Le jour où je me suis sentie trahie par l’école publique

NB: ceci c’est un coup de gueule très très personnel, je sais qu’il y a pire, mais ça a le don de m’agacer toujours autant depuis plusieurs semaines.

MiniKoala a 6 ans et en septembre rentrera au CP.
Comme nous habitons à 250m du groupe scolaire où il a fait toute sa maternelle et où son frère est scolarisé depuis la MS, nous n’avons jamais envisagé qu’il puisse changer de l’école, même dans le cas très peu probable d’un changement de carte scolaire.
3 ans qu’il attend d’être en primaire avec son grand-frère, pour se retrouver dans la même cours de récréation et, pourquoi pas, dans la même classe en cas d’enseignant absent.

Comme tout le monde l’aura compris, la Mairie a bien évidemment décidé de changer la carte scolaire car l’école de quartier est surchargée et d’affecter les enfants de notre rue (qui n’oublions pas habitent à 300m grand max de l’école) dans une nouvelle école en construction qui sera à 1km de la maison. Sans compter que la route de chez nous à l’ancienne école est pratiquement piétonne, enfin aménagée après 3 années de chantiers et pour aller dans la nouvelle…il faut traverser une grande avenue, puis une rue plus petite mais très trafiquée où il y a toujours des accidents, le tout en marchant sur des micro trottoirs. Le rêve quoi. Tout cela, sans compter que nous avons une 3ème école elle aussi à 300m. Or, la nouvelle carte scolaire étant du n’importe quoi, les enfants de ma copine qui habitent prés de la nouvelle école, ont été affectés…dans cette 3ème école, alors que nous sommes bien plus proches (cela ne m’aurais pas arrangé niveau organisation familiale, mais c’était toujours plus pratique pour courir d’une école à l’autre).
J’ai grandi près de mon école maternelle et, le parcours sécurisé (ils fermaient les routes aux voitures) m’a permis d’aller et rentrer toute seule dès le CM1. Or je crois que c’est possible si mes enfants restent dans l’école où ils sont maintenant, mais le parcours pour aller à la nouvelle école est trop dangereux et je trouve que c’est une grosse perte pour les enfants, pour leur autonomie, surtout à cause d’une municipalité qui parle tout le temps de « arrondissement à hauteur des enfants« .

Le deuxième point qui m’énerve est que l’école n’est même pas construite, le directeur et les enseignants seront nommées au mieux mi-juin pour une prise de poste au 1er septembre et les 5 premières classes seront ouvertes dans des ALGECO, sans cantine, sans bibliothèque, juste les classes, les toilettes et la cours au milieu des travaux. Or la Mairie peut essayer de nous rassurer comme elle veut, en nous racontant n’importe quoi, mais pour avoir déjà vécu cette situation avec BebeKoala je ne les crois tout simplement pas.
En effet, quand nous avons déménagé l’école était en cours de construction et BébéKoala a vécu deux ans d’école provisoire en maternelle, plus ces 3 années d’école enfin construite. Et je peux garantir que l’école ne fait pas forcement rêver (le covid n’ayant pas aidé non plus): manque de matériel, manque des moyens, enseignants qui changent tous les ans, manque des projets, galères infinies avec le périscolaire. Les enseignants commençaient enfin a être stables et voilà qu’on me change le petit dans une nouvelle école pour que lui aussi puisse vivre cette merveilleuse expérience. Je me rappelle les premiers jours en MS, BébéKoala pleurait car il n’y avait pas de livres dans sa classe. Depuis j’en achète tous les ans en brocante pour les offrir à l’école. Je ne suis pas obligée, mais je me suis toujours dites que c’était bien pour qu’il puisse mieux apprendre et que de toute façon son petit frère en profitera aussi. Ah quelle ingenue!
Est ce qu’il a fait beaucoup de sorties BebeKoala en 5 ans? Oh que non. Une seule en MS.
Et MiniKoala? Comment dire…zero en 3 ans (mais l’équipe de maternelle étant enfin stable, ils ont pu faire des supers projets dans l’école donc disons que ça va).
Les enseignants font ce qu’ils peuvent, avec les moyens qu’ils ont, avec des classes chargées et des enfants en (grosse) difficulté. Heureusement que BébéKoala est intelligent , apprend sans effort et qu’à la maison on intègre et on approfondi les connaissances.
Au fil des années nous avons vu la plus part des voisins inscrire leurs enfants dans les écoles privées à proximité, tout en nous disant que nous croyons dans l’école publique et que nous ne voulions pas « fuir ». La grande proximité de l’école était un vrai plus pour moi, cela me permettait de ne pas courir à droite et à gauche avant et après le travail et de profiter de mes enfants sans embaucher une nounou ou les laisser tous les soirs au périscolaire. Pour moi c’était très important. Or l’emplacement de la nouvelle école ne me le permettra pas, surtout s’ils sont scolarisés dans deux écoles différentes.

