Le petit bilingue

Depuis la naissance de BebeKoala, je lui ai toujours parlé en italien, ma langue maternelle. Je lui chantais les chansons de mon enfance, je faisait l’effort de traduire simultanément les livres en français en italien, nous regardions des dessins animés en italien.
Ses premiers mots ont, forcement, été en italien, mais dès qu’il est entrée la crèche il est petit à petit passé au français. Je lui parlais en italien  et lui, il me répondait en français. Je n’ai jamais essayé de lui dire que je ne comprenais pas le français, vu qu’avec son papa c’est dans cette langue qu’on parle, il était petit mais pas stupide!
Depuis deux ans, pour l’aider avec l’italien, nous participons une fois par mois aux activités proposés par un groupe de parents qui veulent, comme moi, que leurs enfants gardent un contact avec la langue et la culture italienne. Le Consulat et l’Institut Italien de Culture de Lyon ne proposant pratiquement rien pour les petits (cette année apparemment ils font des stages en juillet et des cours pour les 6-8 ans le mercredi matin, mais rien à voir avec la super école du samedi des coréens, par exemple) .

Toute cette introduction pour dire que, au moment j’avais presque perdu l’espoir d’avoir un vrai bilingue à la maison, BebeKoala est parti deux semaines en Italie chez sa grande-mère et, oh miracle, il s’est mis à parler en italien. Toute la journée en italien. Certes, avec un accent absolument affreux, mais qu’importe. Il parle italien et sans faire trop de fautes, pour un enfant que jusqu’à maintenant ne disait que deux ou trois mots, faire des phrases avec les verbes conjugué parfaitement c’est un vrai exploit.

Maintenant il est en vacances chez sa grande-mère française, donc il est passé à nouveau au français, mais avant de partir il m’a dit (en italien) « ne t’inquiète pas maman, je range l’italien dans ma tete comme ça je peux l’utiliser à nouveau en Italie ».

Alors s’il y a des parents qui passent par ici et qu’ils ont du mal avec l’exposition de plusieurs langue de leurs enfants, n’abandonnez pas! Continuez à leur parler, continuez à chanter, meme si vous avez l’impression que ça ne servira jamais à rien ce n’est pas vrai.
Dans notre cas, c’était surtout les autres enfants qui l’ont motivé. Il ne pouvait pas jouer avec eux à Genes, donc il a du surmonter sa peur de ne pas connaitre assez bien la langue et, surement, son copain F. avec qui fait plein de betises lors des ateliers en italien l’a surement motivé aussi!

5c92e4a92300003200adecb4

Publicités

Le test d’entrée

A Lyon nous avons la chance d’avoir une école internationale publique avec un section bilingue français -italien. Le seul problème c’est que vue la différence entre demande et l’offre il faut passer un test pour entrer. Cette année, pour la section d’italien, il y avait 28 enfants pour une dizaine de places.
les-missions-csi

Mercredi, donc, j’ai accompagné BebeKoala à la CSI pour passer ces fameux tests, meme si ses chances d’etre admis sont très faibles car s’il comprend très bien l’italien, il ne veut pas le parler. Nous avons quand meme voulu essayer pour ne pas avoir des regrets les années prochaines, car le niveau de l’école est l’un des meilleurs de la ville .
Le test était divisé en deux parties: 45 minutes le  matin pour français et math, 1h l’après-midi pour l’italien.
Les enseignants venaient chercher les enfants en petits groupes en laissant les parents dans le hall, sous une verrière à la chaleur étouffante, les attendre.
Je n’étais pas inquiète pour les épreuves du matin car je sais qu’à la maternelle BebeKoala se débrouille très bien, mais je m’attendais le récupérer en larmes l’après-midi. Finalement, ce n’est pas passé comme ça et il était content, apparemment il a meme parlé un peu en italien.
Maintenant ils nous faut attendre les résultats le samedi 6 juillet.

Dans tous les cas, je suis très fière de lui car il a fait tou ce qu’on lui a demandé, il est allé seul avec des inconnus dans les salles, il a maitrisé ses peurs et ses angoisses au moins pendant quelques heures et pour lui c’est déjà un vrai exploit.

