[Chut, les enfants lisent] La chauve-souris

Grace à la bibliothèque de quartier, BebeKoala a découvert une nouvelle collection qui lui plait énormément: Les petits dégoutants des Editions Le Pommier, 10 petits livres écrits et dessinés par Elise Gravel.
74651100

Savez-vous ce qu’on appelle un chiroptère ? C’est le nom scientifique de la chauve-souris,
le seul mammifère capable de voler : il en existe plus de 1200 espèces et la plus grande peut mesurer plus de 1,8 mètre ailes déployées !
La chauve-souris vit en groupe, dort le jour suspendue la tête en bas et sort la nuit. Avec une vie pareille, comment s’en sortir sans super pouvoirs ? Comme celui qui lui permet de s’orienter pour chasser dans le noir en évitant tous les obstacles…
Elle fait peut-être peur mais elle n’est pas dangereuse ! Et même plutôt fair-play avec ses voisins : amatrice de fruits, la chauve-souris contribue à la pollinisation des fleurs. Gourmande d’insectes nuisibles, elle participe à la protection des récoltes.
De nombreuses espèces de chauve-souris sont en voie d’extinction, il est donc plus que temps de faire attention à ces super-héros invisibles, en commençant par protéger leur habitat et par respecter leur hibernation.

BebeKoala aime surtout celui sur la chauve-souris. Les images sont rigolotes, les textes simples et ludiques et il apprend plein de choses en s’amusant. Pour lui qui est toujours à la recherche de nouvelles découvertes c’est juste parfait.
Dans la même série il y a aussi: le moustique, le cafard,  le crapaud, l’araignée (testé et approuvé!), la mouche, le pou, le ver, le rat et la limace (celui-ci aussi nous plait beaucoup!)

 

Age :  6 – 9 ans
Collection: Les petits dégoutants
Editions : Le Pommier
Prix: 6,90€

C’était ma participation à Chut, les enfants lisent! proposé par Yolina, sur son blog Devine qui vient bloguer? 

Publicités

[Chut, les enfants lisent] L’ascenseur de Petit Paresseux

30137

Quelle canicule aujourd’hui, comment se rafraîchir ?
Petit Paresseux a une bonne idée : aller se baigner ! Tout au long de sa descente, pas à pas, il rencontre ses amis et tous veulent l’accompagner. En voulant attraper un fruit bien mûr, patatras, il lâche sa liane et plouf ! tombe à l’eau plus vite que prévu.
Tant mieux, quel délice ! C’est une journée de rêve, mais quand le soleil va se coucher, il faut remonter dans le nid, et c’est haut…
Heureusement, Petit Paresseux a beaucoup d’amis, qui ont de bonnes idées et sont très gentils.

Un livre au format étonnant, à l’italienne (plus haut que large), mais imprimé à la française suivant le sens de l’hauteur avec une jolie surprise dans l’avant-dernière page. Maintenant je sais que vous êtes tous très curieux.

Petit Paresseux  a chaud et il decide de descendre de son arbre pour se baigner dans la rivière. Il descend très lentement (forcement, c’est un paresseux!) et en chemin il rencontre différents animaux qui decident de se baigner avec lui, même si eux descendent bien plus vite.  Mais le soir tombé, comment retourner en haut de l’arbre? Heureusement que ses copains sont là pour lui filer un coup de main.

L’histoire joue beaucoup su la répétition (Petit Paresseux descend de son arbre et à chaque page il s’arrête) . Le tronc occupe la centralisé de la page, donnant avec sa verticalité la dimension de sa longueur. Le texte est composé des mêmes phrases, alternant ce que dit ou fait Petit Paresseux à ce que disent ou font les autres animaux.
Les illustrations représentent plein d’animaux. BebeKoala s’amuse à tous les découvrir et à les nommer.
La chute est vraiment rigolote.

 

Age :  3 – 5 ans
Collection: Albums
Editions : L’Ecole des loisirs
Prix: 12,50€

C’était ma participation à Chut, les enfants lisent! proposé par Yolina, sur son blog Devine qui vient bloguer? 

[Chut, les enfants lisent] Tchou Tchouuuu

Les petits Koalas sont fans des trains, alors nous ajoutons souvent un titre sur ce thème à notre collection. Le dernier arrivé est Tchou Tchouuuu de Guillaume Bracquemond.