Et les demandes de dérogations? Notre ancienne école est aussi pleine car jusqu’à maintenant ils ont accepté toutes les dérogations demandées, même pour des enfants n’habitant pas dans le périmètre scolaire donc cette année, la Mairie a déjà communiqué que…elle n’acceptera AUCUNE dérogation, même pour réunir une fratrie (dont mon énervement extreme). Mais ils acceptent la dérogation dans l’autre sens, pour déplacer l’enfant scolarisé dans l’ancienne école pour le mettre avec le petit frère dans la nouvelle. BébéKoala n’est pas le plus extraverti des enfants, il a déjà subi plusieurs changements, hors de question que je vais le changer d’école pour son CM1 et son CM2. Ou plutôt, je ne vais pas le changer d’un endroit qu’il connait, avec des bons enseignants de 3ème cycle (enfin!) pour le mettre dans une école provisoire, sans ses camarades, sans matériel, sans informations sur les enseignants…peut être que ce serait mieux, mais je ne vais pas le déplacer d’une école publique moyenne (mais à coté de la maison) à une autre école publique probablement tout aussi moyenne et loin de la maison.

Tout cela pour dire que, au final, nous avons fait ce que nous n’avions jamais envisagé et nous avons envoyé un dossier d’inscription pour les deux koalas dans l’école privée du quartier. Etant en avril, je ne pense pas qu’on aura beaucoup de possibilités d’admissions, j’espère au moins qu’une petite place se libérera pour MiniKoala, sinon nous essayerons à nouveau pour lui l’année prochaine pour son entrée au CE1. Les deux écoles étant beaucoup plus proches que les deux publiques, cela nous arrangerait aussi au niveau de l’organisation familiale.
J’ai parlé avec les autres familles et wow tout ce qu’ils font. Les projets, les sorties, les locaux…je me sens même coupable d’avoir privé les miens de tout cela pour mes convictions sur l’école publique. Et dire que nous n’aurions jamais rien fait si la Mairie n’avait pas décidé de changer la carte scolaire…

Je sais qu’il y a pire, je sais qu’il y a des familles qui mettent bien plus que 10-15 minutes pour amener les enfants à l’école, mais j’ai très mal vécu cette imposition, surtout à cause de ce qu’on a déjà vécu avec BébéKoala. En parlant avec d’autres familles, elles vont surement demander la dérogation pour déplacer les petits frères avec les grands qui rentrent au CP dans cette nouvelle école. Ils m’ont dit « le niveau de cette école est tellement moyen que peut être que nous aurions plus de chance dans la nouvelle ». Je le souhaite de tout coeur, mais notre expérience ne nous fait pas voir les choses avec optimisme. Nous avons avalé plusieurs choses qui n’allaient pas, nous avons soutenus les enseignants et l’école publique, mais ça a été la goutte de trop. Je sais que ce n’est pas la « faute » de l’Education Nationale, mais celle de la Mairie, mais quand c’est trop c’est trop (et oui, je réagis très mal aux changements…)

Le test d’entrée

A Lyon nous avons la chance d’avoir une école internationale publique avec un section bilingue français -italien. Le seul problème c’est que vue la différence entre demande et l’offre il faut passer un test pour entrer. Cette année, pour la section d’italien, il y avait 28 enfants pour une dizaine de places.
les-missions-csi

