Du confinement et de la reprise de l’école

Ca fait longtemps que je n’ai rien écrit. J’avais pensé avoir plus de temps avec ce confinement, mais entre télétravail, devoirs et apprentissages des enfants, jeux  et taches ménagères, le soir je suis plus fatiguée qu’avant.
Les enfants se couchent aussi plus tard, par rapport à quand ils allaient à l’école car ils ne se dépensent pas assez. Nous avons fait le choix de ne pas les sortir pendant le confinement et, meme si on fait du sport tous les jours, ce n’est absolument pas suffisant à les dépenser.

Aujourd’hui je me suis, enfin, décidée à profiter de l’heure quotidienne pour faire une petite promenade avec eux. Nous sommes allées faire un petit coucou à l’école, où des ouvriers étaient en train de peindre par terre devant le portail de l’école primaire « zone d’attente merci ». Ils ont marché un peu inquiet. Ils n’ont rien touché de peur de toucher un méchant virus, ils ont trouvé le courage de faire un tout petit dessin à la craie devant l’école, puis on s’est aventuré dans le jardin de notre résidence où ils ont regardé les fleurs, le potager et fait deux tours en courant. Après cela ils étaient essoufflés et en sueur, eux qui d’habitude sont infatigables. Ils m’ont fait tellement de peine… Au début ils voulaient aller au parc et ils ne comprenaient pas pourquoi c’était interdit.
BebeKoala a rapidement demandé à rentrer à la maison, meme s’il était content d’etre sorti. MiniKoala a pleuré car il voulait jouer au ballon et faire du vélo.

BebeKoala étant au CP, il est censé retourner à l’école le 12 mai. Est-ce qu’on va le mettre? Peut etre que oui, peut etre que non. Forcement cela dépendra de nos boulots, meme s’il y a de chances que l’établissement pour lequel je travaille nous permette de continuer le télétravail jusqu’à la rentrée de septembre.
J’avoue que si j’avais confiance dans le gouvernement pour sa gestion de la crise, je mettrais les enfants à l’école sans aucun souci. BebeKoala va peut etre comprendre la nécessité des gestes barrières, au moins les premiers jours. Puis l’idée des petites classes ce n’est pas trop mauvaise et je vois que ses copains et l’école lui manquent, mais quid des masques? Du savon, des protections pour les enseignants?
Je ne parle pas des apprentissages car il a toujours aimé les maths et maintenant il lit très bien, d’ailleurs on profite du confinement pour bien progresser dans l’apprentissage de l’italien et il m’épate. Je pense que meme s’il perd la fin de l’année, il saura récupérer l’année prochaine. Surtout qu’il ne sera pas le seul dans ce cas. Mais c’est au niveau des rapports humaines que je m’inquiète plus. Il a toujours eu des rapports compliqués avec les autres enfants,  à cause de son caractère pas simple du tout, mais ces copains lui manquent. Son petit frère ne lui suffit pas, à la maison c’est difficile de le décrocher des écrans (dessins animés, jeux vidéos, logiciels et jeux éducatifs) et les crises d’énervement et les pleurs sont revenus en force.

J’en veux au gouvernement de ne pas avoir su gérer la crise, de ne pas nous donner la possibilité d’acheter des masques un peu performantes en pharmacie (en Italie maintenant on trouve les masques chirurgicaux et les FPP2, sans parler des masques fournis par les villes qui ne sont pas de masques « tout public »), de changer d’avis tout les jours et de  nous mettre dans cette situation impossible. Mettre les enfants à l’école pour leur bien être relationnel et psychologique ou les garder à la maison pour préserver la santé (la leur, la notre, celle des enseignants).

