à tue-tête ?
Où va ce train fantôme ? Un album sonore en 3 dimensions pour rire et frissonner de plaisir !
Un joli livre tout en relief avec des sons à chaque page. Il unit la passion des trains et celle des phantomes de mon plus petit, du coup c’est vraiment sa passion du moment.  Un vrai bonheur pour les enfants, meme les plus peureux comme les miens.
Age : 3 – 5 ans
Collection: –
Editions: Editions Quatre Fleuves
Prix: 9,90€

C’était ma participation à Chut, les enfants lisent! proposé par Yolina, sur son blog Devine qui vient bloguer? 

Séance de psychomotricité 3

Troisième rende vous cette semaine pour BebeKoala.
Ce matin il a meme été accompagné par MiniKoala, qui l’a attendu sagement dans la salle d’attente.
Au bout de trois semaines, il est plus en confiance et il a bien voulu serrer la main à la psychomotricienne pour lui dire bonjour. Elle l’a trouvé un peu plus détendu, mais toujours avec autant de peurs et d’inquiétudes donc ils vont surement travailler sur ça lors des prochaines rencontres. Elle pense que ses problèmes de sommeil (il bouge beaucoup, il fait des cauchemars, il se lève la nuit et il a constamment des cernes, meme s’il dort de 20h30 à 7h15) viennent aussi du fait qu’il n’est pas capable de laisser prise et d’évacuer ses inquiétudes, du coup sa cogite trop da sa petite tete et il n’arrive pas à se reposer.

Il a dessiné son ami dinosaure avec sa maman. Je les ai vu sur le tableau et ils sont très mignons. Très ronds et verts .

Le coup

C’était 19h, on venait de feter le 5ème anniversaire de BebeKoala chez le glacier, mais il n’était pas content. Il voulait entrer dans un magasin pour avoir encore un petit jouait. Je lui ai dit non.
Il s’est mis à jouer à coté d’un parking. Il courait vite, il soulevait la chaine en metal et il sautait de la marche assez haute. Je lui ai dit que c’était dangereux et il ne devait pas le faire. Il m’a répondu qu’il savait le faire er ce n »était plus moi qui décidait. Je l’ai laissé faire.

Je l’ai vu courir, ne pas réussir à soulever la chaine et se la planter en plein dans le cou. Les jambes sont parties en avant et il est tombé par terre, tete la première sur le coin de marche. Au début j’ai été soulagé qu’il ne se soit pas pendu. Puis j’ai vu le sang. Plein de sang couler sous les cheveux, le long du dos.
J’ai paniqué. Heureusement  qu’il y avait ma mère, ma cousine, son mari, mes oncles et tantes qui ont gardé leur sang froid.

J’ai mis les enfants dans la voiture et nous sommes partis pour les urgences pédiatriques. Nous avons passé à toute vitesse le pont, sans savoir qu’il se serait bientôt écroulé, et nous sommes arrivés à l’hôpital. MiniKoala est resté dans la voiture avec mon oncle, pendant que j’amenais BebeKoala dans la salle de triage. Heureusement c’était un soir très calme et il n’y avait qu’un enfant devant nous. Après une visite assez rapide, le médecin decide de lui mettre de points de suture et l’infirmière lui met du gel anesthésiant, en nous demandant de le garder allongé sans qu’il bouge pendant presque une heure. Plus simple à dire qu’à faire, merci les téléphones portables et internet.

Deux heures plus tard nous sortions de là. BebeKoala avec 5 points et l’interdiction de se mouiller les cheveux et la tete pendant 10 jours (c’est qui qui part aujourd’hui pour la Corse? Voilà voilà…) .

Il s’en est très bien sorti, mais ce qu’il m’a fait le plus de peine c’étaient ses hurlements quand on lui a dit qu’on allait à l’hôpital pour soigner sa tete : « Nooooon, je ne veux pas qu’ils fassent comme à MiniKoala » ou encore  « Arretez de toucher à ma tete, c’est trop fragile vous allez la casser  » sans compter que personne ne le comprenait car il parlait en français. Mon pauvre bébé.

Et deux jours plus tard, en passant sur le lieu de l’accident MiniKoala, qui avait été sage deux heures dans la voiture sans manger, sans pleurer, sans râler, en indiquant la marche il a dit « Oh BebeKoala sauté mal« .

Que des émotions pour ce fin des vacances.

Genes – 14 aout 2018

Mardi il pleuvait fort à Genes.
Il pleuvait tellement fort que, avec mon oncle, nous décidons de partir plus tot pour etre sur de ne pas rester bloqués dans les bouchons. Le train nous attendait à Nice.
Nous avons dit au revoir à MiniKoala qui restait encore 10 jours avec la Nonna et nous sommes partis, BebeKoala et moi.

Au moment du monter dans le train les premiers messages commencent à arriver.
« Vous etes où? »
« Vous partiez aujourd’hui? »
« Tout va bien? »
« Le pont de l’autoroute est tombé »

Le pont de l’autoroute est tombé

J’ai tout de suite compris de quel pont ma mère parlait. Celui qu’on prend presque tout les jours, celui sur lequel on était passé le jour d’avant pour amener BebeKoala aux urgences pédiatriques car il s’était ouvert la tete en tombant et il avait eu besoin de cinq points. Et si le pont était tombé à ce moment là?
Et s’il y avait quelqu’un de ma famille ou de mes amis au moment de l’écroulement? Les messages et les nouvelles se sont répandus à la vitesse éclaire et heureusement il n’y avait personne que je connais. Mais il aurait pu.

Le pont Morandi qui tombe c’est Genes entière qui tombe. Ca peut paraitre bizarre pour ceux qui ne connaissaient pas ma ville, mais le pont était une partie de nous. Il reliait les deux cotés de la ville et il y avait toujours de bouchons dessus. Sans compter la route qui passe en dessous, qu’on a pris tout les jours lors de nos trois semaines de vacances.

Les images sont en meme temps très réelles et dramatiques, mais aussi tellement irréelles. C’est une sensation si bizarre…
La peur, il y a la peur aussi. Pour une ville presque entièrement reliée par des ponts, comment les traverser sans se demander si un autre va tomber lui aussi?
MiniKoala est toujours là et je suis terrifiée à l’idée que ma mère prenne la voiture et se déplace, pourtant ils ne pourront pas rester à la maison pour toujours.

39142033_2177943142240274_225226023417937920_n