[Les enfants vont au cinéma] Le petit chat curieux

La semaine dernière j’ai eu l’occasion d’accompagner la classe de BebeKoala au cinéma de quartier voir Le petit chat curieux, dans le cadre du programme Maternelle et cinéma.

74_poster_scale_374x498

Dans la charmante maison de Grand-papa, la vie s’écoule paisiblement au rythme des saisons. Koma, la petite chatte, ne manque ni d’idées, ni d’amis pour occuper ses journées. Mais quelquefois, d’étranges créatures viennent perturber le cours tranquille de l’existence… Heureusement, Koma et ses amis trouvent toujours une bonne solution.

Il s’agit de 5 courts-métrages sur les aventure de Koma, une petite chatte qui vit chez son grand-père et aime coudre des personnages et filmer leurs « aventures », et ses amis:

Le premier pas
Koma décide de réaliser son propre film: elle imagine le storyboard, fabrique les marionnettes, coud les costumes et dessine les décors.

Caméra à la main
Koma adore se promener caméra à la main : filmer la nature, les poussins tout juste éclos, mais quand le chat dort, le fantôme s’amuse !

Koma et Radi-Bo
Radi-Bo, le nouvel ami de Koma, vient avec le robot qu’il a fabriqué. Cette poupée mécanique s’entend bien avec les marionnettes…. Quelle belle après-midi ils passent tous ensemble dans le grenier !

La bataille de Radi-Bo
L’ingénieux Radi-Bo fait voler son avion radiocommandé, mais un oiseau s’est mis en tête de le contrarier.

De vrais amis
Koma part en pique-nique avec ses marionnettes, mais la rencontre inattendue avec un drôle de yéti va semer le désordre dans sa vie tranquille.

Koma est passionnée par le cinéma et elle aime créer des films d’animations dans sa chambre au grenier. Elle construit les décors, fabriques les personnages, dessine le storyboard et filme tout avec sa caméra.
Komaneko est une mise en abyme permanente car les personnages font des films dans le film.
Ce dessin animé parle du plaisir de créer quelques chose par soi meme, mais aussi des efforts et de la concentration nécessaires. Il parle aussi de l’amitié car quand elle ne tourne pas des films, Koma aime jouer avec ses amis et faire des nouvelles rencontre.

BebeKoala a surtout apprécié l’histoire du yeti et son final ouvert, en effet lui et les autres enfants n’ont pas donné la meme interprétation à la fin.

Titre original: Komaneko
Pays: Japon
Réalisateur: Tsuneo Goda
Année: 2009
Durée: 1h
Age: A partir de 4 ans

Publicités

Séance de psychomotricité 8

Séance avec une BebeKoala très tendu ce matin. Il n’était pas du tout à l’aise et en confiance comme la semaine dernière, pourtant il y a eu rien de particulier à la maison qui puisse expliquer ce changement.

Il faudra creuser un peu plus avec les maitresse à la maternelle, car effectivement il se plaint des copains qui l’embêtent et ne l’écoutent pas . La maitresse aussi m’avait fait remarquer que le comportement a à nouveau empiré et qu’il pleur beaucoup de nouveau. Je sais qu’elle à mis en place un carnet des émotions pour l’aider.

Petit devoir à la maison de la part de la psychomotricienne: créer une boite où mettre les dessins de ses peurs et de ses angoisses pour aider à mettre un nom sur ses émotions, les accepter et les évacuer.

Séance de psychomotricité 5

Après une petite pause de pour les vacances d’automne, BebeKoala a retrouvé sa psychomotricienne ce matin.
Il continue à etre très content d’y aller et les résultats sont là. Il y a des hauts et des bas, forcement, mais en règle generale il fait moins de caprices et il écoute beaucoup plus. Sans compter qu’il pleure beaucoup moins (sauf ce matin qu’il a vu son père gronder le chat qui grattait le bois de la fenêtre et il s’est mis à pleurer pour le pauvre chat maltraité).