Mercredi, donc, j’ai accompagné BebeKoala à la CSI pour passer ces fameux tests, meme si ses chances d’etre admis sont très faibles car s’il comprend très bien l’italien, il ne veut pas le parler. Nous avons quand meme voulu essayer pour ne pas avoir des regrets les années prochaines, car le niveau de l’école est l’un des meilleurs de la ville .
Le test était divisé en deux parties: 45 minutes le  matin pour français et math, 1h l’après-midi pour l’italien.
Les enseignants venaient chercher les enfants en petits groupes en laissant les parents dans le hall, sous une verrière à la chaleur étouffante, les attendre.
Je n’étais pas inquiète pour les épreuves du matin car je sais qu’à la maternelle BebeKoala se débrouille très bien, mais je m’attendais le récupérer en larmes l’après-midi. Finalement, ce n’est pas passé comme ça et il était content, apparemment il a meme parlé un peu en italien.
Maintenant ils nous faut attendre les résultats le samedi 6 juillet.

Dans tous les cas, je suis très fière de lui car il a fait tou ce qu’on lui a demandé, il est allé seul avec des inconnus dans les salles, il a maitrisé ses peurs et ses angoisses au moins pendant quelques heures et pour lui c’est déjà un vrai exploit.

[Spectacle en famille] Le carnaval de la Petite Taupe

Ce n’est que récemment que nous avons découvert les spectacles pour enfants à l’Auditorium de Lyon. Il faut dire que je ne suis pas très passionnée pour la musique qui n’est pas rock/metal et je n’avais jamais réellement regardé le programme ni les tarifs. Il faut donc remercie papaKoala pour cette découverte.

Debout mai, nous sommes donc allés tous les quatre voir le Carnaval de la Petite Taupe, un spectacle pour les enfants dès 3 ans.

le-carnaval-de-la-petite-taupe_scale_762_366

Nous avons pu regarder 5 courts-métrages de la Petite Taupe (La Petite Taupe et le Parapluie – La Petite Taupe jardinier – La Petite Taupe et le Carnaval – La Petite Taupe et la Sucette – Le Noël de la Petite Taupe) accompagnés par les musiques de l’orgue, joué en salle par Paul Goussot, par le doublage de Damien Laquet (la voix officielle des Lapins Cretins. BebeKoala en a parlé longtemps à ses copains!) et par les bruits effectués par Julien Baissat.

Les enfants ont pu découvrir le lien entre les images et l’oeuvre de ces trois artistes. MiniKoala n’a pas bien suivi, il s’est juste contenté de regarder les dessins animés. BebeKoala était déjà plus intéressé.
En tout cas, c’était une chouette façon de découvrir l’Auditorium et on y retournera surement l’année prochaine.

Mais c’est qui la Petite Taupe? 
C’est en 1957, en trébuchant sur une taupinière lors d’une promenade en forêt, que Zdeněk Miler imagina la Petite Taupe, qui devint rapidement le personnage le plus célèbre du dessin animé tchèque. Jusqu’en 1994, il réalisa plus d’une vingtaine d’épisodes mettant en scène l’adorable animal et ses fidèles amis. Aujourd’hui encore, Krtek (c’est son nom en version originale) reste l’idole des enfants tchèques, avec à Prague plusieurs magasins spécialisés ! (credits Auditorium)

 

La Commune – Lieu de vies et de cuisines

La Commune c’est un concept sympa, sur l’esprit des food courts asiatiques, qui vient d’ouvrir sur Lyon. Environ 1.500 mètres carrés où on peut manger, travailler, participer à différents ateliers, boire, faire la fête, assister à des concerts …

21246473_360700904360409_6353543499804120160_o

En pratique, ce sont 15 échoppes louées à des chefs qui veulent tester leur cuisine et leur concept avant de se lancer vraiment dans l’ouverture de leur propre restaurant.

