Le Koala qui suivait les autres

BebeKoala est un adorable garçon actif et très intelligent qui n’a pas confiance en lui. L’année dernière, en Petite Section, il n’avait que des copines filles (à la crèche aussi, d’ailleurs) et les quelques garçons avec qui il entrait en contact dans sa classe, ils le tapaient. Petit à petit la situation s’est amélioré, il a commencé à jouer avec les garçons aussi, mais il a toujours eu cette caractéristique de ne lier qu’avec ceux vers les quels je le « poussais » (ce n’est pas forcement le terme correcte, mais je ne sais pas mieux m’expliquer). Par exemple, nous avons joué une ou deux fois au parc avec un garçon de sa classe que, jusque là, il avait toujours ignoré et il a voulu l’inviter à son anniversaire.
Puis nous avons déménagé. Il a fait trois semaines dans une classe, puis une nouvelle classe a été ouverte et il a changé des camarades.
Je pense que ça a a été beaucoup pour lui, d’ailleurs nous n’étions pas forcement pour le changement de classe au vu du déménagement, mais au final il a un super maitre donc c’était pour le mieux.

BebeKoala est un peu bizarre. Il y a souvent plein d’enfants qui à la sortie de l’école lui disent « au revoir » ou ils lui demandent de jouer avec lui, mais lui souvent ne sait pas comment ils s’appellent (je ne le connais pas, il me dit) et il ne veut pas jouer avec eux. Par contre, il « colle » cycliquement certains enfants qu’il trouve intéressants. Au debout c’étaient surtout ceux de son ancienne classe, les plus actifs on va dire. Lui il n’est pas calme, mais il se laisse beaucoup entrainer et on a vraiment l’impression qu’il change selon les enfants avec qui il joue.
Avant Noel il avait passé une période assez turbulente pendant laquelle il avait tapé les autres enfants et cassé des jouets. Ces périodes  reviennent de temps en temps, alors qu’il n’a jamais eu un caractère violent (raison pour laquelle il se faisait taper en PS, il pleurait tout le temps et il ne se défendait pas) et au parc je ne l’ai jamais vu taper qui que ce soit. Embêter oui. Coller oui. Couper la parole oui. Taper jamais. Que à l’école, il parait.
Le maitre ne comprenait pas son changement de comportement et nous non plus, mais lors de la fête de Noel du périscolaire les animatrices nous ont raconté que s’il était avec certains copains de sa classe (ceux qui étaient aussi dans la première classe) il faisait plein de bêtises, alors que s’ils n’étaient pas là il suivait les consignes et participait (presque) sagement aux activités.

Meme histoire pour la gym. Le mercredi après-midi il fait baby gym avec une copine de son école. Ils étaient dans la même classe, puis ils ont été séparés lors de la création de la nouvelle classe et ils s’entendent bien. Le problème c’est qu’ils ne peuvent pas suivre le même cours car ils font trop de bêtises ensemble. L’enseignante va être obligée de le séparer l’année prochaine. Cet après-midi elle me disait que quand BebeKoala est seul, sans sa copine, il bouge certes beaucoup, mais il suit les explications et on pourrait même penser de le passer au niveau supérieur car elle a peur qu’une troisième année de baby gym l’ennuie. Alors que sa copine, si BebeKoala n’est pas là, elle trouve d’autres enfants pour faire des bêtises et pourtant on dirait une princesse toute mignonne et sage!

Attention, je ne veux par là dire que mon fils et un ange et que c’est la faute des autres enfants, je suis toujours la première à dire que BebeKoala a un caractère difficile pour tout un tas de raisons, dont son manque de confiance. c’est justement pour cela que je m’interroge. Si on voit qu’effectivement il se fait entrainer, comment faire pour l’aider? Souvent quand il nous raconte pourquoi il a été puni à l’école (la dernière punition étant l’exclusion definitive de la chorale des moyens), il semblerait que ce soit un peu le bouc émissaire. Il est très bruyant et il ne se cache pas pour faire des bêtises (au contraire de son petit frère qui est plus malin et discret dans sa façon de faire)  du coup même si ce n’est pas lui qui a commencé, c’est lui qui est puni. Ou il nous ment, c’est possible aussi, mais quand même pas à chaque fois ?

Après la première période compliquée, j’ai du lui expliquer qu’il n’était pas obliger de faire comme les autres de peur qu’ils ne jouent pas avec lui et ça avait fonctionné, mais ça reste un concept difficile pour un enfant de 4 ans et demi.
Il a aussi compris mes doutes sur son comportement car des fois, quand je lui demande qu’est ce qui s’est passé, il me répond que ce n’était pas sa faute, mais c’était son ami dinosaure (son ami imaginaire) ou il me dit « mais si je suis avec untel je n’arrive pas à être sage, je ne suis pas capable et je dois faire des bêtises« .