41osqwwg6pl-_sx195_

Un voyage en train, semé d’embûches
qui disparaissent mystérieusement.

Un joli train jaune sort de la gare et rencontre plusieurs obstacles qui disparaissent tout aussi rapidement qu’ils ont apparu. Mais qui est Juliette? La chute est adorable, les dessins, le texte et les onomatopées très bien coordonnés. Le livre, lauréat du concours « Premier Livre » de la revue « Hors cadres », est dominé par les couleurs jaune, noir et blanc.
Les enfants adorent!

 

Age :  Dès 1 an
Collection: Folio Cadet première lectures
Editions : Atelier du Poisson Soluble
Prix: 10,50€

C’était ma participation à Chut, les enfants lisent! proposé par Yolina, sur son blog Devine qui vient bloguer? 

[Chut, les enfants lisent] Le monstre poilu

On va passer à la vitesse supérieure avec BebeKoala et commencer à lire des livres un peu plus longs et en italien. Le monstre poilu de Henriette Bichonnier est un livre que j’affectionne particulièrement et qu’il a déjà eu l’occasion d’entendre en Italie.

product_9782070631032_244x0

Un monstre avec des poils partout, poils aux genoux, rêve de manger des gens, poils aux dents, mais la petite Lucile, poils au nombril, lui en fait voir de toutes les couleurs. Une histoire pour se tordre de rire au royaume des jeux de mots et des princesses rebelles.

C’est l’histoire d’un monstre plein de poils, très méchant, qui rêve de manger un être humain et de sa rencontre avec la princesse Lucile.
Ce livre est  parfait pour être lu à haute vois, en modulant la voix et en entrainant les enfants dans l’histoires avec les gestes. Les enfants vont tous adorer.

BebeKoala a eu l’occasion d’écouter l’histoire l’été dernière en Italie et, du haut de ses 4 ans, il a eu un peu peur et il n’a pas été très rassuré jusqu’à la fin. Puis nous l’avons relu lors d’un atelier pour enfants en italien, en novembre, et il a beaucoup rigolé. Maintenant ma mère nous a ramené mon ancienne copie d’Italie et hier je l’ai vu le feuilleter dans son lit en se racontant l’histoire. C’était trop mignon!

Un livre que j’affectionne particulièrement car il aide à apprendre aux enfants à se défendre avec les mots plutôt qu’avec les poings.

Age :  Dès 3 ans
Collection: Folio Cadet première lectures
Editions : Gallimard Jeunesse
Prix: 4,90€

C’était ma participation à Chut, les enfants lisent! proposé par Yolina, sur son blog Devine qui vient bloguer? 

[Chut, les enfants lisent] Mini-Loup et les pirates

Un joli livre pour les fans des pirates!
L’histoire est bien raconté et les dessins sont captivants, avec beaucoup de détails. Il plait autant à BebeKoala que à MiniKoala.
Nous apprécions aussi le vocabulaire très précis et l’intrigue qui monte petit à petit.

51d4jxfnoql-_sx363_bo1204203200_

Grâce à une vieille carte qu’il a gagnée à une partie de dés, Mini-Loup se lance dans une folle chasse au trésor. Avec ses amis, il embarque sur un navire à la recherche de l’île du Crâne libérer Calabra, la pieuvre géante, prisonnière du redoutable et cruel pirate Barbe-Rousse, et dérober son fabuleux trésor. Mais voilà  Barbe-Rousse entre dans une terrible colère, prêt à tout pour se venger et récupérer son bien : même à enlever Louna.

 

Age :  Dès 3 ans
Collection: Mini-Loup
Editions : Hachette Jeunesse
Prix: 5,95€

C’était ma participation à Chut, les enfants lisent! proposé par Yolina, sur son blog Devine qui vient bloguer? 

1er Mai – Les raisins de la colère (J. Steinbeck)

On est bien dans un pays libre, tout de même. Eh bien tâchez d’en trouver, de la liberté. Comme dit l’autre, ta liberté dépend du fric que t’as pour la payer.

Et craignez le temps où les grèves s’arrêteront cependant que les grands propriétaires vivront…car chaque petite grève réprimée est la preuve qu’un pas est en train de se faire .Et ceci encore vous pouvez le savoir…craignez le temps où l’humanité refusera de souffrir, de mourir pour une idée ,car cette seule qualité est le fondement de l’homme même, et cette qualité seule est l’homme, distinct dans tout l »univers .

