Le coup

C’était 19h, on venait de feter le 5ème anniversaire de BebeKoala chez le glacier, mais il n’était pas content. Il voulait entrer dans un magasin pour avoir encore un petit jouait. Je lui ai dit non.
Il s’est mis à jouer à coté d’un parking. Il courait vite, il soulevait la chaine en metal et il sautait de la marche assez haute. Je lui ai dit que c’était dangereux et il ne devait pas le faire. Il m’a répondu qu’il savait le faire er ce n »était plus moi qui décidait. Je l’ai laissé faire.

Je l’ai vu courir, ne pas réussir à soulever la chaine et se la planter en plein dans le cou. Les jambes sont parties en avant et il est tombé par terre, tete la première sur le coin de marche. Au début j’ai été soulagé qu’il ne se soit pas pendu. Puis j’ai vu le sang. Plein de sang couler sous les cheveux, le long du dos.
J’ai paniqué. Heureusement  qu’il y avait ma mère, ma cousine, son mari, mes oncles et tantes qui ont gardé leur sang froid.

J’ai mis les enfants dans la voiture et nous sommes partis pour les urgences pédiatriques. Nous avons passé à toute vitesse le pont, sans savoir qu’il se serait bientôt écroulé, et nous sommes arrivés à l’hôpital. MiniKoala est resté dans la voiture avec mon oncle, pendant que j’amenais BebeKoala dans la salle de triage. Heureusement c’était un soir très calme et il n’y avait qu’un enfant devant nous. Après une visite assez rapide, le médecin decide de lui mettre de points de suture et l’infirmière lui met du gel anesthésiant, en nous demandant de le garder allongé sans qu’il bouge pendant presque une heure. Plus simple à dire qu’à faire, merci les téléphones portables et internet.

Deux heures plus tard nous sortions de là. BebeKoala avec 5 points et l’interdiction de se mouiller les cheveux et la tete pendant 10 jours (c’est qui qui part aujourd’hui pour la Corse? Voilà voilà…) .

Il s’en est très bien sorti, mais ce qu’il m’a fait le plus de peine c’étaient ses hurlements quand on lui a dit qu’on allait à l’hôpital pour soigner sa tete : « Nooooon, je ne veux pas qu’ils fassent comme à MiniKoala » ou encore  « Arretez de toucher à ma tete, c’est trop fragile vous allez la casser  » sans compter que personne ne le comprenait car il parlait en français. Mon pauvre bébé.

Et deux jours plus tard, en passant sur le lieu de l’accident MiniKoala, qui avait été sage deux heures dans la voiture sans manger, sans pleurer, sans râler, en indiquant la marche il a dit « Oh BebeKoala sauté mal« .

Que des émotions pour ce fin des vacances.

Publicités

Nice – Lyon : 11h

Hier c’était le grand retour des vacances et Bébé Koala et moi, nous avons pris le train à Nice (après 2h30 de route en voiture depuis l’Italie) pour rentrer chez nous.
En ce moment, je n’aime pas trop voyager avec Bébé Koala car il est suractif et il ne reste pas sagement assis à sa place. Normal, il n’a que deux ans!
Pour l’occuper, j’amène toujours de quoi manger et boire à tout moment, plusieurs livres, des tonnes d’autocollants et du papier et des feutres pour dessiner. De quoi tenir les 4h30 de trajet, voir un peu plus si on a une demie heure de retard.
Cette fois-ci, j’avais amené aussi une tablette, achetée exprès pour l’occasion, avec tous les saisons de Peppa Pig.

