Vacances

Demain la famille Koala, moins le papa, partira pour un mois de vacances en Italie.
Ce soir il y a la kermesse de l’école maternelle de BebeKoala et, étant sa dernière activité avec ses camarades avant le déménagement, j’ai voulu qu’il y participe.

Demain matin, nous prendrons le train puis la voiture pour rejoindre Gênes où, samedi matin, il y a aura le mariage de ma petite cousine. C’est d’ailleurs pour cela que nous partons avant la fin de l’école, ma cousine veux que les enfants lui amènent les alliances à l’église et, peut être, qu’ils lancent des fleurs.

Quant à moi, je reste quelques jours avec eux puis je les laisse avec ma mère 5 jours et je rentre sur Lyon pour aider papa Koala avec le nouvel appartement, mais aussi avec l’ancien car il faut terminer des boucher les trous avant l’état des lieux. Puis je repars en Italie pour profiter de la mer et pour sauver ma mère.

Les gouts alimentaires de Bebekoala

Petit, BebeKoala était un grand gourmand qui mangeait de tout.
A la creche, s’il ne mangeait pas sa referente s’inquiétait et souvent le soir il avait de la fièvre.
En grandissant il a développé ses gouts et il est devenu de plus en plus difficile.
A presque 3 ans, BebeKoala mange :

  • crevettes
  • knackis
  • yaourts
  • pates à l’huile ou au pesto
  • carottes crues
  • mais
  • tomates cerises
  • saumon fumé
  • poisson pané
  • soupe de legumes
  • sushi et maki
  • saucisses
  • jambon
  • lentilles
  • betterave
  • melon
  • tous les fruits

Evidemment, il y a des choses que je lui donne peu (knackis et saucisses), d’autres presque jamais (paté, foie gras), d’autres encore qui changent tous les jours. Un jour il aime les lentilles, trois jours après il les détestent. Je sais que j’ai de la chance pour les fruits, mais c’est vraiment compliqué lui préparer des repas sains et équilibrés. Il parait qu’il mange bien à la maternelle, donc le soir c’est plutôt pâtes fourrées des légumes (ricotta/épinards ou mozzarella/aubergines), mais maintenant que les vacances approchent je me pose des questions.

La regle, chez nous, est qu’il doit au moins gouter à ce qu’il y a dans l’assiette. S’il n’aime pas ou s’il ne veut pas, il doit attendre la suite du repas. J’essaie de cuisiner des plats qu’il aime, mais je ne vais pas lui proposer autre chose. Hier soir, par exemple, il y avait une salade de riz avec tout ce qu’il aime, mais il ne l’ a pas mangé car il aime tout séparé.

L’operation de MiniKoala

Nous sommes rentrés à l’hôpital pédiatrique de Lyon le dimanche 9 avril. Nous avions demandé une chambre individuelle, mais étant rares, nous étions dans une double et, même si pour ce premier soir il n’y avait personne d’autre, papaKoala n’a pas pu rester avec nous pour la nuit.
Les derniers contrôles, une douche à la betadine et on y est: opération prévue pour le lendemain à 9h30.

J’ai passé une très mauvaise nuit. D’une part, le fauteuil n’était pas très confortable, de l’autre j’avais peur que MiniKoala se réveille avec de la fièvre ou je ne sais pas quoi et qu’on soit obligé de reporter encore l’opération.
Heureusement mon petit champion était en pleine forme. Une deuxième douche à la betadine, un calmant pour assommer le petit et nous y sommes, c’est le moment de partir au bloc. MiniKoala nous a quand même offert des moments de rigolade. Le calmant l’a rendu tout mou, mais très très bavard. On aurait dit un toxico en plein délire. je lui ai même fait une video qui a beaucoup fait rire BebeKoala.