Publicités

Tu n’es pas obligé de faire comme les autres

Je n’en ai pas beaucoup parlé, mais suite au déménagement BebeKoala s’est assez bien adapté à sa nouvelle école maternelle. Pourtant, ce n’était pas évident. Nouvel quartier, nouvelle école, nouveaux copains.
Les trois premières semaines, il était dans une classe de Moyenne Section d’environs 25 enfants. Puis l’école a eu la chance de pouvoir ouvrir une septième classe et il a fallu déplacer 2 ou 3 enfants de sa classe dans la nouvelle, une classe de PS/MS . Le choix est tombé, entre autres, sur lui et même si nous avions un peu peur que ça lui fasse beaucoup de changements (nous l’avons découvert le lundi même), il a eu la chance d’être dans une nouvelle classe de seulement 20 enfants: 12 PS et 8 MS. Du coup l’après-midi il n’y a pratiquement qu’eux et ils peuvent être vraiment suivis par le maitre.

Octobre et novembre sont passés sans soucis particuliers, puis debout décembre le maitre m’a demandé s’il y avait quelques chose qui n’allait pas à la maison car BebeKoala n’était plus lui. Il faisait énormément des bêtises, il cassait des jouets, il n’écoutait plus rien et, surtout, il avait même tapé d’autres enfants.
Tout le mois de décembre a été une catastrophe. Le maitre m’a informé que si après les vacances il continuait, il allait lui préparer un « contrat » journalier avec ce qu’il devait/ne devait pas faire. Des objectifs simples pour essayer de le recadrer.

J’ai essayé de comprendre ‘il se comportait comme ça en premier ou s’il suivait les autres. D’après les maitres des fois c’était le premier, mais les animateurs du périscolaire du vendredi après-midi m’ont donné une autre version. BebeKoala arrivait à faire les activités et à être assez calme (en sachant qu’il est un enfant très actif, oppositif, pleurnichard et toujours en train de t’expliquer pourquoi c’est lui qu’il a raison) s’il n’était pas avec certains de ses camarades de classe.

J’ai donc passé beaucoup de temps à lui expliquer qu’il n’était pas obligé de faire comme ses amis, qu’ils allaient jouer avec lui même s’il ne faisait pas de bêtises et que s’il se rendait compte qu’il ne fallait pas faire une certaine chose (ou s’il avait un doute), il devait s’arrêter, se demander si c’était une bêtise ou pas et ne pas la faire. A priori le maitre lui a expliqué un peu la même chose avant la fin des vacances car depuis la rentrée il se comporte beaucoup mieux et il dit même bonjour/au revoir au maitre!

Je ne croyais pas devoir affronter un tel argument dès la maternelle, surtout que au debout j’étais bien contente qu’il fasse quelques bêtises avec ses camarades, vu que l’année dernière, à la même époque, il se faisait taper par deux ou trois enfants.

Je pense devoir chercher des pistes pour travailler avec lui son estime de soi.

Déménagement et culpabilité

Il y a un peu moins de deux ans, nous avons acheté un appartement dans un immeuble neuf en construction et, si tout va bien, cette été nous serons enfin livrés. Juste a temps pour la rentrée de septembre.
J’ai vraiment hate d’être enfin chez nous. De ne plus faire quatre étages a pieds sans ascenseur et, surtout, de pouvoir profiter de nos deux terrasses. J’ai toujours rêvé d’avoir au moins un petit balcon, alors deux terrasses…

Alors pourquoi culpabilité ?
Parce que nous allons changer de quartier. Nous serons carrément a l’autre bout de la ville et qui dit changement de quartier dit changement d’école, mas aussi d’activité sportive pour BebeKoala.
Il est vrai qu’il est encore en PS et il aura tout le temps de se faire des nouveaux copains, mais je suis un peu triste de le séparer de ses deux super copines et de tous ses habitudes. C’est fou comme il connait si bien le quartier, pourtant il n’a que 3 ans et demi.
En sortant de l’école, s’il fait beau, il aime aller au parc avec ses camarades de classe ou prendre un gouter a la boulangerie (toujours la même) avec sa copine Z.
Le mercredi après-midi, il va a la gym ou’ il s’est fait un ou deux copains.

Ici nous habitons en plein centre du quartier, nous avons tout ce qu’il faut a moins de 10 minutes a pieds (poste, magasins, mairie, médecins, école, activités sportives, plusieurs parcs), mais tout cela a un cout et nous n’aurons jamais pu nous acheter un appartement. Alors nous avons fait un choix. Un nouveau quartier en construction, des jolis projets pour les prochaines années, une école toute neuve au bout de la rue, quelques commerces pas loin, des aires de jeux et des espaces verts.

J’espère seulement que BebeKoala va se faire plein de nouveaux copains et que les parents soient sympas comme ceux de maintenant, et aimer autant, voir plus, son nouveau quartier. (MiniKoala étant trop petit et n’ayant pas beaucoup participe a la vie de quartier jusqu’a maintenant ne devrait pas trop en patir).