Je veux bien qu’on ne puisse pas rester dans cette bulle de façon indéterminée, mais l’école est sure ou elle ne l’est pas. Pourquoi ne pas aller par palier et faire sortir les enfants du confinement plus en douceur? Ils ont passé deux mois confinés à la maison et là ils vont rentrer dans écoles « militaires », ils doivent garder les distances dès copains et des maitresses qui leur ont tellement manqué, …

J’ai peur pour eux car s’ils tombent malades ce sera notre faute car nous avons décidé de les remettre, mais d’un autre coté je m’en veux de les empêcher de voir leurs copains, de reprendre un brin de normalité si, effectivement, les enfants sont moins touchés et c’est moins dangereux pour eux. Ce matin mon fils, 6 ans et demi, me disait « maman c’est moi qui touche les poignets et les portes car le virus n’est pas méchant avec les enfants comme moi, mais pour toi il peut etre dangereux ».

Alors moi, pour l’instant, je ne sais pas quoi faire et j’ai juste envie de pleurer.

La rentrée

Cette année a été marquée par une triple rentrée: BebeKoala au CP, MiniKoala en PS et MamanKoala au travail.

C'est la rentre !

BebeKoala

Le premier jour a été une catastrophe ou, plutôt, le premier matin. Je l’ai accompagné dans la cours de l’école primaire et il a pleuré pendant tout le temp que je suis restée. Puis j’ai du partir au travail donc je ne sais pas comment ils ont réussi à le calmer (je culpabilise à mort, mais j’avais une réunion dès mon premier jour et je n’ai vraiment pas pu rester) .
PapaKoala l’a récupéré content et souriant et, depuis, plus de pleurs. Il court le premier dans l’école. Il m’a raconté qu’il a un banc vers le fond de la classe, à coté de la fenêtre.
BebeKoala étant ce qu’il est, il n’a déjà plus le droit de s’assoir à la cantine à coté de son copain car ils font trop de betises ensemble.
Vendredi soir la maitresse, qui a l’air douce et gentille, a arrêté PapaKoala à la sortie de l’école pour lui dire que BebeKoala a du mal à rester assis, il bouge beaucoup et il fait des betises quand il s’ennuie, la dernière étant couper des autocollants pour les coller par terre. Quand mon mari lui a dit qu’il allait voir depuis deux semaines une psychologue elle n’a rien ajouté.
Je trouve qu’en France on demande beaucoup aux enfants de 6 ans dès la première semaine. Je me souviens que mon maitre de CP sortait la guitare, s’il voyait qu’on avait du mal à suivre et à nous concentrer, et il nous faisait chanter et danser pendant les heures de cours.

MiniKoala

Il a fait sa rentrée accompagné par PapaKoala, j’avoue que ça a été très dur pour moi de ne pas pouvoir l’accompagner dans sa classe et de ne pas voir sa maitresse (peut etre mardi soir je pourrais aller à la réunion s’ils ne font pas en meme temps maternelle et primaire).
Au debout, il ne voulait pas rester sans son père, mais petit à petit il a pris confiance et à midi il ne voulait pas rentrer à la maison. Malheureusement pour lui cette semaine il a pu y aller que le matin.
Il s’est déjà fait un copain, un enfant rouge et noir (cit.) et il aime jouer à la dinette, aux petites voitures et faire des puzzles.

MamanKoala

Je suis très contente d’avoir repris le travail.C’est stimulant et j’aime beaucoup etre entourée d’adultes, mais c’est dur. Après 4 ans à m’occuper de tout ce qui concernait les enfants, ne pas pouvoir les amener à l’école, ni aller les chercher c’est compliqué. Heureusement PapaKoala est en congé pour gérer tout ça, mais je passe mon temps à lui envoyer des messages ou à lui téléphoner pour vérifier que tout va bien, qu’il atout dit aux bonne personnes, etc…
Ne pas avoir encore vu la classe, la maitresse, l’ATSEM et les copains de MiniKoala c’est compliqué aussi. Je dois apprendre à déléguer et ne pas tout contrôler, mais bon je ne peux pas faire ça du jour au lendemain. Ca viendra.

6 ans

6 ans déjà!
J’ai l’impression que c’était hier que je le prenais dans mes bras pour la toute première fois et en septembre il rentre au CP.