J’appréhendais beaucoup le moment de le laisser dans les bras de l’anesthésiste, mais finalement nous avons tous été très courageux. Rendez-vous environ 4h après.
Nous avons eu la chance que dans cet hôpital un parent est admis en salle de réveil et j’ai pu le serrer tout de suite dans mes bras. C’est important, car une fois sorti de la salle de réveil et arrivé dans le service des soins continus, il devra rester 48h dans le lit.
Le chirurgien nous avait dit que tout s’était bien passé donc en salle de réveil j’étais assez sereine. Tendue car je ne savais pas trop comment le tenir, entre ses tuyaux et ses pansements, mais sereine car tout allé bien. Seulement voilà, à un moment je me rends compte qu’il a la voix toute cassée et il a un peu de mal à respirer. Il vomit des glaires. J’en parle à l’infirmière qui me rassure, ce sont les suites de l’intubation et de l’anesthésie. C’est normal. Seulement je sens qu’il y a quelque chose qui ne va pas. Au lieu de s’améliorer, il empire. L’infirmière essaye de me rassurer, mais j’insiste. Au final, MiniKoala a fait un œdème laryngé. Nous sommes restés 4h en salle de réveil sans pouvoir donner des nouvelles à papaKoala. MiniKoala a eu droit à un aérosol d’adrenaline et à un de ventoline, plus une radio des poumons pour s’assurer que ce n’était pas autre chose.

Suite à cela, il est resté une nuit et une journée en soins continus où il a beaucoup dormi (tant mieux car comme il devait rester allongé dans le lit, ça aurait été très compliqué). Puis nous sommes rentrés dans le service de chirurgie. Cette fois-ci, nous avons eu droit à une chambre individuelle avec un lit plus confortable pour le parent accompagnant.
Les yeux de MiniKoala ont gonflé comme prévu, mais moins que d’autres enfants. Le mercredi il a arrêté les antidouleurs et il était déjà en salle de jeux à s’amuser. Le jeudi il a commencé à dégonfler. Le vendredi il essayait de marcher comme avant l’opération et le samedi nous sommes sortis. Le chirurgien nous avait dit qu’on serait restait 10 jours à l’hôpital, mais finalement il s’est remis tellement bien qu’il nous a avancé la sortie, même s’il a gardé encore pendant une semaine les agrafes et le bandage.

Le dimanche matin, nous sommes quand même retourne’ en urgence à l’hôpital car au réveil il avait le bandage taché de rouge et comme le rendez vous de suivi avait été fixé pour le mardi, j’ai eu peur. Finalement c’était seulement de la betadine qui était restée coincée dans la cicatrice. Plus de peur que de mal.

Maintenant MiniKoala a une jolie cicatrice et une tête bien ronde. Malheureusement je me connais, je stresserai pendant des années dès que sa tête aura quelque chose de bizarre. J’ai déjà eu une enorme frayeur au premier lavage de tête. Le chirurgien ne nous avait pas expliqué qu’il avait du lui rehausser le front et lui faire un enorme trou (une fontanelle) pour que la tête ait la place de grandir dans les prochains mois. Du coup moi, en le caressant, j’ai remarqué une enorme bosse très dure (normal, c’est de l’os) et j’ai flippé. Encore maintenant que je sais que c’est fait exprès (j’ai demandé trois fois!) j’ai du mal à la regarder et à la toucher. Je sais, j’exagère, mais je m’attendais vraiment à une tête lisse et ronde…

En tout cas, les équipes ont été formidables. Elles ont su prendre soin de mon fils, sans oublier les parents. Dans le service il y a une très grande salle de jeux  et la personne qui s’en occupe est super. Elle organise plein d’activités et joue beaucoup avec les enfants les plus grands, en leur proposant des jeux qui leur permettent aussi de réviser (j’ai cru comprendre qu’ils n’avaient pas tous la possibilité de suivre de cours avec des enseignants). Un jour nous avons même eu des musiciens pour égayer notre matinée!