Le voyage c’est super bien passé, Bébé Koala a été assez sage, Mini Koala donnait de temps en temps des petits coups gentils et mignons et à environ dix-quinze minutes de Lyon nous avons commencé à nous préparer. Et là, le drame.
Le train s’arrête en pleine voie et on nous informe qu’on allait rester à l’arrêt une demie heure environ, le temps de maitriser le feu sur la voie (spoiler alert: l’incendie n’était pas sur la voie, mais dans le train qui nous précédait).
La demie heure passée, au lieu de repartir, la clim s’est arrêtée et il a fallu au moins une heure pour qu’elle revienne. J’avoue que j’ai cru plusieurs fois de faire une malaise et d’avoir, surtout, paniquée car seule, enceinte et avec un bébé en bas d’age ce n’était pas la situation idéale.  Heureusement qu’on a été très solidaires entre voisins: échange d’eau et de nourriture, prêt des vaporisateurs, enfants qui jouaient tous ensembles, échanges d’informations…
Puis ils ont ouvert les portes pour permettre à l’air de rentrer et aux voyageurs de sortir un peu. Puis la clim est revenue, les scouts nous ont amené un verre d’eau fraiche et j’ai réussi à me calmer. Suite à l’annonce que l’arrêt devenait de durée indéterminée, les pompiers aussi nous ont amené un deuxième verre d’eau  et des jus de fruit et des biscuits ont été mis à disposition des enfants au bar, pendant que plusieurs voyageurs prenaient leurs bagages et rejoignaient la route d’à coté pour faire du stop ou attendre la famille/les amis venue les chercher.
A 21h le train a enfin redémarré pour aller à…Valence et rejoindre Lyon via la ligne classique des TER. Arrivée prévue: 16h54. Arrivée réelle: 23h30 environ.
Une vraie aventure. Bébé Koala, grâce à Peppa Pig et à la super tablette qui a tenu toute la journée, a été vraiment sage et ce matin, au réveil, m’a demandé de prendre à nouveau le train.
Euh, comment dire…peut dans quelques temps, là tout de suite je n’en ai pas trop envie!

7 minutes et 46 secondes

Cette nuit, j’ai été réveillé par papa Koala qui était en train d’appeler la police.
Lui même, en effet, avait été reveillé par des hurlements et des bruits des coups . Au début, nous pensions que s’était l’ex-mari d’une voisine en train de péter un plomb, mais en regardant mieux par la fenêtre, nous nous sommes aperçus que c’était une bande de jeunes qui en poursuivaient un autre et qui essayaient d’entrer dans l’immeuble.
Dommage que lui (ou elle) ne s’était pas refugié dans notre batiment, mais dans celui d’à coté. Et dommage aussi que c’est le notre à s’être retrouvé avec les vitres des fenêtres des escaliers brisées en mille morceaux.

Pour revenir aux 7 minutes et 46 secondes du titre, c’est le temps qu’il a fallu mon mari pour rejoindre la police au téléphone. Plus 3 ou 4 minutes supplémentaires pour leur expliquer pourquoi il appelait ( c’est à ce moment-là qu’ils ont essayé de casser la porte d’entrer et puis ils s’en sont pris aux vitres) et encore au moins 5 à 10 minutes pour que la police arrive. Dommage que, du coup, les jeunes étaient déjà parti. Et dans tous cela, le pire c’est que nous habitons en face du commissariat, je suis même sure qu’ils ont entendu les bruits avant qu’on les prévienne.
Bref, plus de peur que de mal (sauf pour ces pauvres fenêtres que nous devrons payer), mais il n’y a que moi qui trouve presque 10 minutes d’attentes pour un appel au secours extrêmement longues? Et s’il y avait eu des blessés?

La première bosse ne s’oublie jamais

Bébé Koala a commencé à marcher depuis quelques jours et il s’est déjà fait une énorme bosse sur le front. Il faut dire que poursuivre sa copine S. sans regarder où il allait, ce n’était pas forcement une bonne idée. Surtout quand les adultes ont eu la merveilleuse idée de mettre une table en bois au milieu du jardin.
Heureusement qu’il y avait d’autres parents, dont ma boulangère et une animatrice de la crèche, qui ont eu des meilleurs reflexes que moi et ils ont sorti de la glace d’une glacière pour lui mettre sur le front, pendant que moi, mère indigne et terrifiée, je bafouillais n’importe quoi en bougeant mon assiette. Soigner mon bébé ou terminer le gâteau? Choix difficile…en réalité, j’étais tellement paniquée que je ne savais plus comment utiliser mes bras.
Bref, après dix jours bébé Koala va toujours bien, n’a pas été traumatisé par les tables en bois, il continue à apprendre à marcher et sa maman à acheté une usine d’arnica et elle a juré de ne plus manger un gâteau de toute sa vie (jusqu’à dimanche prochaine, quoi).

A vrai dire, la première bosse ce sont ma mère et ma tante qui lui ont fait en essayant de le faire marcher, il y a deux semaines. Mais comme elle était un peu cachée par les cheveux, ça été beaucoup moins effrayant.