Papa Koala et moi, en souvenir du food court de Dublin, avons voulu le tester et notre avis est assez mitigé. Le concept est génial, j’apprécie beaucoup les grand espaces et les jeux pour enfants, sans oublier le jardin. Nous nous voyons déjà en train de prendre l’apéro pendant que nos enfants s’amusent avec leurs copains. Par contre, je pense qu’il y a encore pas mal de travail niveau organisation.
Les horaires, par exemple, indiquent que les échoppent servent à manger jusqu’à 14h30 (j’avais vérifié avant d’y aller), nous sommes arrivés à 13h50 environs et certaines étaient déjà fermées! Nous avons réussi à acheter les deux derniers ramens, mais les personnes arrivés après nous étaient vraiment déçus. J’ai demandé à quelle heure il fallait arriver pour être surs d’avoir assez de choix et ils nous ont dit qu’il fallait être là entre 12h et 13h30 car après, avec les gens qui venaient manger à la pause déjeuner, il n’y avait presque plus rien. A priori, c’est pareil pour le soir, il faut arriver assez tot, mais je n’ai pas vérifié donc ça reste à voir.
Coté ambiance et organisation, là aussi c’est un peu étrange. La clientèle semble du genre bobo-chic, mais le concept fait un peu trop cantine. Il y a des serveurs pour les boissons, mais il faut trier toute la vaisselle une fois fini de manger. A priori, je n’ai rien contre, mais au vue du prix je pense qu’un petit effort de leur part aurait été le bienvenu.
Coté prix et qualité, je ne peux que parler du ramen et c’est un sans faute. Le ramen était délicieux. Pour 10€ environ, selon le modèle et les options choisies, la quantité était tout à fait correcte. Le cake au yuzu aussi était très très bon. Leger et agréable. Juste ce qu’il fallait après un ramen épicé. Donc bravo Fujiyama 55, c’est possible qu’on se reverra.

Une petite curiosité, parmi les différentes échoppes il y en a une (Les fruits de terre) qui utilise la farine d’insecte. J’avoue que ça me tente, mais je ne sais pas si je vais avoir le courage d’essayer un jour.

Au final, je pense qu’on leur donnera encore quelques chances, surtout vu qu’ils ne sont pas très loin de chez nous et que le dimanche, par exemple, mais le soir aussi, ils sont les seuls ouverts et l’espace pour les enfants n’est pas négligeable.

La Commune
3 rue du Pré-Gaudry,
69007 Lyon

Du mardi au samedi : 11h30 – 01h
Le dimanche : 10h30 – 16h

Samedi en musique #71

Une chanson en français pour une fois!
J’ai découvert Renaud en 2006, alors de mon Erasmus à Lyon. Le professeur de français langue étranger de la fac a utilisé cette chanson, Manhattan-Kaboul, pour nous faire un cours de langue.  Jusqu’à ce moment là je crois que je connaissais seulement Edith Piaf comme artiste français, oups.

C’était ma participation à Samedi en musique proposé par BBB’s mum sur son blog .

samedienmusiquebbbsmum

Printemps des Petits Lecteurs 2018

Du 7 mars au 7 avril la Bibliothèque municipale de Lyon organise le Printemps des Petits Lecteurs  pour les enfants de 0 à 6 ans avec plein d’activités gratuites dans toutes les bibliothèques de la ville.

polaroid-2018

A l’occasion de ce Printemps des Petits Lecteurs nous explorerons les émotions des petits et des adultes qui les accompagnent. Quelles sont-elles, comment s’expriment-elles chez l’enfant, en particulier le tout-petit qui ne parle pas encore ? Comment les accueillir, les interpréter, les susciter ?
Les ateliers, les lectures, les spectacles, la musique, les chansons, les jeux que vous découvrirez dans ce programme permettront aux enfants de les exprimer et de les identifier.  Pour les accompagner au mieux, n’hésitez pas à participer aux nombreux rendez-vous – rencontres, débats, conférences – à destination des parents, éducateurs et professionnels de la petite enfance.

Nous avons eu l’occasions de participer à différentes activités.
MiniKoala a, avec la halte garderie, participé à la création de l’exposition Au fil des émotions.  J’ai assisté au vernissage avec les enfants et c’était vraiment sympa.
Puis nous avons passé un samedi matin entre histoires et jeux pour les plus petits (0-3 ans) et un après-midi entre courts-métrages et livres pour les 3-5 ans, toujours sur le thème des émotions.
J’aurais du assister à un débat-conférence sur les émotions de nos enfants, mais papa Koala étant malade j’ai du annuler.

