La rentrée

Cette année a été marquée par une triple rentrée: BebeKoala au CP, MiniKoala en PS et MamanKoala au travail.

C'est la rentre !

BebeKoala

Le premier jour a été une catastrophe ou, plutôt, le premier matin. Je l’ai accompagné dans la cours de l’école primaire et il a pleuré pendant tout le temp que je suis restée. Puis j’ai du partir au travail donc je ne sais pas comment ils ont réussi à le calmer (je culpabilise à mort, mais j’avais une réunion dès mon premier jour et je n’ai vraiment pas pu rester) .
PapaKoala l’a récupéré content et souriant et, depuis, plus de pleurs. Il court le premier dans l’école. Il m’a raconté qu’il a un banc vers le fond de la classe, à coté de la fenêtre.
BebeKoala étant ce qu’il est, il n’a déjà plus le droit de s’assoir à la cantine à coté de son copain car ils font trop de betises ensemble.
Vendredi soir la maitresse, qui a l’air douce et gentille, a arrêté PapaKoala à la sortie de l’école pour lui dire que BebeKoala a du mal à rester assis, il bouge beaucoup et il fait des betises quand il s’ennuie, la dernière étant couper des autocollants pour les coller par terre. Quand mon mari lui a dit qu’il allait voir depuis deux semaines une psychologue elle n’a rien ajouté.
Je trouve qu’en France on demande beaucoup aux enfants de 6 ans dès la première semaine. Je me souviens que mon maitre de CP sortait la guitare, s’il voyait qu’on avait du mal à suivre et à nous concentrer, et il nous faisait chanter et danser pendant les heures de cours.

MiniKoala

Il a fait sa rentrée accompagné par PapaKoala, j’avoue que ça a été très dur pour moi de ne pas pouvoir l’accompagner dans sa classe et de ne pas voir sa maitresse (peut etre mardi soir je pourrais aller à la réunion s’ils ne font pas en meme temps maternelle et primaire).
Au debout, il ne voulait pas rester sans son père, mais petit à petit il a pris confiance et à midi il ne voulait pas rentrer à la maison. Malheureusement pour lui cette semaine il a pu y aller que le matin.
Il s’est déjà fait un copain, un enfant rouge et noir (cit.) et il aime jouer à la dinette, aux petites voitures et faire des puzzles.

MamanKoala

Je suis très contente d’avoir repris le travail.C’est stimulant et j’aime beaucoup etre entourée d’adultes, mais c’est dur. Après 4 ans à m’occuper de tout ce qui concernait les enfants, ne pas pouvoir les amener à l’école, ni aller les chercher c’est compliqué. Heureusement PapaKoala est en congé pour gérer tout ça, mais je passe mon temps à lui envoyer des messages ou à lui téléphoner pour vérifier que tout va bien, qu’il atout dit aux bonne personnes, etc…
Ne pas avoir encore vu la classe, la maitresse, l’ATSEM et les copains de MiniKoala c’est compliqué aussi. Je dois apprendre à déléguer et ne pas tout contrôler, mais bon je ne peux pas faire ça du jour au lendemain. Ca viendra.

Publicités

Son anniversaire des 6 ans sur le thème des Pokemon

BebeKoala étant né en aout, cette année il a voulu feter son anniversaire en juin pour etre sur que ses copains puissent participer et il a choisi le thème des Pokemon, sa grande passion du moment.
La fete ayant lieu chez nous, dans notre petit T3,  il avait le droit d’inviter seulement 5 copains.  A ma grande surprise, il a invité ses deux super copines de la PS, qu’il ne voit pas souvent car nous avons déménagé depuis 2 ans, son super copain de cette année, un autre copain dont je n’avais jamais entendu parler (qui n’est pas venu) et une copine de sa classe qui habite dans le bâtiment à coté du notre.

Je remercie tout de suite Pinterest et Internet pour les magnifiques idées qui m’ont donné.