 

 

 

L’angoisse qui monte

Dans 15 jours MiniKoala va enfin se faire opérer.
Je suis positive e t confiante, car tout se passera bien. Très bien.
Mais surtout, je stresse tellement sur sa santé de maintenant que je n’ai pas encore eu le temps de stresser pour l’opération ( et pourtant, elle est vraiment impressionante).

MiniKoala se touche une oreille?
(sans pleurer ni avoir l’air de souffrir)
Aaaargh, une otite!

MiniKoala a le nez un peu bouché le matin?
Lavages de nez à go-go contre le rhume.

Il semble un peu chaud?
Oh non, de la fièvre.

Et je pourrais continuer pendant longtemps, très longtemps.
Je suis sure que papaKoala voudrait me tuer dans ces moments là. Pourtant, en général, je ne suis pas une maman qui court chez le médecin ou qui s’inquiète, mais je pense avoir atteint mes limites. Ou peut être me focaliser sur l’avant me permet de ne pas penser à l’opération et aux 10 jours d’hospitalisations.

Donc voilà, pour avoir l’impression de maitriser la situation je donne tout les jours à MiniKoala:
– des probiotiques
– du fer
– du Solacy pour réduire le risque d’otite
– des lavages de nez à longueur de journée
– des aliments sans lait de vache et peu de gluten car j’ai lu qu’ils peuvent épaissir les glaires

Et je porte un masque pour éviter de lui filer mes microbes.

Une folle.
Folle, mais confiante que tout ira bien.

Déménagement et culpabilité

Il y a un peu moins de deux ans, nous avons acheté un appartement dans un immeuble neuf en construction et, si tout va bien, cette été nous serons enfin livrés. Juste a temps pour la rentrée de septembre.
J’ai vraiment hate d’être enfin chez nous. De ne plus faire quatre étages a pieds sans ascenseur et, surtout, de pouvoir profiter de nos deux terrasses. J’ai toujours rêvé d’avoir au moins un petit balcon, alors deux terrasses…

Alors pourquoi culpabilité ?
Parce que nous allons changer de quartier. Nous serons carrément a l’autre bout de la ville et qui dit changement de quartier dit changement d’école, mas aussi d’activité sportive pour BebeKoala.
Il est vrai qu’il est encore en PS et il aura tout le temps de se faire des nouveaux copains, mais je suis un peu triste de le séparer de ses deux super copines et de tous ses habitudes. C’est fou comme il connait si bien le quartier, pourtant il n’a que 3 ans et demi.
En sortant de l’école, s’il fait beau, il aime aller au parc avec ses camarades de classe ou prendre un gouter a la boulangerie (toujours la même) avec sa copine Z.
Le mercredi après-midi, il va a la gym ou’ il s’est fait un ou deux copains.

Ici nous habitons en plein centre du quartier, nous avons tout ce qu’il faut a moins de 10 minutes a pieds (poste, magasins, mairie, médecins, école, activités sportives, plusieurs parcs), mais tout cela a un cout et nous n’aurons jamais pu nous acheter un appartement. Alors nous avons fait un choix. Un nouveau quartier en construction, des jolis projets pour les prochaines années, une école toute neuve au bout de la rue, quelques commerces pas loin, des aires de jeux et des espaces verts.

J’espère seulement que BebeKoala va se faire plein de nouveaux copains et que les parents soient sympas comme ceux de maintenant, et aimer autant, voir plus, son nouveau quartier. (MiniKoala étant trop petit et n’ayant pas beaucoup participe a la vie de quartier jusqu’a maintenant ne devrait pas trop en patir).

