[Les enfants vont au cinéma] Le petit chat curieux

La semaine dernière j’ai eu l’occasion d’accompagner la classe de BebeKoala au cinéma de quartier voir Le petit chat curieux, dans le cadre du programme Maternelle et cinéma.

74_poster_scale_374x498

Dans la charmante maison de Grand-papa, la vie s’écoule paisiblement au rythme des saisons. Koma, la petite chatte, ne manque ni d’idées, ni d’amis pour occuper ses journées. Mais quelquefois, d’étranges créatures viennent perturber le cours tranquille de l’existence… Heureusement, Koma et ses amis trouvent toujours une bonne solution.

Il s’agit de 5 courts-métrages sur les aventure de Koma, une petite chatte qui vit chez son grand-père et aime coudre des personnages et filmer leurs « aventures », et ses amis:

Le premier pas
Koma décide de réaliser son propre film: elle imagine le storyboard, fabrique les marionnettes, coud les costumes et dessine les décors.

Caméra à la main
Koma adore se promener caméra à la main : filmer la nature, les poussins tout juste éclos, mais quand le chat dort, le fantôme s’amuse !

Koma et Radi-Bo
Radi-Bo, le nouvel ami de Koma, vient avec le robot qu’il a fabriqué. Cette poupée mécanique s’entend bien avec les marionnettes…. Quelle belle après-midi ils passent tous ensemble dans le grenier !

La bataille de Radi-Bo
L’ingénieux Radi-Bo fait voler son avion radiocommandé, mais un oiseau s’est mis en tête de le contrarier.

De vrais amis
Koma part en pique-nique avec ses marionnettes, mais la rencontre inattendue avec un drôle de yéti va semer le désordre dans sa vie tranquille.

Koma est passionnée par le cinéma et elle aime créer des films d’animations dans sa chambre au grenier. Elle construit les décors, fabriques les personnages, dessine le storyboard et filme tout avec sa caméra.
Komaneko est une mise en abyme permanente car les personnages font des films dans le film.
Ce dessin animé parle du plaisir de créer quelques chose par soi meme, mais aussi des efforts et de la concentration nécessaires. Il parle aussi de l’amitié car quand elle ne tourne pas des films, Koma aime jouer avec ses amis et faire des nouvelles rencontre.

BebeKoala a surtout apprécié l’histoire du yeti et son final ouvert, en effet lui et les autres enfants n’ont pas donné la meme interprétation à la fin.

Titre original: Komaneko
Pays: Japon
Réalisateur: Tsuneo Goda
Année: 2009
Durée: 1h
Age: A partir de 4 ans

Publicités

Kuma Izakaya – Bistro Japonais

Hier soir, papa Koala et moi, nous sommes sorti en amoureux comme ça n’arrivait pas depuis quelques temps et nous en avons profité pour tester un nouveau resto japonais que j’avais découvert grace à Luckysophie : le Kuma Izakaya.

photo : site officiel du resto

 

Une des envies qui nous étaient resté de notre voyage au Japon, était de pouvoir continuer à gouter les plats typiques, qui ne résument pas seulement au sushi. Sushi que, soit dit en passant, j’adore, mais rien ne vaut mieux que des bons takoyaki, par exemple.
Bref, la carte et les photos donnaient l’impression d’un endroit plus authentique que les restos de sushi (comme celui près de chez nous qui est géré par des chinois et où la dernière fois impossible de faire comprendre à la serveuse que je voulais du tempura, pourtant présent dans la carte) et nous n’avons pas été déçus!
L’endroit est super mignon et cosy, le personnel très agréable, les plats succulents et le choix varié et intéressant. Ils ont aussi une large sélection de whisky japonais qu’on essayera surement un de ces jours.

photo: site officiel du resto

 

Au menu : ramen, udon, yakisoba, tamago yaki, tempura, gyoza, unagi-don et bien d’autres plats chauds qu’on trouve difficilement ailleurs, mais aussi bière et apéritifs japonais, thé vert et plusieurs desserts.
Pour cette première fois, j’ai voulu tester les plats suivants: tempura, korokke et l’immanquable dorayaki avec une boule de glace rose, le tout agrémenté par un thé vert sencha. A y repenser j’en ai à nouveau envie. En tout cas, je pense déjà savoir quel sera mon choix la prochaine fois!