F42085E0-7436-4E8D-8902-B85E72EB83A7

Pour l’invitation, il a choisi cette cocotte Pokemon que j’ai téléchargé chez Completement Tomate.  Elle a eu un vrai succès.

 

Pour la déco et le coin grignotage j’ai fait au plus simple:
– une Pokeball avec des fraises Tagada, des marshmallow et de la réglisse, qui a suscité l’admiration des enfants et des parents (et pourtant c’était tellement facile à réaliser)
– j’ai imprimé des étiquettes pour les bouteille à thème Pokemon depuis Pinterest et ça aussi a fait son joli effet
– j’ai mis une nappe en papier rouge et j’ai acheté assiettes, verres et serviettes avec Pikachu
– pour le gateau j’ai juste pris une bougie avec ses personnages préférés car je suis incapable de faire une vraie décoration

Niveau animations, il y a avait un coin dessin/coloriages/labyrinthes qui nous a permis de leur proposer des activités calmes dés qu’on les voyait trop agités.
Nous avons fabriqué un Avaltout en carton et les enfants devaient lancer les pokeballs (des balles de tennis de table) pour le capturer. Il est tellement gourmand que, avant la fete, il a avalé notre chat!
Le moment clou de la fete a été la chasse au trésor. Nous avions prévu de la faire dans le jardin de la résidence, mais pas de bol, il a plu toute la journée. J’avais imprimé 8 Pokemon et papaKoala les a coupé et collé sur des bâtonnets en bois, puis il les a caché dans la maison. Les enfants avaient des Pokedex avec l’ombre des Pokemon à retrouver. A la fin, ils ont obtenu un coffre au trésor avec à l’intérieur les diplomes du vrai dresseur de Pokemon, ainsi que les petits cadeaux : des Pez Pokemon que j’ai trouvé par hasard chez Carrefour, des marshmallow , des fraises Tagada et un petit jouet.

pez-pokemon

Les enfants se sont bien amusés et ils ne voulaient pas partir. La fete a durée environ deux heures, mais finalement ils auraient pu rester plus. BebeKoala était super content et satisfait et c’est le plus important.

Toulouse – Visite de la Cité de l’Espace en famille

Une des raisons pour lesquelles nous avons choisi d’aller à Toulouse, c’était la Cité de l’Espace. J’ai lu des avis divers et variés sur l’age à laquelle les enfants peuvent en profiter vraiment, donc je le dis tout de suite: les enfants ont tous les deux apprécié. D’ailleurs à l’Office du Tourisme on me l’a carrément déconseillé car à  5ans et demi et 3 ans et demi, ils étaient trop petits. Alors oui, cela dépend aussi des enfants, mais MiniKoala avait déjà profité de la Cité des Sciences à Paris, alors qu’il n’avait pas encore deux ans, donc j’étais assez sure de mon coup.

IMG_6800

Pour en profiter pleinement, il faut regarder les horaires des différentes attractions et spectacles pour réussir à faire un emplois du temps efficient. Nous avons, par exemple, raté la fusée à eau car en semaine en juin c’était une seule fois par jour et nous étions en train de faire quelque chose d’autre.

Trois points négatifs :

1. Le site internet n’est pas très clair sur ce qu’on peut faire et les ages conseillés, alors nous avons du attendre d’etre sur place pour mieux nous organiser. Le Stellarium, par exemple, qui était conseillé par la tranche d’age des petits Koalas était fermé ce jour là. Nous nous sommes rabattus sur le Planetarium, mais effectivement c’était un peu long pour MiniKoala (50 minutes environs).

2. La sécurité à l’entrée du site. Je precise que je n’ai rien contre, mais nous sommes tombés sur une personne très pointilleuse qui a ouvert tous les sacs des écoliers devant nous et les a tous fait passer au metal detector, alors que les autres étaient beaucoup plus souples. Notre tour venu, BebeKoala a pris peur et il ne voulait pas passer, il s’est mis à pleurer et crier et nous avons vraiment failli changer d’avis et ne pas entrer. D’ailleurs il lui a fallu une bonne heure pour vraiment se calmer (alors que l’enfant de la file d’à coté a pu entrer avec un gros couteau).