BebeKoala est un enfant plein d’energie, qui ne tient pas forcement en place et adore courir, jouer au foot, sauter, faire du vélo.
Il aime jouer aux jeux de société et il en a une jolie collection. Il aime aussi les Lego, les petites voitures, les toupies BeyBlade et les Pokemon.
Après avoir épuisé le thème des dinosaures, il s’est passionné par l’espace.
Il n’aime toujours pas dessiner et tout ce qui touche le graphisme.
Il n’a pas encore appris à lire, mais il aime faire les opérations mathématiques.
Il a, enfin, trouvé le courage de parler en italien, en plus du français.

Niveau gestion des émotions ce n’est pas encore ça. Il a du mal à gérer la frustration et il pleur beaucoup, d’ailleurs ses copains le lui reprochent souvent et me disent « BebeKoala pleure tout le temps! »
Il parle beaucoup, il veut toujours avoir raison et il n’arrete pas de pinailler et de nous « répondre » pour avoir le dernier mot.  Il faut faire preuve d’une grande patience avec lui, mais en meme temps il est très sensible et il déteste les injustices ou les gens (surtout les adultes) qui ne respectent pas les règles.

Je suis fière de ses progrès et, meme si ce n’est pas facile tous les jours, je l’aime mon grand bébé. 

[Chut, les enfants lisent] Je t’aimerai toujours, quoi qu’il arrive

9782013237710-001-T

Petit Renard est de très mauvaise humeur. Il dit que personne ne l’aime. Mais ce n’est pas vrai. Maman va le rassurer et lui expliquer que leur amour durera toujours, quoi qu’il arrive…

On continue les livres reçus à Noel par les enfants. Cette semaine c’est au tour d’un grand classique sur l’amour inconditionnel: Je t’aimerais toujours quoi qu’il arrive des éditions Gautier Languereu, dans sa version sonore

J’avais lu des avis très positifs sur les réseaux sociaux et maintenant je peux confirmer qu’ils avaient tous raison! 
J’ai adoré le message final sur l’amour qui, comme les étoiles, ne meurt jamais et il continue à briller. 
Le livre est pour les plus petits, mais des deux c’est BebeKoala (5 ans 1/2) qui l’a le plus apprécié et j’ai remarqué qu’il se serrait de plus en plus contre moi lors de la lecture de l’histoire. A la fin de la lecture il a voulu l’emporter dans son lit, alors qu’à la base le Père Noel l’avait amené à MiniKoala (3 ans), pour pouvoir le réécouter plusieurs fois en s’endormant. 

Age : –
Collection:  L’amour
Editions: Gautier Languereu
Prix: 12,90€

C’était ma participation à Chut, les enfants lisent! proposé par Yolina, sur son blog Devine qui vient bloguer? 

Le coup

C’était 19h, on venait de feter le 5ème anniversaire de BebeKoala chez le glacier, mais il n’était pas content. Il voulait entrer dans un magasin pour avoir encore un petit jouait. Je lui ai dit non.
Il s’est mis à jouer à coté d’un parking. Il courait vite, il soulevait la chaine en metal et il sautait de la marche assez haute. Je lui ai dit que c’était dangereux et il ne devait pas le faire. Il m’a répondu qu’il savait le faire er ce n »était plus moi qui décidait. Je l’ai laissé faire.

Je l’ai vu courir, ne pas réussir à soulever la chaine et se la planter en plein dans le cou. Les jambes sont parties en avant et il est tombé par terre, tete la première sur le coin de marche. Au début j’ai été soulagé qu’il ne se soit pas pendu. Puis j’ai vu le sang. Plein de sang couler sous les cheveux, le long du dos.
J’ai paniqué. Heureusement  qu’il y avait ma mère, ma cousine, son mari, mes oncles et tantes qui ont gardé leur sang froid.