GS – Le rendez vous avec la maitresse

La semaine dernière la maitresse de BebeKoala a proposé une rencontre aux parents qui le souhaitaient. Forcement, vu les rendez vous pas tout à fait positifs de PS et MS je voulais lui parler pour voir s’il y avait eu des progrès, mais en meme temps j’étais vraiment stressée.

Je pense que BebeKoala , enfin, trouvé une maitresse qui le comprends et qui respecte vraiment le rythme de chaque enfant (autant que possible dans une classe de 28 enfants) et il a fait beaucoup de progrès.

Déjà il est de moins en moins dans le rouge, il fait des efforts et la semaine après les vacances était resté dans le premier vert pendants 3 jours sur 4. Il n’a pas pu aller dans le bleue, mais il a quand meme eu un livre à la maison pour l’encourager dans ses efforts.

Il travaille avec beaucoup d’application et très rapidement. Il est toujours parmi les premiers à terminer, surtout le plan de travail de l’après-midi : un ensemble de jeux et d’activités dans des boites que les enfants travaillent en autonomie et, quand ils se sentent surs d’eux, demandent à la maitresse de les valider. BebeKoala les a déjà tous terminé car il a compris que, un fois tous validés, il pouvait faire autant des fois qu’il voulait ses préférés.

Il a fait des progrès en graphisme, mais décidément ce n’est pas son truc.

Il pleure de moins en moins pour n’importe quoi, un beau progrès par rapport au debout de l’année. Il arrive mieux à maitriser ses émotions.

Il a besoin de bouger beaucoup et la maitresse a compris qu’il arrive mieux à écouter s’il fait deux choses à la fois ou s’il bouge. Elle nous a conseillé, en accord avec la psychomotricienne, un fidget pour l’occuper sans trop déranger les autres. Pour cette année ce n’est pas encore indispensable, car quand elle voit qu’il n’arrive plus à gérer le groupe elle le met au fond où il peu suivre en  bougeant un peu plus sans déranger les autres, mais l’entrée en primaire me stresse un tout petit peu.

J’ai évoqué la suspicion de précocité qui pourrait expliquer certains comportements et elle était tout à fait ouverte à cette possibilité.

Il a un tout petit défaut de prononciation du CH, mais elle attend que l’infirmière scolaire termine les tests pour m’en dire plus. D’après la psychomotricienne ça arrive souvent aux enfants encore un peu immatures comme BebeKoala et il devrait disparaitre tout seul, sans forcement l’intervention d’un orthophoniste.

 

 

Smettila!

Pendant les vacances d’hiver je suis allée avec les enfants à Genes, profiter de ma famille.
Au programme: l’Aquarium de Genes, un défilé de Carnaval, un petit échange culturel avec la classe de maternelle où est scolarisé le fils de ma cousine et plein d’autres jolies activités.
Les enfants adorent jouer avec leur « cousin » car c’est pratiquement le seul membre de la famille de leur age (BebeKoala est de 2013, MiniKoala de 2016 et S. de 2015) et si jusqu’à maintenant ils avaient réussi à jouer sans se comprendre, cet hiver ça a été plus compliqué.
Le deuxième jour BebeKoala m’a demandé plusieurs fois de parler avec S. à sa place, car il ne comprenait pas (pour rappel, mes enfants comprennent parfaitement l’italien mais ils ne parlent presque pas), alors moi je lui ai dit qu’il pouvait lui dire « smettila » s’il voulait qu’il s’arrete et voilà, il y a enfin eu le déclic. BebeKoala s’est enfin rendu compte qu’il savait parler en italien et il a commencé avec un ou deux mots, pour arriver à des petites phrases à la fin de nos vacances et meme avec moi il s’essaie à l’italien.
Je vais peut etre me renseigner pour l’inscrire une semaine ou deux dans une centre de loisirs en Italie, cette été, car je pense que la clé pour son apprentissage de l’italien ce sont les autres enfants.
En tout cas, bravo mon petit bilingue!

3 ans

MiniKoala a 3 ans, ce qu’il veut dire qu’il n’est plus tout mini.
Le jour de son anniversaire, le 25 janvier, BebeKoala courait partout en disant « aujourd’hui c’est l’anniversaire de mon bébé! », c’était mignon.