Ce matin il a emmené ses deux doudous avec lui. Il les a installé sur deux chaises pour qu’ils regardent la séance.
Ils ont travaillé sur les nouveautés et sur le fait qu’elles ne sont pas effrayantes, mais elles peuvent aussi etre amusantes.

Gros point positif de la semaine: lundi, à la maternelle,  BebeKoala a été pour la première fois dans le premier vert, c’est à dire qu’il n’a fait aucune betises et qu’il a très bien travaillé. Bon, le mardi il était dans le rouge, mais au moins il a vu qu’il en était capable.

Séance de psychomotricité 4

Jeudi dernier BebeKoala a eu sa quatrième séance de psychomotricité et c’est son papa qui l’a amené, pour changer un peu. En plus, c’est important qu’il voit qu’on le soutiens tous les deux dans ce parcours.

Le matin la maitresse m’avait prévenue qu’elles avaient enfin réussi à se parler au téléphone. Elle la trouve très sympathique et la psychomotricienne lui  a donné quelques petits conseils (par exemple, au moment du rassemblement donner à BebeKoala une chaise plutôt que de le faire s’assoir sur le banc avec les autres, comme ça il peut rester un peu plus concentré).
La maitresse trouve qu’il a déjà fait pas mal de progrès sur le controle des émotions par rapport au début de l’année. Il pleure beaucoup moins, par exemple.

Je ne sais pas qu’est ce qu’ils ont fait lors de la séance, mais mon mari les a entendu rire depuis la porte donc c’est toujours un bon signe.
Cette semaine il n’y aura par de rencontre avec la psychomotricienne car BebeKoala est en Italie avec sa nonon, mais il récupérera la semaine prochaine avant de partir chez sa mamie.

 

Absence de communication

Cette année BebeKoala a deux maitresse: une principale le lundi, mardi et  mercredi, une autre le vendredi.
Ce lundi il était très content car la maitresse avait mis en place un système des couleurs selon le comportement de chaque enfant. Si à la fin de la journée l’enfant est dans la colonne bleue il peut ramener un livre à la maison. De quoi motiver un koala qui adore les livres.
Il a fait plein d’efforts toute la semaine. Mardi, en rentrant il m’ a dit « tu sais maman, ce matin j’étais dans le rouge, mais j’ai fait des efforts et je suis passé dans le vert« . Même la maitresse, hier, m’a confirmé que ça se voit qu’il fait des efforts.

Cet après-midi, à la sortie de l’école, je le trouve dans le coin bibliothèque en train de regarder les livres. La maitresse du vendredi lui dit de se dépêcher et qu’il n’avait rien à faire là. Lui il me dit, tout content, qu’il était dans le bleu donc il pouvait ramener un livre à la maison. C’est là que la maitresse nous dit qu’elle n’en savait rien et que du coup il préférait que ce soit que avec l’autre maitresse car, en plus, elle ne connait pas les livres. Forcement BebeKoala a été très très déçu, nous avons essayé de demander si elle ne pouvait quand même lui laisser le livre, mais elle n’a pas voulu. Je n’ai pas insisté plus car je ne voulais pas donner l’impression de me « disputer » avec elle dès le deuxième vendredi de l’année, surtout devant les enfants, mais je pense lundi en toucher un mot à l’autre maitresse car j’ai peur qu’il ne fasse plus d’efforts donc au moins qu’elle sache pourquoi (ou peut être que BebeKoala va me rendre très fière et continuer à etre super sage).