3. Les restaurants et bars étaient tous fermé à l’exception d’un, assez cher et pas trop adapté aux enfants. Nous aurions pu consommer plus de glaces et de boissons, surtout que ce jour-là il faisait vraiment chaud.

A part cela, tout s’est très bien passé. Nous n’avons pas regardé les films en 3D car nous savions qu’ils n’intéresseront pas les enfants et nous avons raté aussi l’animation Rendez-vous Lune, mais  l’animatrice nous a quand meme fait un petit résumé et offert des ballons. Encore merci!

La Base des Enfants est assez sympathique pour les enfants plus jeunes,  surtout la construction et le lancement d’une fusée, mais nous avons assurément préférés les autres expositions, très interactives, ainsi que le quiz Terradome.

 

MiniKoala et moi, nous sommes montés dans la capsule russe Soyouz. BebeKoala n’a pas voulu monter, mais il en a parlé à sa grande-mère quand ils ont regardé à la télé le programme speciale sur l’atterrissage sur la Lune.

Les espaces extérieurs sont très bien pensés avec les fusées, le système solaire, l’eau pour découvrir les arc-en-ciel. Par contre, nous n’avons pas pu beaucoup profiter de l’aire de jeux car il faisait très chaud et les jeux en métal étaient bouillant. Il y avait meme marqué « attention risque de brulure ». Je sais qu’ils sont censés représenter les modules pour l’espace, mais l’utilisation d’autres matériaux aurait été plus adaptée?

Au final, l’important est que les petits (et les grands!) se sont amusés.

Informations pratiques

Tarifs haute saison
tarifs-haute-saison-billet-1-jour

Horaires : de 10h à 17h ou 18h selon les périodes

Plan du site
plan_cite_2016-1589x1085

Toulouse – Visite de l’Espace Bazacle EDF en famille

Mi-juin, suite à notre mésaventure avec la varicelle et EasyJet, nous sommes allés quelques jours à Toulouse et, meme si la plupart des gens qui nous avons rencontré était étonnée qu’on puisse rester plus d’un week end à Toulouse, nous avons trouvé de quoi nous occuper.

IMG_6740

Parmi les activités qui ont plu le plus aux enfants (5 ans et demi et 3 ans) il y a eu la visite de l’Espace Bazacle de EDF. Il faut dire que nous avons eu de la chance car  c’étaient les Journées de l’Industrie Electrique et, en plus de la visite guidée, il y avait des animations sur les poissons de la Garonne : jeux sportifs, murales, déguisements, réalité 3D.

 

Situé en plein cœur de la ville, en bordure de Garonne, l’Espace EDF Bazacle propose une offre très variée au public : parcours muséographique, grande terrasse surplombant la Garonne, expositions temporaires dont certaines avec le soutien de la Fondation EDF, galerie photos, passe à poissons, visites guidées incluant l’usine hydroélectrique encore en activité.
Le Bazacle est ouvert au public depuis 1989 et depuis, près d’1,6 million de visiteurs ont découvert ce patrimoine exceptionnel. Chaque année, plus de 120 000 visiteurs, petits et grands, viennent admirer ce lieu insolite, totalement gratuit et ouvert toute l’année (sauf le lundi).

Qui aurait cru qu’une centrale hydroélectrique aurait pu etre aussi amusante? Et complètement gratuit en plus !

 

 

Le petit bilingue

Depuis la naissance de BebeKoala, je lui ai toujours parlé en italien, ma langue maternelle. Je lui chantais les chansons de mon enfance, je faisait l’effort de traduire simultanément les livres en français en italien, nous regardions des dessins animés en italien.
Ses premiers mots ont, forcement, été en italien, mais dès qu’il est entrée la crèche il est petit à petit passé au français. Je lui parlais en italien  et lui, il me répondait en français. Je n’ai jamais essayé de lui dire que je ne comprenais pas le français, vu qu’avec son papa c’est dans cette langue qu’on parle, il était petit mais pas stupide!
Depuis deux ans, pour l’aider avec l’italien, nous participons une fois par mois aux activités proposés par un groupe de parents qui veulent, comme moi, que leurs enfants gardent un contact avec la langue et la culture italienne. Le Consulat et l’Institut Italien de Culture de Lyon ne proposant pratiquement rien pour les petits (cette année apparemment ils font des stages en juillet et des cours pour les 6-8 ans le mercredi matin, mais rien à voir avec la super école du samedi des coréens, par exemple) .