MiniKoala a fêté à la crèche, comme l’année dernière. Il a amené un gateau au yaourt et des mini muffins aux pépites de chocolat. Un vrai succès.

A 3 ans, MiniKoala n’est toujours pas propre. Si on lui demande quand il voudra essayer le pot il répond « demain », c’est à dire un futur le plus lointain possible.

A 3 ans, MiniKoala parle de mieux en mieux, mais ce n’est pas encore ça. Il confond le P avec le B, il dit « mementine » au lieu de clementine (c’est trop mignon d’ailleurs), « cacapé » au lieu de canapé, brum brum pour voiture et ainsi de suite. Il fait quand meme des phrases de 3 ou plus mots. Il connait tous les couleurs, la droite et la gauche, il compte jusqu’à 3 (voir dix s’il fait un petit effort, mais souvent il oublie le 5), il sait que 1 +1 = 2 ou 2 + 1 = 3 .

A 3 ans, MiniKoala aime faire les puzzles. Il joue avec ceux de son grand-frère et il est surement plus doué que lui (à chacun ses atouts). Il aime jouer avec les petites voitures ou le train en bois. Il adore jouer à la dinette et faire semblant de préparer le café à maman. Il est en pleine période jeux de société et il aime surtout ceux des cartes ou la course des escargots.

A 3 ans, MiniKoala aime faire du toboggan (bobogan) au parc et à la crèche. Il suit son frère partout, ils se bagarrent tout le temps, mais ils s’aiment beaucoup.

A 3 ans, MiniKoala va encore à la crèche et il pleure chaque matin car il voudrait aller à l’école avec BebeKoala.

A 3 ans, MiniKoala sait s’habiller tout seul. Il met et enlève ses chaussures, ses chaussettes, la couche, les pantalons, la veste et le bonnet. Il a plus de mal avec les t-shirts et les pulls, mais ça viendra.

A 3 ans, MiniKoala commence à montrer son petit caractère et à s’affirmer. Quand on lui demande de faire quelque chose ,il aime répondre « pas envie » en croisant les bras et en baissant la tete. C’est trop mignon.  Il aime ranger les jouets à la crèche, chez le médecin, après l’atelier d’Eveil et Lire du lundi…partout sauf à la maison.

A 3 ans, MiniKoala est encore tout calinou. Il fait plein de câlins et de bisous à sa maman, puis il part en courant et en chantant « caca caca caca ».

[Chut, les enfants lisent] Mon grand imagier quiz des animaux

Un grand imagier très coloré, et des questions pour  repérer, identifier, nommer. L’interactivité et le dialogue, modes d’apprentissages privilégiés des tout-petits, sont les mots clés de l’ouvrage. 

Un des trois livres que MiniKoala a trouvé sous le sapin. Celui-ci a été un bonus car je l’ai gagné grace au calendrier de l’avent des éditions Larousse

Le livre est tout en carton et il est composé de 8 doubles-pages avec environ 16 -20 images à chaque fois. 
Les animaux sont regroupés autour de différents thèmes: à la maison, au jardin, à la mer, à la ferme, dans la foret, dans la savane, sur la banquise et les animaux extraordinaires. 

Nous avions déjà un imagier à la maison, mais le gros plus de celui-ci ce sont les questions proposées. MiniKoala ne sait pas encore vraiment répondre, mais BebeKola aime lui souffler les réponses à l’oreille pour l’aider. 

Age : – 
Collection: – 
Editions: Larousse
Prix: 12,90€

C’était ma participation à Chut, les enfants lisent! proposé par Yolina, sur son blog Devine qui vient bloguer? 

Sur vs Sous

Io: BebeKoala dov’è il tuo zainetto lupo? (trad. où est ton sac à dos Loup?)
BebeKoala: Sur/sous le lit (ndM. après des années en France j’ai encore du mal avec tout ce qui est sur/sous, au dessous/au dessus …)
Io: Sopra o sotto? (trad. Au dessous ou au dessus?)
BebeKoala: Sous
Io: Dove? (Où?) 
BebeKoala: Sotto maman, sottoooo! 

Au moins il commence à utiliser l’italien quand je ne comprends pas. On fait des petits progrès bilingues .