Le Koala qui suivait les autres

BebeKoala est un adorable garçon actif et très intelligent qui n’a pas confiance en lui. L’année dernière, en Petite Section, il n’avait que des copines filles (à la crèche aussi, d’ailleurs) et les quelques garçons avec qui il entrait en contact dans sa classe, ils le tapaient. Petit à petit la situation s’est amélioré, il a commencé à jouer avec les garçons aussi, mais il a toujours eu cette caractéristique de ne lier qu’avec ceux vers les quels je le « poussais » (ce n’est pas forcement le terme correcte, mais je ne sais pas mieux m’expliquer). Par exemple, nous avons joué une ou deux fois au parc avec un garçon de sa classe que, jusque là, il avait toujours ignoré et il a voulu l’inviter à son anniversaire.
Puis nous avons déménagé. Il a fait trois semaines dans une classe, puis une nouvelle classe a été ouverte et il a changé des camarades.
Je pense que ça a a été beaucoup pour lui, d’ailleurs nous n’étions pas forcement pour le changement de classe au vu du déménagement, mais au final il a un super maitre donc c’était pour le mieux.

BebeKoala est un peu bizarre. Il y a souvent plein d’enfants qui à la sortie de l’école lui disent « au revoir » ou ils lui demandent de jouer avec lui, mais lui souvent ne sait pas comment ils s’appellent (je ne le connais pas, il me dit) et il ne veut pas jouer avec eux. Par contre, il « colle » cycliquement certains enfants qu’il trouve intéressants. Au debout c’étaient surtout ceux de son ancienne classe, les plus actifs on va dire. Lui il n’est pas calme, mais il se laisse beaucoup entrainer et on a vraiment l’impression qu’il change selon les enfants avec qui il joue.
Avant Noel il avait passé une période assez turbulente pendant laquelle il avait tapé les autres enfants et cassé des jouets. Ces périodes  reviennent de temps en temps, alors qu’il n’a jamais eu un caractère violent (raison pour laquelle il se faisait taper en PS, il pleurait tout le temps et il ne se défendait pas) et au parc je ne l’ai jamais vu taper qui que ce soit. Embêter oui. Coller oui. Couper la parole oui. Taper jamais. Que à l’école, il parait.
Le maitre ne comprenait pas son changement de comportement et nous non plus, mais lors de la fête de Noel du périscolaire les animatrices nous ont raconté que s’il était avec certains copains de sa classe (ceux qui étaient aussi dans la première classe) il faisait plein de bêtises, alors que s’ils n’étaient pas là il suivait les consignes et participait (presque) sagement aux activités.

Meme histoire pour la gym. Le mercredi après-midi il fait baby gym avec une copine de son école. Ils étaient dans la même classe, puis ils ont été séparés lors de la création de la nouvelle classe et ils s’entendent bien. Le problème c’est qu’ils ne peuvent pas suivre le même cours car ils font trop de bêtises ensemble. L’enseignante va être obligée de le séparer l’année prochaine. Cet après-midi elle me disait que quand BebeKoala est seul, sans sa copine, il bouge certes beaucoup, mais il suit les explications et on pourrait même penser de le passer au niveau supérieur car elle a peur qu’une troisième année de baby gym l’ennuie. Alors que sa copine, si BebeKoala n’est pas là, elle trouve d’autres enfants pour faire des bêtises et pourtant on dirait une princesse toute mignonne et sage!

Attention, je ne veux par là dire que mon fils et un ange et que c’est la faute des autres enfants, je suis toujours la première à dire que BebeKoala a un caractère difficile pour tout un tas de raisons, dont son manque de confiance. c’est justement pour cela que je m’interroge. Si on voit qu’effectivement il se fait entrainer, comment faire pour l’aider? Souvent quand il nous raconte pourquoi il a été puni à l’école (la dernière punition étant l’exclusion definitive de la chorale des moyens), il semblerait que ce soit un peu le bouc émissaire. Il est très bruyant et il ne se cache pas pour faire des bêtises (au contraire de son petit frère qui est plus malin et discret dans sa façon de faire)  du coup même si ce n’est pas lui qui a commencé, c’est lui qui est puni. Ou il nous ment, c’est possible aussi, mais quand même pas à chaque fois ?