J’ai mis les enfants dans la voiture et nous sommes partis pour les urgences pédiatriques. Nous avons passé à toute vitesse le pont, sans savoir qu’il se serait bientôt écroulé, et nous sommes arrivés à l’hôpital. MiniKoala est resté dans la voiture avec mon oncle, pendant que j’amenais BebeKoala dans la salle de triage. Heureusement c’était un soir très calme et il n’y avait qu’un enfant devant nous. Après une visite assez rapide, le médecin decide de lui mettre de points de suture et l’infirmière lui met du gel anesthésiant, en nous demandant de le garder allongé sans qu’il bouge pendant presque une heure. Plus simple à dire qu’à faire, merci les téléphones portables et internet.

Deux heures plus tard nous sortions de là. BebeKoala avec 5 points et l’interdiction de se mouiller les cheveux et la tete pendant 10 jours (c’est qui qui part aujourd’hui pour la Corse? Voilà voilà…) .

Il s’en est très bien sorti, mais ce qu’il m’a fait le plus de peine c’étaient ses hurlements quand on lui a dit qu’on allait à l’hôpital pour soigner sa tete : « Nooooon, je ne veux pas qu’ils fassent comme à MiniKoala » ou encore  « Arretez de toucher à ma tete, c’est trop fragile vous allez la casser  » sans compter que personne ne le comprenait car il parlait en français. Mon pauvre bébé.

Et deux jours plus tard, en passant sur le lieu de l’accident MiniKoala, qui avait été sage deux heures dans la voiture sans manger, sans pleurer, sans râler, en indiquant la marche il a dit « Oh BebeKoala sauté mal« .

Que des émotions pour ce fin des vacances.

Le Koala qui suivait les autres

BebeKoala est un adorable garçon actif et très intelligent qui n’a pas confiance en lui. L’année dernière, en Petite Section, il n’avait que des copines filles (à la crèche aussi, d’ailleurs) et les quelques garçons avec qui il entrait en contact dans sa classe, ils le tapaient. Petit à petit la situation s’est amélioré, il a commencé à jouer avec les garçons aussi, mais il a toujours eu cette caractéristique de ne lier qu’avec ceux vers les quels je le « poussais » (ce n’est pas forcement le terme correcte, mais je ne sais pas mieux m’expliquer). Par exemple, nous avons joué une ou deux fois au parc avec un garçon de sa classe que, jusque là, il avait toujours ignoré et il a voulu l’inviter à son anniversaire.
Puis nous avons déménagé. Il a fait trois semaines dans une classe, puis une nouvelle classe a été ouverte et il a changé des camarades.
Je pense que ça a a été beaucoup pour lui, d’ailleurs nous n’étions pas forcement pour le changement de classe au vu du déménagement, mais au final il a un super maitre donc c’était pour le mieux.

BebeKoala est un peu bizarre. Il y a souvent plein d’enfants qui à la sortie de l’école lui disent « au revoir » ou ils lui demandent de jouer avec lui, mais lui souvent ne sait pas comment ils s’appellent (je ne le connais pas, il me dit) et il ne veut pas jouer avec eux. Par contre, il « colle » cycliquement certains enfants qu’il trouve intéressants. Au debout c’étaient surtout ceux de son ancienne classe, les plus actifs on va dire. Lui il n’est pas calme, mais il se laisse beaucoup entrainer et on a vraiment l’impression qu’il change selon les enfants avec qui il joue.
Avant Noel il avait passé une période assez turbulente pendant laquelle il avait tapé les autres enfants et cassé des jouets. Ces périodes  reviennent de temps en temps, alors qu’il n’a jamais eu un caractère violent (raison pour laquelle il se faisait taper en PS, il pleurait tout le temps et il ne se défendait pas) et au parc je ne l’ai jamais vu taper qui que ce soit. Embêter oui. Coller oui. Couper la parole oui. Taper jamais. Que à l’école, il parait.
Le maitre ne comprenait pas son changement de comportement et nous non plus, mais lors de la fête de Noel du périscolaire les animatrices nous ont raconté que s’il était avec certains copains de sa classe (ceux qui étaient aussi dans la première classe) il faisait plein de bêtises, alors que s’ils n’étaient pas là il suivait les consignes et participait (presque) sagement aux activités.