Toute cette introduction pour dire que, au moment j’avais presque perdu l’espoir d’avoir un vrai bilingue à la maison, BebeKoala est parti deux semaines en Italie chez sa grande-mère et, oh miracle, il s’est mis à parler en italien. Toute la journée en italien. Certes, avec un accent absolument affreux, mais qu’importe. Il parle italien et sans faire trop de fautes, pour un enfant que jusqu’à maintenant ne disait que deux ou trois mots, faire des phrases avec les verbes conjugué parfaitement c’est un vrai exploit.

Maintenant il est en vacances chez sa grande-mère française, donc il est passé à nouveau au français, mais avant de partir il m’a dit (en italien) « ne t’inquiète pas maman, je range l’italien dans ma tete comme ça je peux l’utiliser à nouveau en Italie ».

Alors s’il y a des parents qui passent par ici et qu’ils ont du mal avec l’exposition de plusieurs langue de leurs enfants, n’abandonnez pas! Continuez à leur parler, continuez à chanter, meme si vous avez l’impression que ça ne servira jamais à rien ce n’est pas vrai.
Dans notre cas, c’était surtout les autres enfants qui l’ont motivé. Il ne pouvait pas jouer avec eux à Genes, donc il a du surmonter sa peur de ne pas connaitre assez bien la langue et, surement, son copain F. avec qui fait plein de betises lors des ateliers en italien l’a surement motivé aussi!

5c92e4a92300003200adecb4

Ceux qui ne montèrent pas dans l’avion

Si je pense à ce qui s’est passé je m’énerve à nouveau, alors je commence directement avec la version courte puis on verra si j’ai envie de rentrer plus dans le détail :

Jeudi 13 nous devions prendre l’avion pour aller une semaine à Berlin. Voyage prévu assez longtemps à l’avance pour faire plaisir aux enfants qui voulaient prendre l’avion (et aux parents qui aiment voyager). Puis MiniKoala a eu la varicelle, je suis tout de suite allée chez le médecin pour demander quoi faire et s’il pouvait voyager, en soulignant qu’il prenait l’avion. Sa réponse : « ne vous inquiétez pas, d’ici là il sera complètement guéri et il pourra voyager« .  Du coup je ne me suis pas plus inquiétée que ça, la varicelle a fait son cours, il est retourné à la crèche, il est meme allé chez sa mamie quelques jours pendant que son grand-frère fêtait son anniversaire avec les copains et se gonflait au visage pour une allergie (surement aux graminée comme son père) et le jour du voyage nous nous présentés chez EasyJet avec un enfant en pleine santé et trois pauvres croutes sur le nez.
Personne ne nous à rien dit au moment de mettre les bagages en soute, ni pendant les (très) longs controles de sécurité ou pendant le 2h30 d’attente dans l’aéroport. Mais au moment de monter dans l’avion le drame. Le personnel de terre voit les trois croutes (qui tomberont le lendemain) et il nous interdit de monter dans l’avion sans un certificat medicale car il pouvait etre encore contagieux. Soit.
Les enfants pleurent, ne comprennent pas, le « méchant monsieur qui ne veut pas nous faire monter dans l’avion » (comme mon ainé l’appellera dans ses cauchemars pendant une bonne semaine) ne veut rien entendre, il nous dit que c’est notre faute car nous n’avions  pas lu les conditions de vente* où il y avait marqué le certificat, sinon il devait nous croire sur parole et donc, d’après lui on pouvait mentir juste pour monter dans l’avion. C’est sympa de se faire traiter de menteurs, sans nous connaitre, devant une foule qui attend de monter dans l’avions et, surtout, devant nos enfants.
Nous demandons alors une attestation de refus d’embarquement, pour essayer de nous faire rembourser et il nous dit d’aller  au guichet où on nous traite encore de menteurs en nous disant « c’est impossible que mon collègue vous ait envoyé ici car je ne peux pas faire ce genre d’attestation« . En attendant les enfants pleurent toujours, ils ne comprennent pas pourquoi on nous pousse dehors et pourquoi nous ne pouvons pas monter dans l’avion voler avec les oiseaux (cit MiniKola).