Après la première période compliquée, j’ai du lui expliquer qu’il n’était pas obliger de faire comme les autres de peur qu’ils ne jouent pas avec lui et ça avait fonctionné, mais ça reste un concept difficile pour un enfant de 4 ans et demi.
Il a aussi compris mes doutes sur son comportement car des fois, quand je lui demande qu’est ce qui s’est passé, il me répond que ce n’était pas sa faute, mais c’était son ami dinosaure (son ami imaginaire) ou il me dit « mais si je suis avec untel je n’arrive pas à être sage, je ne suis pas capable et je dois faire des bêtises« .

Le livret de réussite de la maternelle

Hier nous avons eu rendez-vous avec le maitre de BebeKoala. Au vu de comment il se comporte à la maison et de comment c’était passé celui de l’année dernière, nous avions un peu peur de ce qu’il allait nous dire.
C’est donc avec la bouche ouverte d’étonnement que nous l’avons entendu dire que tout se passait bien pour notre fils à l’école. Il a des problèmes avec le graphisme car il ne sait pas encore bien tenir le stylo/crayon , mais ça nous le savons déjà. Il a cependant fait des progrès depuis le debout de l’année. Il est en avance pour les maths et le français, mais il ne semble pas s’ ennuyer quand les exercices sont faciles pour lui car il a le droit d’aller jouer dès qu’il a terminé, même si ça ne lui prend que cinq minutes.
Niveau comportement il y a des hauts et des bas. Il peut faire de semaines parfaites (cit) et puis enchainer une période très difficile. Nous n’avons pas encore compris le pourquoi, mais on va surveiller. La fatigue, peut être?
Il fait quelques caprices et il essaye toujours de plaider sa cause si le maitre ou l’ATSMEN lui disent quelque chose qui ne lui plait pas, mais en definitive c’est un enfant de quatre ans et demi comme les autre.

Le maitre nous a donné le livret des réussites à regarder à la maison et à lui rendre au bout d’une semaine.
BebeKoala sait, donc :

  • reconnaitre son maitre, son ATSEM et ses copains de classe
  • faire appel à l’adulte en utilisant des mots pour s’expliquer et faire une activité
  • mettre seul le manteau et les chaussures, mais aussi ranger ses affaires
  • écouter une histoire et répondre à des questions simples
  • s’interesser et feuilleter des livres dans le bon sens
  • reconnaitre les lettres de son prénom, mais aussi son prénom en entier en capitales et en script
  • écrire son prénom en capitales avec et sans modèle, ou des mots en capitales avec modèle
  • évaluer et comparer des collections d’objets
  • réaliser une collection d’objet
  • reconnaitre les doigts de la main, les constellations du dé et les chiffres
  • réciter la comptine numérique jusqu’à neuf
  • classer et ranger les objets selon la couleur, la forme et la taille
  • copier un algorithme simple
  • reconnaitre le cercle, le carré, le triangle et le rectangle
  • reproduire un puzzle simple sans  modèle et un puzzle complexe avec modèle
  • reproduire un pavage complexe
  • situer les événements dans la matinée
  • reconnaitre et nommer les principales parties du corps
  • tenir correctement les ciseaux
  • assembler les pièces pour faire une construction simple
  • se faire comprendre quand il en a besoin
  • faire des phrases correctes
  • participer à un échange collectif en prenant la parole et en écoutant les autres
  • réciter des comptines seul ou avec les autres
  • dire ce qu’il a dessiné
  • reproduire des graphismes
  • réaliser une composition à plat
  • chanter plusieurs comptines et chansons
  • se déplacer selon des règles dans un parcours de motricité
  • se déplacer de différentes façons
  • tourner dans une ronde
  • reconnaitre son équipe

Voilà les résumé de ses compétences. Le maitre nous a bien expliqué que si certaines choses n’étaient pas marquées ce n’était pas forcement car il n’en était pas capable, mais plutôt car elles n’étaient pas encore dans le « programme » .