Meme histoire pour la gym. Le mercredi après-midi il fait baby gym avec une copine de son école. Ils étaient dans la même classe, puis ils ont été séparés lors de la création de la nouvelle classe et ils s’entendent bien. Le problème c’est qu’ils ne peuvent pas suivre le même cours car ils font trop de bêtises ensemble. L’enseignante va être obligée de le séparer l’année prochaine. Cet après-midi elle me disait que quand BebeKoala est seul, sans sa copine, il bouge certes beaucoup, mais il suit les explications et on pourrait même penser de le passer au niveau supérieur car elle a peur qu’une troisième année de baby gym l’ennuie. Alors que sa copine, si BebeKoala n’est pas là, elle trouve d’autres enfants pour faire des bêtises et pourtant on dirait une princesse toute mignonne et sage!

Attention, je ne veux par là dire que mon fils et un ange et que c’est la faute des autres enfants, je suis toujours la première à dire que BebeKoala a un caractère difficile pour tout un tas de raisons, dont son manque de confiance. c’est justement pour cela que je m’interroge. Si on voit qu’effectivement il se fait entrainer, comment faire pour l’aider? Souvent quand il nous raconte pourquoi il a été puni à l’école (la dernière punition étant l’exclusion definitive de la chorale des moyens), il semblerait que ce soit un peu le bouc émissaire. Il est très bruyant et il ne se cache pas pour faire des bêtises (au contraire de son petit frère qui est plus malin et discret dans sa façon de faire)  du coup même si ce n’est pas lui qui a commencé, c’est lui qui est puni. Ou il nous ment, c’est possible aussi, mais quand même pas à chaque fois ?

Après la première période compliquée, j’ai du lui expliquer qu’il n’était pas obliger de faire comme les autres de peur qu’ils ne jouent pas avec lui et ça avait fonctionné, mais ça reste un concept difficile pour un enfant de 4 ans et demi.
Il a aussi compris mes doutes sur son comportement car des fois, quand je lui demande qu’est ce qui s’est passé, il me répond que ce n’était pas sa faute, mais c’était son ami dinosaure (son ami imaginaire) ou il me dit « mais si je suis avec untel je n’arrive pas à être sage, je ne suis pas capable et je dois faire des bêtises« .

[Chut, les enfants lisent] Penelope connait les formes

BebeKoala, suite à notre déménagement dans un autre quartier, a intégré une nouvelle école maternelle toute neuve. Tellement neuve qu’elle n’a pas beaucoup de matériel, surtout des livres. J’ai tout de suite proposé de prêter (ou même offrir) certains de nos livres car nous en avons beaucoup. Ou plutôt, nous en avions encore plus avant le déménagement car j’ai donné tous ceux qui ne nous intéressaient plus à l’ancienne école. A savoir, je les aurais gardé pour la nouvelle.

Le premier livre que nous avons, donc, amené en classe est celui-ci:
product_9782070624782_195x320

Ronds, carrés, ovales, triangles… Pénélope connaît toutes les formes.
Mais qu’est-ce qui est ovale dans le salon? Le chat? Ou plutôt le miroir?
Qu’est-ce qui est triangulaire dans le jardin? Les tomates, les framboises ou les fleurs? Les salades, peut-être? Mais non, la petite Pénélope tête en l’air s’est trompée, c’est la tente des Indiens qui est en forme de triangle!

C’est un titre rigolo, ludique, mais aussi assez éducatif. Parfait pour une jolie lecture en attendant les parents. Penelope est une héroïne coquine et très attachante, qui plait beaucoup aux enfants.
Nous l’avons découverte l’année dernière en lisant Papoum, mais il y a toute une collection sur Penelope tête en l’air.

C’était ma participation à Chut, les enfants lisent! proposé par Yolina, sur son blog Devine qui vient bloguer? 