Si ce gars-là travaille pour trente cents, moi je marche à vingt-cinq.
Il accepte vingt-cinq ? Je le fais pour vingt.
Attendez… c’est que j’ai faim, moi. Je travaille pour quinze cents. Je travaille pour la nourriture. Si vous voyiez les gosses, dans quel état ils sont – ils ont des espèces de clous qui leur poussent ; à peine s’ils peuvent remuer. Leur ai donné des fruits tombés et maintenant ils ont le ventre enflé. Prenez-moi, je travaillerai pour un morceau de viande.
Bonne affaire…Les salaires baissaient sans faire tomber les prix.

[Chut, les enfants lisent] La madre del partigiano

Aujourd’hui en Italie est un jour férié: la festa della liberazione , de la libération de l’Italie de l’occupation allemande. 
Cette date a été choisie car c’est le 25 avril que Gênes, Milan et Turin ont été libérées.

Voici une poésie de l’auteur pour enfants, mais pas que, Gianni Rodari : La madre del partigiano (La mère du partisan)

Sulla neve bianca bianca
c’è una macchia color vermiglio;
è il sangue, il sangue di mio figlio,
morto per la libertà.
Quando il sole la neve scioglie
un fiore rosso vedi spuntare:
o tu che passi, non lo strappare,
è il fiore della libertà.
Quando scesero i partigiani
a liberare le nostre case,
sui monti azzurri mio figlio rimase
a far la guardia alla libertà.

 

Dans la neige blanche blanche
il y a une tache couleur vermillon;
c’est le sang, le sang de mon fils,
mort pour la liberté.
Quand le soleil fait fondre la neige
une fleur rouge tu vois apparaitre:
o tu que passes par là, ne l’arrache pas,
c’est la fleur de la liberté.
Quand les partisans descendirent
libérer nos maisons,
sur les monts bleus clairs mon fils resta
monter la garder à la liberté.

Je viens de faire une traduction vite faite et assez littéraire, du coup je demande pardon à Gianni Rodari si je n’ai pas rendu exactement le sens de sa poésie (surtout la dernière phrase).

C’était ma participation, un peu hors de l’ordinaire, à Chut, les enfants lisent! proposé par Yolina, sur son blog Devine qui vient bloguer? 

Le livre dans mon sac à main #6

9782330086145

Camilla Lackberg
Actes Sud
704 pages
24€

Une fillette de quatre ans disparaît de la ferme isolée de ses parents. Après une longue battue, Nea est retrouvée nue sous un tronc d’arbre dans la forêt, assassinée. Fait troublant : la fillette se trouvait à l’endroit où, trente ans plus tôt, avait été découvert le corps sans vie de la petite Stella, une fillette du même âge qui habitait la même ferme. À l’époque, deux ado­lescentes, Marie et Helen, avaient été condamnées pour le meurtre : elles avaient avoué avant de se rétracter. Désormais mariée à un militaire autoritaire et psychopathe, Helen mène une vie recluse, non loin de la ferme, dans l’ombre des crimes passés. La belle Marie, quant à elle, est devenue une star du cinéma à Hollywood ; pour la première fois depuis la tragé­die, elle vient de revenir à Fjällbacka pour un tournage. Cette coïncidence et les similitudes entre les deux affaires sont trop importantes pour que Patrik Hedström et son équipe puissent les ignorer, mais ils sont encore loin de se douter des répercus­sions désastreuses que va avoir leur enquête sur la petite loca­lité. De son côté, Erica Falck écrit un livre sur l’affaire Stella. Une découverte la trouble : juste avant son suicide, le policier responsable de l’enquête à l’époque s’était mis à douter de la culpabilité des deux adolescentes. Pourquoi ?

Depuis quelques années je me suis découverte une passion pour les romans policiers, alors que je n’en avais pas lu pendant presque 30 ans. Camilla Lackberg est, parmi les auteurs du genre, une de celles que j’aime le plus. J’avoue que je préfères les ouvres écrites par des femmes, avec des protagonistes femmes, plutôt que de lire des enquêtes au masculin, mais je suis ouverte à tout conseil pour agrandir mes connaissance des romans policiers.

La sorcière est le dixième volet des aventures de Erika et Patrik et surement un de plus aboutis. L’autrice reprend certains thèmes déjà utilisé lors des livres précédents, mais sans que cela semble trop répétitif, comme cela peut arriver quand on a de plus en plus de volumes avec les mêmes personnages.