Les bottes

Lundi il neigeait, il n’y avait pas beaucoup de neige par terre, mais presque tous les enfants en ont profité pour mettre leurs bottes.
En arrivant à la maternelle, BebeKoala a remarqué qu’un de ses copains n’avait pas de bottes et il en a demandé la raison à sa maman.

B.K: Pourquoi il n’a pas de bottes?
Maman de H : Parce que je n’en ai pas acheté et il a les pieds qui puent donc dans des bottes en plastique serait pire
B. K. : Noooon – et il se met à pleurer- le pauvre, il doit les avoir lui aussi! Maman on doit lui acheter des bottes. On va lui acheter des bottes? S’il te plait, maman.

Il m’a fallu au moins 10 minutes pour réussir à le calmer en lui montrant que son copain n’était pas triste sans bottes.
Je pense qu’il a cru que la mère ne les avait pas achetées car elle n’avait pas assez d’argent (il propose toujours d’acheter lui pour ceux qui ont besoin) et ça l’a rendu très triste. En tout cas, les autres parents étaient très très perplexes par sa réaction, surtout la mère de son copain H.

Tu n’es pas obligé de faire comme les autres

Je n’en ai pas beaucoup parlé, mais suite au déménagement BebeKoala s’est assez bien adapté à sa nouvelle école maternelle. Pourtant, ce n’était pas évident. Nouvel quartier, nouvelle école, nouveaux copains.
Les trois premières semaines, il était dans une classe de Moyenne Section d’environs 25 enfants. Puis l’école a eu la chance de pouvoir ouvrir une septième classe et il a fallu déplacer 2 ou 3 enfants de sa classe dans la nouvelle, une classe de PS/MS . Le choix est tombé, entre autres, sur lui et même si nous avions un peu peur que ça lui fasse beaucoup de changements (nous l’avons découvert le lundi même), il a eu la chance d’être dans une nouvelle classe de seulement 20 enfants: 12 PS et 8 MS. Du coup l’après-midi il n’y a pratiquement qu’eux et ils peuvent être vraiment suivis par le maitre.

Octobre et novembre sont passés sans soucis particuliers, puis debout décembre le maitre m’a demandé s’il y avait quelques chose qui n’allait pas à la maison car BebeKoala n’était plus lui. Il faisait énormément des bêtises, il cassait des jouets, il n’écoutait plus rien et, surtout, il avait même tapé d’autres enfants.
Tout le mois de décembre a été une catastrophe. Le maitre m’a informé que si après les vacances il continuait, il allait lui préparer un « contrat » journalier avec ce qu’il devait/ne devait pas faire. Des objectifs simples pour essayer de le recadrer.

J’ai essayé de comprendre ‘il se comportait comme ça en premier ou s’il suivait les autres. D’après les maitres des fois c’était le premier, mais les animateurs du périscolaire du vendredi après-midi m’ont donné une autre version. BebeKoala arrivait à faire les activités et à être assez calme (en sachant qu’il est un enfant très actif, oppositif, pleurnichard et toujours en train de t’expliquer pourquoi c’est lui qu’il a raison) s’il n’était pas avec certains de ses camarades de classe.

J’ai donc passé beaucoup de temps à lui expliquer qu’il n’était pas obligé de faire comme ses amis, qu’ils allaient jouer avec lui même s’il ne faisait pas de bêtises et que s’il se rendait compte qu’il ne fallait pas faire une certaine chose (ou s’il avait un doute), il devait s’arrêter, se demander si c’était une bêtise ou pas et ne pas la faire. A priori le maitre lui a expliqué un peu la même chose avant la fin des vacances car depuis la rentrée il se comporte beaucoup mieux et il dit même bonjour/au revoir au maitre!

Je ne croyais pas devoir affronter un tel argument dès la maternelle, surtout que au debout j’étais bien contente qu’il fasse quelques bêtises avec ses camarades, vu que l’année dernière, à la même époque, il se faisait taper par deux ou trois enfants.

Je pense devoir chercher des pistes pour travailler avec lui son estime de soi.