Kix Kid’s Room – Aéroport international du Kansai

WP_20141023_011

 

Meme si bébé Koala n’était pas au Japon avec nous, maintenant je ne peux pas éviter de regarder tous ce qui concerne les enfants et leur bien être !
Lors de l’ attente de notre avion à l’aéroport international du Kansai, j’ai été attiré par une pièce très coloré et pleine de jouets,  la Kix Kid’s Room.  Je ne sais pas si c’est un espace habituellement aménagé dans tous les aéroports, mais je n’ai pas le souvenir d’une telle pièce à Paris CDG ou à l’aéroport de Bristol. Les deux seuls où j’avais bébé Koala avec moi.
En absence de bébé, je n’ai pas pu la tester, mais elle avait l’air très complete et adaptée aux enfants de moins de six ans qui doivent attendre sagement leur avion. Le service est gratuit, mais les parents (ou autre personne responsable) doit rester avec les enfants pour les surveiller (c’est assez logique, ce n’est pas une garderie).  A coté de l’espace de jeu, il y a une partie dédiée au change et au repas, avec microonde et eau chaude.
Dommage que bébé Koala n’était pas là car j’avais vraiment envie de l’essayer !

Les retrouvailles

Une fois montée sur l’avion, à Osaka, le moment que j’attendais le plus c’était les retrouvailles avec mon bébé.
Je suis un peu maman-poule et, encore aujourd’hui, je me demande où j’ai trouvé le courage et la force de partir dix jours sans lui. Je l’ai fait, j’en suis heureuse, peut être que je répéterai l’expérience si l’occasion se présente, mais les deux derniers jours de vacances ont été très difficiles, car il me manquait énormément.
Les retrouvailles, donc.
Je me faisais tout un film de bébé Koala nous attendant sagement devant la porte de l’aéroport, avec une pancarte gigantesque, et se jetant en larme dans mes bras. Bien évidemment, moi aussi j’aurai éclaté en sanglots. Peut être papa Koala aussi.
Dommage que ma valise a été la dernière à arriver. La dernière de chez dernière. Une heure après notre arrivée. Du coup, bébé Koala que au debout nous attendait vraiment devant la porte, s’est laissé et a commencé à avoir faim. Il n’a que 14 mois, il ne faut pas l’oublier.
Et quand je suis arrivée, lui il ne m’a pas vu, il regardait de l’autre coté le coquin. Mais j’ai couru le prendre dans mes bras. Sans pleurer. Ou presque. Lui il n’a pas compris tout de suite, peut être qu’il ne s’attendait pas vraiment à nous voir. Puis il m’a fait un calin et un sourire tout timide et il est parti explorer l’aéroport. En ignorant son père.
Bébé Koala, 14 mois, pas de dents, mais beaucoup d’indépendance!

Au pays du LOL

En se promenant au Japon, dans notre cas à Tokyo – Kyoto – Osaka, il peut arriver de croiser des affiches bizarres et rigolotes, mais aussi sur une conception du temps tout à fait étonnante. Il parait qu’au Japon une journée ne fait pas 24h, mais plutôt 25h (des fois, même 32h!) .

 

WP_20141018_007

Les toilettes occidentale ont l’air très compliqués! Pourtant, celles japonaises dotés de toute sorte de bouton ne sont pas très simples non plus.

WP_20141022_016

A Nara, les daims se promènent en liberté entre habitants, touristes et voitures. Inutile de dire qu’ils n’attendent pas le feu vert pour traverser la route (quoique…). Et ils sont des experts en karaté, ou autre art martiale qui peut les aider à voler de la nourriture aux humains.

WP_20141021_007

 

 

Attention à ne pas boire trop de saké, de bière ou de vin en sortant du travail car à Osaka (et que à Osaka!) le métro est dangereux et on pourrait tomber sur les rails.

WP_20141022_001

Notre retour et un nouveau départ

Comme promis, nous sommes revenus de notre voyage au Japon. En même temps, je me voyais mal rester à l’autre bout du monde sans bébé Koala et sans le chat. J’avoue que c’était tentant, mais tout à fait irréalisable…après sept jours de vacances j’ai commencé à sentir leur absence et les deux derniers jours ont été très très longs…
Nous sommes rentrés vendredi soir et aujourd’hui papa Koala est parti à l’autre bout de la France (ou presque) pour ses huit mois de formation. Il va falloir trouver une nouvelle organisation familiale, surtout que j’ai été contacté pour un poste en intérim à temps partiel qui devrait commencer…lundi prochain! Et moi qui me voyais déjà me la couler douce sans mari et sans fils. Adieu les séances bien être avec Muffin !
Bref, des nouvelles aventures nous attendent les prochains mois et j’ai hâte (et peur) de les affronter.