Bref, nous ne sommes pas allés à Berlin. Les enfants ont été traumatisé au point d’en faire des cauchemars, nous avons été traité de menteurs et l’expérience a été horrible. Mais nous avons us rebondir en organisant un chouette voyage dernière minute en train à Toulouse.

*En rentrant à la maison je suis quand meme allée lire les fameuses conditions de vente de EasyJet et les voilà (vous les trouvez ici aussi):

Prendre l’avion après une maladie ou une opération

Les passagers voyageant alors qu’ils souffrent d’une infection bénigne, y compris celles mentionnées ci-après, sont autorisés à prendre l’avion en respect des directives du tableau ci-dessous.

Maladies infectieuses Autorisation de voyager
Rubéole 4 jours après le début de l’éruption
Rougeole 7 jours après le début de l’éruption
Oreillons Lorsque tous les gonflements se sont résorbés (généralement après 7 jours)
Varicelle 7 jours après l’apparition du dernier bouton
Infections virales (par ex., grippe saisonnière) Lorsque la personne n’est plus contagieuse

Les passagers souffrant d’une maladie infectieuse grave (par ex., infections respiratoires graves, tuberculose, pneumonie) ne seront pas acceptés à bord sans un certificat provenant d’un spécialiste confirmant leur aptitude à prendre l’avion. Les passagers souffrant d’une méningite ou étant infectés par un virus résultant d’une pandémie telle que le Sars-CoV ou H1N1 (”grippe porcine”) ne seront pas acceptés à bord.

 

Alors oui, on peut se dire qu’il faut quand meme un certificat medicale pour dire que ça fait au moins 7 jours sinon on pourrait mentir, mais alors il faudrait l’écrire clairement sur leur site internet car j’avoue que meme en lisant ça, j’aurais peut etre juste fait le calcul en me disant que c’était bon sans forcement aller chez le médecin.
Je peux meme comprendre ne pas vouloir faire monter des gens avec la varicelle, meme si elle est contagieuse aussi avant l’apparition des boutons, donc bon ça ne sert pas à grande chose leur système. Mais ce que je ne peux pas tolérer c’est la manière dont ils nous ont traité, sans nous donner le temps ni les moyens de trouver une solution (on aurait pu demander au médecin de l’aéroport, par exemple) . Ils avaient juste envie de se débarrasser de nous et c’est pour cela que, meme s’ils sont peut etre les moins chers du marché, nous ne voyagerons plus jamais avec eux .

(Finalement ce n’est peut etre pas une version courte de l’histoire)

Maman, moi je suis different des autres.