Quelques titres que nous avons découverts:

  1. Aujourd’hui je suis… (Minedition) – Un imagier qui illustre les humeurs de différents poissons, allant de la joie à la tristesse en passant par la peur ou la colère. Une initiation aux émotions à découvrir dans le bain.
  2. A l’intérieur de moi (Actes Sud Junior) – Pour les tout-petits, un livre d’éveil sensible et artistique, ouvert sur le monde qui les entoure
  3. Gros boudeur (L’école des loisirs) – Léon le pingouin boude, mais tout le monde ignore pourquoi. Manu, Simon et Léa tentent à leur manière de le contenter. Mais rien n’y fait jusqu’à l’arrivée de sa maman. Un album sur l’arrivée d’un petit frère.
  4. Le Loup qui apprivoisait ses émotions (Auzou) – Loup a un problème. Trop émotif, il change d’humeur très rapidement. Ses amis vont l’aider à maîtriser ses émotions.
  5. Pompom super grognon (Tourbillon) – Pompom est grognon depuis son réveil : tout fonctionne de travers et il refuse toutes les propositions. Mais il finit par se sentir un peu bête et triste, et il se décide à demander pardon

Mais aussi des courts-métrages :

  1. Brocoli (Frank Liu – 1’34) – Pas toujours facile de manger ce qu’il y a dans son assiette. Une jeune maman a bien du mal à faire manger un brocoli à son enfant.
  2. Talons rouges (Olesya Shchukina – 1’24) Pas facile d’être un enfant dans le monde des grands. Se séparer pour mieux se retrouver.
  3. Wildebeest (Birdbox production – 1’) Dans la savane, des zèbres boivent tranquillement l’eau de la mare, mais ce doux moment va être interrompue par un intrus malvenu. Il peut nous arriver de regretter.
  4. Zebra (Julia Ocker – 2’45) Ce petit zèbre est tout chamboulé. Saura-t-il se retrouver ?
  5. The scaredy Swan (Burcu Sankur et Geoffrey Godet – 1’40) Voici l’histoire d’un cygne qui va devoir affronter sa peur de nager s’il veut échapper à un terrible danger.
  6. L’ours qui n’avait jamais fait des bêtises (Charlotte Cambon – 1’21) A force de trop vouloir suivre les règles, un ours oublie de s’amuser… jusqu’au jour où il se jette à l’eau.

Malheureusement la plupart des activité qui restent sont complètes ou trop loin de chez nous donc je pense que pour cette année nous n’en ferons plus, mais j’ai hâte de découvrir les prochaines propositions de la bibliothèque.

 

 

 

Sortie en famille – Le musée des Confluences

Samedi pluvieux, samedi ennuyeux. Ou pas. Sur un coup de tête j’ai décidé d’emmener BebeKoala au Musée des Confluences pour voir les squelettes des dinosaures. En effet, comme moi j’ai le pass annuel et pour lui c’est gratuit, ça nous faisait une super sorties quasiment gratuite, même si on restait les dix minutes minimums pour voir les dinosaures.
Au final nous y sommes restés une heure et 45 minutes en regardant seulement l’exposition permanente. Pour celles temporaires nous verrons une autre fois.
Au début, BebeKoala s’est surtout intéressé aux dinosaures, même s’il a été un peu déçu de ne pas pouvoir voir un tricératops, son préféré. Puis il a trouvé que les autres thèmes aussi étaient intéressants: météorites, origines de la Terre et origines des espèces. Il a voulu regarder toutes les videos explicatives et il a posé beaucoup beaucoup des questions.
Les autres salles, par contre, l’ont moins passionné même s’il a tout autant profité des  videos (je me demande, d’ailleurs, s’il a vraiment tout compris ou si c’était juste pour voir des « dessins animés »).
En tout cas, rester tranquille et attentif pendant presque deux heures c’est un vrai exploit pour mon fils, dommage que les autres visiteurs n’étaient pas du même avis. Plusieurs fois ils lui ont adressé des « shhhh! chut! » alors qu’en regardant les videos il posait des questions (des questions pertinentes, je precise). Certes, il l’a fait à voix un peu haute, mais il n’a que 4 ans et demi et c’était son premier musée. Je ne pense pas que ce soit la meilleur façon d’encourager un enfant à s’intéresser à la science et à poser des questions.

Au vue du succès je pense l’inscrire prochainement à un des ateliers pour découvrir encore plein de choses (« oui maman, j’aime faire des ateliers! »).

horaires

tarifs

  • Adulte plein tarif– 9€
  • Adulte réduit réduit– 6€
  • Tarif pour tous à partir de 17h– 6€
  • Jeune actif 18/25 ans– 5€
  • Enfants -18 ans et étudiants -26 ans– gratuit

[Financement participatif] CompoZan – Créez, réparez, partagez l’électronique

De temps en temps et suivant mes moyens du moment, j’aime m’impliquer dans une campagne de financement participatif. La plus part du temps, c’est pour des aides médicaux pour enfants, mais j’ai aussi parlé d’un salon de thé enfants/parents et d’un mobile innovant. Des fois ça marche, des fois non.