Pour revenir à notre voyage, j’essayerai de faire un ou plusieurs billets prochainement, mais je vais juste anticiper que le Japon est magnifique. Exactement comme je l’imaginais et même plus.
Nous avons pu découvrir des saveurs authentiques (takoyaki, crêpe japonaise, bœuf de Kobe, ramen, glace au té vert, desserts variés au té vert, …), essayer une ceremonie du té (meme si dans la version raccourcie pour touristes), flâner au milieu des temples et se croire dans un manga, éviter tout tremblement de terre, éruption volcanique, tsunami ou typhon (VongFong étant parti le jour avant notre arrivé), tester les bains publiques avec des Japonais, manger dans les restos traditionnels et dormir dans une chambre japonaise plutôt que dans un hôtel plus occidental.

WP_20141016_002 WP_20141017_003 WP_20141017_006 WP_20141017_008 WP_20141019_003 WP_20141019_004 WP_20141020_001 WP_20141022_014

3.2.1. depart!

Dans quelques heures, papa Koala et moi, nous partirons pour notre voyage de noces sans bébé (petit rappel, cette été nous étions partis à trois pour l’Ecosse et le Pays de Galles).
Première étape, monter à Paris. Ou plutôt à l’aéroport CDG pour prendre, lundi matin, le A380 des Emirates pour Dubai. Puis, après un très court séjour à Dubai, histoire de voir le plus haut gratte-ciel au monde et mourir de chaud, mercredi matin nous partirons pour Tokyo et le Japon jusqu’au 24 octobre!
J’ai hâte! J’ai vraiment, vraiment hâte!
Nous avions prévu un séjour au Japon plus longs, mais papa Koala devant partir en déplacement à Tours le 27 octobre, nous avons du raccourcir le voyage à la dernière minute. Il nous reste quand même assez de temps pour découvrir Tokyo, apprécier Kyoto et sa foret de bambou, participer à une cérémonie du thé, faire une halte rapide à Nara et, pour terminer, découvrir Osaka.

Pendant ce temps, bébé Koala restera à la maison avec mamie et papi Koala et, bien sur, Muffin le chat. Nous nous sommes jamais restés séparé aussi longtemps (bébé Koala et moi, pas Muffin et moi hein), mais je suis sure que tout va bien se passer et grâce aux technologies modernes, nous pourrons nous voir tous les jours (merci Skype) ou presque.

Je l’ai déjà dit que j’avais hâte?
Et très peur, aussi, car je n’ai jamais voyagé hors Europe ni pris l’avions pour des si longs trajets. Heureusement papa Koala est un voyageur plus expérimenté que moi et il me tiendra la main lors de mes crises d’angoisse/panique. Ou peut être qu’il dormira tranquillement à coté de moi sans se rendre compte de rien.

Du coup, le blog aussi part en vacances et j’essayerai de le mettre à jour dès mon retour (trop la flemme de programmer les articles !)

A bientôt!

France – Dubai – Japon

Dans mon top 5  des destinations de rêve, je disais que mon number one c’était le Japon et que je ne perdais pas espoir d’y aller un jour.
Papa Koala lit mon blog et il a décidé que ce jour c’était aujourd’hui! Ou plutôt moitié octobre.
Ce week end nous avons, donc, réservé les billets d’avion et decidé qu’il nous fallait bien un petit escale à Dubai avant le Japon. Si tu te demandes si bébé Koala va venir avec nous et bien, en mauvais parents que nous sommes, nous avons décidé que non, il ne va pas partir avec nous. Il est encore petit, mais assez grand pour rester quinze jours chez mamie et papy Koala. Et Muffin va veiller sur lui, donc il n’y a aucun souci à se faire.
Notre trajet sera le suivant: Lyon – Paris – Dubai – Tokyo – Kyoto – Osaka – Lyon .
Inutile de dire que j’ai vraiment hâte, surtout que je ne suis jamais sortie d’Europe et j’ai toujours rêvé d’avoir plein de tampons sur mon passeport. Je commençais à me dire que, si d’ici 2019, je n’allais nulle part j’aurais du dessiner moi même les visa. Ou demander à bébé Koala de le faire pour moi…

Maintenant, je vais me plonger dans le guide du Japon.