700 pages ça peut paraitre trop et pourtant je ne me suis jamais vraiment laissée et j’ai dévoré le livre en même pas une semaine. Comme toujours l’histoire se déroule sur plusieurs époques: l’enquête contemporaine, l’enquête sur la mort de Stella il y a 30 ans et l’histoire d’une femme en 1700.
J’ai beaucoup apprécié l’insertion des réfugiés syriens dans l’intrigue, même si j’en ai été bouleversé car en même temps j’ai appris le décès à Damas de la grande-mère d’une copine .
Si j’ai trouvé une partie un peu ennuyeuse ça a été celle sur les enfants de Helen et Marie et les autres adolescents et dès le debout j’ai vu où Camilla Lackberg voulait en venir.

En definitive, un dixième volet très passionnant qui donne envie d’avoir tout de suite  à disposition le suivant.

[Chut, les enfants lisent] C’est à moi!

Cette semaine je propose un vrai coup de coeur pour la famille Koala : C’est à moi! de Anna Kang et Christopher Weyant.

51bfq2sctsl-_sx419_bo1204203200_

Ce fauteuil est à moi !
Non, il est à moi !

Qu’il est difficile de prêter parfois…
Ces drôles de créatures poilues ont bien du mal à se mettre d’accord !

Deux frères (ou amis, ce n’est pas spécifié mais comme ils me rappellent trop les petits Koalas j’ai décidé pour cette version) se disputent un joli fauteuil jaune. Ils essayent de toutes les façons de distraire l’autre pour pouvoir l’avoir, jusqu’à se disputer très fort. Mais tout est bien ce que se termine bien et ils decident de jouer ensemble plutôt que de se disputer.

Il n’y a pas beaucoup de texte, mais il n’y en a pas vraiment besoin car les images parlent pour elles. Les petits Koalas rigolent toujours quand je commence à lire en disant « tiens tiens, ils me rappellent quelqu’un ces deux là » parce que des disputent comme ça il y en pleines à la maison.

Age :  Dès 3 ans
Collection: Les grandes thématiques de l’enfance
Editions : Gautier Languereau
Prix: 10,50€

C’était ma participation à Chut, les enfants lisent! proposé par Yolina, sur son blog Devine qui vient bloguer? 

Le livre dans mon sac à main #5

51rtttamatl

La vie secrète d’une mère indigne
de Fiona Neill
Editions Pocket
Prix : 8,10€

Resumé: Il y a les mères exemplaires, toujours ponctuelles, pomponnées, et souriantes, celles qui préparent des gâteaux pour la kermesse et s’occupent des costumes du spectacle de fin d’année. Et puis il y a les autres : celles qui claquent la porte en laissant les clés à l’intérieur, et qui oublient systématiquement le goûter de leurs enfants… Lucy est clairement de celles-là ! Jusqu’à présent, malgré quelques loupés, elle s’était plutôt bien débrouillée avec sa petite famille. Mais les choses se compliquent quand elle commence à lorgner sur un parent d’élève, rencontré à la sortie des classes… Mauvaise idée, Calamity Lucy. Très mauvaise idée !

J’ai mis trois mois pour terminer ce livre et ça ce n’est surement pas un bon signe. j’avais demandé ce livre au Père Noel (merci papa Koala) car le résumé était vraiment alléchant et, en vrai mère bordélique et pas du tout organisée, j’avais envie de rire en lisant d’une autre père comme moi. Surtout que d’habitude les autres mamans semblent toujours gérer leurs enfants, alors que moi je me sens souvent dépassée. Bref, j’avais tout pour m’identifier avec elle et pourtant cela n’est pas arrivé.
Les personnages sont attachants, certains passages m’ont vraiment bien fait marrer, mais d’autres parties étaient vraiment un peu trop longues et surtout, surtout Lucy était TROP. Trop farfelue, trop dépassée, trop maladroite au point de ne pas sembler réelle. Deuxième point noir, je n’aime pas trop les histoires d’adultères donc cette partie-là de l’histoire ne m’a pas plus du tout et je trouve que n’a rien ajouté l’intrigue, mais cela est vraiment très personnel.

 

Maintenant je vais m’attaquer à La sirène de Camilla Lackberg et j’espère ne pas y mettre trois autres moi pour le terminer.