Le jour où j’ai été agressée par une folle

Ce matin j’ai amené bébé Koala à la halte garderie pour ses premiers 30 minutes tout seul. Pas facile le laisser, pas facile du tout, mais je me suis faite courage et je sui partie après un gros bisous. J’ai meme versé ma petite larme une fois sortie de la garderie et puis je suis allée faire les courses.

25 minutes plus tard, je tournais devant la halte garderie en me disant que je ne devais pas craquer et si c’étaient 30 minutes, je devais les lui laisser, meme si j’avais eu l’autorisation de le récuperer plus tot si c’était trop dur pour moi, en tant que maman dépendante dès son bébé depuis presque 8 mois. Bon, j’exagère un peu pour augmenter le pathos de l’histoire.

Bref, pendant que je poirotais avec mes écouteurs j’ai été approchée par une dame, la quarantaine, qui a commencé à me parler. Comme j’avais mis la musique à fond, je ne me suis pas aperçue tout de suite qu’elle était folle et je l’ai regardé en enlevant mes écouteurs. Nous n’étions pas loines du metro et de l’hopital, donc j’ai pensé tour betement qu’elle voulait un renseignement, sinon je serais rentrée direct à la halte garderie.
Le temps de me rendre compte de mon erreur, elle s’était placé entre moi et la porte et elle a commencé à me crier contre que j’étais raciste, que je voulais la pousser par terre, que nous les blanc haissons les noirs comme elle et puis je ne sais plus. Tou ce que j’arrivais à penser c’était que le 30 minutes étaient passés et que je pouvais récuperer bébé Koala. Je n’avais rien à faire de cette folle. Deuxième erreur.
En l’ignorant, j’ai essayé de rejoindre l’halte garderie, mais comme elle était entre la porte et moi, elle l’a mal pris et elle a continué à crier. Du coup, moi aussi je lui ai crié dessous, sans la regarder, que je voulais juste récuperer mon bébé qui attendait ça maman. J’ai peut etre pensé qu’en parlant d’un bébé elle serait partie. Oh que non.

Elle m’a GIFLE. 
En plein visage. 

Et moi? Non, je ne l’ai pas giflé à mon tour. Je pense qu’elle ne voulait que ça de pouvoir m’accuser de violence contre une noire, vu qu’elle continuais à m’accuser de racisme. Je l’ai regardé entre l’étonné et le mechant en lui repetant que mon bébé m’attendait. Peut etre qu’elle a pensé que j’étais encore plus folle qu’elle car elle est partie en continuant à m’insulter et moi, je suis restée devant la porte quelques secondes, le temps qu’une femme enceinte puisse m’approcher et s’assurer que ca va. Tout en s’excusant de ne pas avoir osé intervenir pour m’aider, mais des 3 ou 4 hommes qui sont passés à ce moment là, aucun ne s’est arreté pour voir si j’avais besoin d’aide car elle s’est arretée après une gifle, mais elle aurait bien pu continuer à me frapper (peut etre que là je me serais defendue, faut pas exagerer non plus)

Bref, il devait etre le premier jour d’halte garderie de mon bébé, il est devenu le jour où j’ai été agressée par une folle.