Maman: BebeKoala, n’arrache pas les fleurs.
BebeKoala : Mais elles sont méchantes, elles piquent.
M: Mais non, elles se défendent seulement.
B.K : Moi je ne les aimes pas.
M: T’as le droit, mais tu ne dois pas les arracher.
B. K: De toute façon, les garçons n’aiment pas les fleurs qui piquent. Seulement les filles.
M: Tu parles des roses?
B.K.: Oui, moi je ne les aimes pas parce que les garçon n’aime pas les fleurs
M: …
B. K. : Maman, moi je suis different des autres.
M: C’est normal chéri, on est tous différents.
B. K. : Mais moi je ne veux pas etre different. Je veux etre comme les autres.  C’est important pour moi d’etre comme les autres.
M: BebeKoala, tu sais tes amis t’aimes comme tu es.
B. K.: Je n’ai pas de copains. Il y a que maman et papa qui m’aiment.
M: C’est évident qu’on t’aime, mais ton frère aussi il t’aime.
B.K. : Lui il est seulement un bébé! Et puis il ne m’aime pas beaucoup, il me tape et il dit que je suis méchant!
M: Tu dois avouer que tu l’embêtes souvent, mais je t’assure qu’il t’aime. Tu es son héros et son modèle. Et puis ton copain M. t’aime aussi.
B. K : Seulement parce qu’il sait que je vais lui offrir le cadeau pour les gens qu’on aime.
M: Je suis sure qu’il aime jouer avec toi et pas parce que t’es comme les autres, mais parce que c’est toi.
B.K : Tu sais maman, les garçons aiment jouer seulement avec les garçons et les filles veulent jouer seulement avec les filles. Les garçons aiment les garçons et les filles les filles, mais moi j’aime jouer avec les filles. Elles ne veulent jamais jouer avec moi et si on doit choisir avec qui jouer elles ne me choisissent jamais.
M : Et C., ton amoureuse?
B.K: Des fois elle dit qu’elle l’est. Des fois elle dit qu’elle n’est pas mon amoureuse et elle joue avec ses copines.
M: Mais alors D. ? Elle joue toujours avec toi en rentrant à la maison.
B.K: Elle le fait seulement parce que je l’ai invité à mon anniversaire.
M: Elle jouait avec toi meme avant.
B.K: Parce qu’elle savait que je l’inviterai un jour. Maman?
M: Oui?
B.K. : Est ce qu’on peut aller à la boulangerie avec mon ami dinosaure maintenant?

BebeKoala, 5 ans et demi.
MamanKoala, le coeur en miettes.

Séances de psychomotricité 17 et 18

Les séances continuent de bien se passer.
BebeKoala apprend petit à petit à avoir plus confiance dans ses capacités de dessin, ce qu’il lui permet de créer plein d’histoires sur papier ou sur tableau et de « vider sa tete » car comme il dit sa tete est trop pleine d’idées et des choses.

Nous travaillons aussi sur une routine du soir, pour lui permettre de s’endormir en douceur et d’aller au lit sans trop d’énervement de notre part. BebeKoala étant un enfant assez angoissé, le moment du coucher est assez difficile et la séparation lui fait peur, du coup il essaye d’éloigner le plus possible le moment d’aller au lit ou de nous pousser au bout pour qu’on lui impose très très très très ferment de dormir. Si on fait comme ça il s’endort en trois secondes chrono.

Smettila!

Pendant les vacances d’hiver je suis allée avec les enfants à Genes, profiter de ma famille.
Au programme: l’Aquarium de Genes, un défilé de Carnaval, un petit échange culturel avec la classe de maternelle où est scolarisé le fils de ma cousine et plein d’autres jolies activités.
Les enfants adorent jouer avec leur « cousin » car c’est pratiquement le seul membre de la famille de leur age (BebeKoala est de 2013, MiniKoala de 2016 et S. de 2015) et si jusqu’à maintenant ils avaient réussi à jouer sans se comprendre, cet hiver ça a été plus compliqué.
Le deuxième jour BebeKoala m’a demandé plusieurs fois de parler avec S. à sa place, car il ne comprenait pas (pour rappel, mes enfants comprennent parfaitement l’italien mais ils ne parlent presque pas), alors moi je lui ai dit qu’il pouvait lui dire « smettila » s’il voulait qu’il s’arrete et voilà, il y a enfin eu le déclic. BebeKoala s’est enfin rendu compte qu’il savait parler en italien et il a commencé avec un ou deux mots, pour arriver à des petites phrases à la fin de nos vacances et meme avec moi il s’essaie à l’italien.
Je vais peut etre me renseigner pour l’inscrire une semaine ou deux dans une centre de loisirs en Italie, cette été, car je pense que la clé pour son apprentissage de l’italien ce sont les autres enfants.
En tout cas, bravo mon petit bilingue!