Aujourd’hui j’ai envie de faire un peu de pub à un projet vraiment intéressant qui va ouvrir en bas de chez moi et dont nous avons envie de profiter, enfin surtout papa Koala!

947c4fba7d4e3259293b48457ca70492

 

En pratique, CompoZan est un lieu pour tous. On peut y aller pour faire réparer ses appareils électroniques ou acheter des composants et du matériel (faudra vérifier la carte bleue de papa Koala dans ce cas), mais aussi apprendre à réparer soit même les appareils.
Ils prévoient aussi des ateliers collectifs, même pour les enfants. Bon les Koalas sont encore un peu petits, mais dans quelques années pourquoi pas?

Ce que j’aime beaucoup du projet, c’est qu’il n’est pas seulement un magasin de réparation/vente, mais aussi un lieu de partage, conviviale. Je n’ai pas envie qu’on ouvre une énième banque/assurance en bas de mon immeuble, mais eux je voudrais bien qu’ils réussissent.

Pour cela, ils ont besoin de notre aide.
Vous pouvez trouver la campagne de financement sur Ulule, mais aussi les suivre sur leur page FB et sur leur chaine YouTube.

Il ne reste plus qu’une quinzaine de jours, alors si ce projet vous interesse n’hésitez pas à les aider.

Samedi en musique #47

Mardi dernier, avec papaKoala et nos copains metal, nous sommes allés au concert de Metallica à Lyon. Je n’avais jamais vu autant de monde dans un concert, 18000 personnes c’est super impressionnant!

Malheureusement nous n’étions pas super bien situé, du coup niveau son ce n’était pas parfait, mais nous avons quand même beaucoup apprécié le concert.

 

 

 

SETLIST

  1. HARDWIRED
  2. ATLAS, RISE!
  3. SEEK AND DESTROY
  4. OF WOLF AND MAN
  5. WELCOME HOME (SANITARIUM)
  6. NOW THAT WE’RE DEAD
  7. CONFUSION
  8. FOR WHOM THE BELL TOLLS
  9. HALO ON FIRE
  10. DIE, DIE MY DARLING
  11. THE MEMORY REMAINS
  12. MOTH INTO FLAME
  13. SAD BUT TRUE
  14. ONE
  15. MASTER OF PUPPETS

ENCORE 1

  1. BATTERY
  2. NOTHING ELSE MATTERS
  3. ENTER SANDMAN

 

C’était puissant, mythique, plein d’émotions.
Il y avait des « vieux », de jeunes, des adultes et même quelques enfants.

C’était ma participation à Samedi en musique proposé par BBB’s mum sur son blog .

samedienmusiquebbbsmum

Rendez-vous dans un an

Aujourd’hui MiniKoala avait sa visite des cinq mois post opération avec le super chirurgien.
Comme à chaque fois, Maman Koala avait la boule au ventre car même si sa tête s’arrondit de jour en jour, je redoute toujours une mauvaise nouvelle.
Après avoir pris les mensurations de la tête et fait des calculs savants, nous avoir demandé s’il se plaignait de maux de tête et avoir observé son comportement, il nous a rassuré que tout va bien.
Je vais noter ces deux phrases très importantes: aucun retard psychomoteur et résultat fonctionnel et esthétique très satisfaisant. Tout est dit.
Il y a un tout petit risque que les fils et les vis ne se résorbent pas et qu’il faille les enlever avec une petite opération en anesthésie locale, mais je vais essayer de ne pas m’attarder dessous.
Prochain rendez-vous dans un an, mais il reste disponible pour mes doutes et mes questions.

En sortant de la visite, j’ai eu envie de pleurer. Un poids s’est enlevé de mes épaules et je peux essayer (je dis bien essayer car je ne sais pas si je vais y réussir) de penser à autre chose, comme les débuts de MiniKoala à la halte garderie. Comme il a bien dit le chirurgien, il faut le laisser vivre sa vie.