Age : De 2 à 4 ans
Collection: Pénélope tête en l’air (n° 10)
Editions : Gallimard Jeunesse
Prix: 5€

Et puis il y a ces moments…

…ces moments a deux tellement rares et précieux.
Ces moments a deux où BebeKoala retrouve sa maman et il retourne, l’espace d’un instant, fils unique.
Ces moments de pur bonheur où BebeKoala arrête ses caprices, ses crises d’oppositions, et il est a nouveau un enfant souriant, presque câlin et obéissant. Un enfant de trois ans qui croque la vie a pleins dents. Comme aujourd’hui au parc, où il s’est amuse a faire la course avec moi.

Mais il y a aussi ces moments où il est fier d’être un grand frère et il fait tout pour le montrer a ses parents. Comme aujourd’hui. BebeKoala voulait désespérément sortir et/ou jouer avec maman, mais MiniKoala s’était endormi dans mes bras donc je ne pouvais pas lui consacrer trop de temps. Il ne voulait pas que je lui lise en livre et je ne voulais pas lui mettre la télévision. Et la, il m’a épaté. Il a jouer pendant une heure, seul (mais a mes pieds), avec ses bonhommes et ses maisons/bateaux/châteaux/fermes en se contenant de bavarder, de temps en temps, très doucement avec moi.

Ces moments où j’ai juste envie de le serrer fort, très fort, dans mes bras et le recouvrir de bisous. Mon bebe d’amour. Tellement petit, mais déjà un peu grand.

Mon avis sur #15 -Pyjama à cape amovible de super héros Petit Béguin

En ce moment, Bebe Koala est fan des super héros. Il n’en a pas un préféré, mais il aime plutôt le concept. Pour donner une idee, il est parti en Italie (en train) avec un SpiderMan géant gonflable qu’il a gagne aux manèges.

J’ai eu la chance de gagner, chez BBB’s Mum,  le nouveau pyjama de la collection Super Cosmo de Petit Béguin. Un super pyjama avec cape amovible. Oui, j’ai bien dit avec une cape. Il a carrément adoré et je crains bien qu’il voudra le mettre jeudi pour aller a l’école.

Le pyjama dans son emballage, a l’ouverture du colis. Ainsi que le joli mot de la marque. J’ai malheureusement du attendre une semaine pour découvrir la réaction de mon super garçon, car il était en vacances chez nonna Koala. Mais ça en valait la peine.

J’avais peur de l’avoir choisi un peu trop grand, mais finalement la taille 4/5 est parfaite. Je crois que chez Petit Béguin les vêtements taillent un peu petit (ou alors c’est mon Bebe qui est trop grand) car il avait eu en cadeau un pyjama « koala » et il l’a utilise très peu car assez petit. Ce sera son petit frère qui en profitera l’été prochaine.

Petit bonus: depuis qu’il a sa cape, BebeKoala alias je-ne-range-jamais est devenu Super Rangement et les jouets retournent en un rien de temps a leur place (a voir si ce super pouvoir va durer longtemps…)

8 mois

A 8 mois, MiniKoala rampe partout a une vitesse fulgurante. Si on le perd de vue 30 secondes on peut le retrouver dans une autre pièce, dans la litière du chat ou en train de lui piquer ses croquettes. Il a même commence a étudier comment se déplacer a 4 pattes, mais pour le moment il n’arrive pas a avancer.

A 8 mois, MiniKoala adore jouer avec son grand-frère et lui piquer tous ses jouets. Il aime aussi poursuivre le chat et lui arracher les poils le caresser.

A 8 mois, MiniKoala nous gâte avec plein de bruits rigolos, mme s’il n’aime pas trop babiller.

A 8 mois, MiniKoala a une toute petite dent avec laquelle il aime mordiller la main de maman Koala et le pied de BebeKoala.

A 8 mois, MiniKoala est toujours beaucoup allaite et même s’il aime la nourriture de grand, le lait de maman c’est ce qu’il préfère.

A 8 mois, MiniKoala aime rire et sourire, mais il continue a pleurer des que maman n’est pas la. Demain commence l’adaptation a la crèche et j’avoue être un peu inquiete.

A 8 mois, MiniKoala est un peu ralou, mais trop trop mignon et j’adore l regarder dormir blotti contre moi.