3 ans et demi

BebeKoala a 3 ans et demi.
Il est presque un vrai petit garçon, mais des fois il fait encore le petit bebe. Surtout pour imiter son petit frère.
A 3 ans est demi, BebeKoala :

  • compte jusqu’à 20.
  • sait lire les chiffres de 1 a 9
  • s’interesse de plus en plus aux lettres, il sait même en reconnaître quelques unes
  • pleure souvent et il a du mal a gérer ses émotions, surtout la frustration
  • est propre le jour et la nuit, même s’il y a encore quelques petits accidents
  • n’arrête jamais de parler.
  • demande « pourquoi? », « comment? » jusqu’a l’épuisement de ses parents
  • adore feuilleter les livres et aller a la bibliothèque
  • aime beaucoup son cours de gymnastique le mercredi apres-midi
  • a encore quelque problème avec le partage des jouets
  • dessine un bonhomme, coupe avec les ciseaux, aime la pâte a modeler, les craies et la peinture
  • est très inventif et il nous raconte plein d’histoires
  • adore les dinosaures

Et plein d’autres choses.

Il adore aller a la maternelle pour apprendre des nouvelles choses et pour jouer avec ses copains. Il commence a avoir des préférences pour certains enfants.
Il est têtu et il n’aime pas trop « obéir », mais il veut toujours avoir le dernier mot.
Il est adorable et assez fatiguant (si si), mais nous l’aimons comme ça.

[Chut, les enfants lisent] Le lit des parents

Depuis deux mois environs, BebeKoala se leve la nuit pour venir dans notre lit.
Je pense que, même si on essaye de le protéger du stress de l’attente de  la date opératoire, il le sent. C’est un petit garçon très sensible qui a toujours eu un peu de mal avec le sommeil.
Dormir avec lui c’est mignon, surtout que c’est un vrai moment a nous trois sans Minioala, qui dort très bien dans son lit, mais ce n’est pas du tout repos. Il bouge partout, il nous pousse, il nous utilise comme des coussins…Bref, souvent nous n’arrivons pas du tout a dormir.

J’ai trouve ci livre très mignon, pas cher et bien adapte et je n’ai pas hésité a l’acheter.

9782877675260

J’ai craque pour l’histoire, vraiment adaptée a notre situation, mais aussi pour les dessins empreints de tendresse. BebeKoala a beaucoup apprécié, mais il a continue a se lever pour venir dans notre lit!

Toutes les nuits, l’ourson Léo finit sa nuit dans la chambre de ses parents. Parce qu’il a mal à sa piqûre de moustique, ou alors il a trop chaud, ou trop soif… les prétextes varient, mais jamais l’envie de dormir blotti entre ses deux parents douillets… Or, la grande hibernation des ours arrive, et il faut vraiment que Léo apprenne à dormir seul…

C’était ma participation à Chut, les enfants lisent! proposé par Yolina, sur son blog Devine qui vient bloguer? 

Age : 3-5 ans
Collection: Les Lutins
Editions : L’école des loisirs
Prix: 5€

Ce 2017 n’est pas très sympa

La semaine dernière j’avais contacte la secrétaire du chirurgien pour avoir, si pas une date, au moins un rendez vous de contrôle. Avant de raccrocher, elle m’a promis de me faire sortir du rendez vous avec le chirurgien avec une date opératoire.

Dimanche MiniKoala a commence a nous faire de la fièvre.
Lundi après-midi nous nous sommes, donc, rendu a l’hôpital ou le chirurgien nous a annonce que, au vu de la progression de la malformation de sa tête, il fallait opérer d’ici 6 mois.
La secrétaire nous parle d’une possible place ce vendredi. Le chirurgien dit que ce n’est pas possible, mais qu’ils allaient trouver une nouvelle date au plus vite. Nous disons a la secrétaire que MiniKoala fait de la fièvre, mais aussi qu’on est disponible pour partir a l’hôpital a la dernière minute si une place se libere.Elle promet de nous rappeler le lendemain. Aujourd’hui, donc.

Le soir MiniKoala monte a 39 degrés.
Ce matin je l’amene chez le pediatre. Verdict: OTITE.
En sortant du pediatre la secrétaire appelle : le chirurgien a donne son accord pour ce vendredi.
Perdu. Impossible d’opérer avec une otite. Il faut attendre AU MOINS trois semaines.
Elle promet de nous trouver une date au plus vite. Moi je pleure.

2017, je te deteste deja.