Le test d’entrée

A Lyon nous avons la chance d’avoir une école internationale publique avec un section bilingue français -italien. Le seul problème c’est que vue la différence entre demande et l’offre il faut passer un test pour entrer. Cette année, pour la section d’italien, il y avait 28 enfants pour une dizaine de places.
les-missions-csi

Mercredi, donc, j’ai accompagné BebeKoala à la CSI pour passer ces fameux tests, meme si ses chances d’etre admis sont très faibles car s’il comprend très bien l’italien, il ne veut pas le parler. Nous avons quand meme voulu essayer pour ne pas avoir des regrets les années prochaines, car le niveau de l’école est l’un des meilleurs de la ville .
Le test était divisé en deux parties: 45 minutes le  matin pour français et math, 1h l’après-midi pour l’italien.
Les enseignants venaient chercher les enfants en petits groupes en laissant les parents dans le hall, sous une verrière à la chaleur étouffante, les attendre.
Je n’étais pas inquiète pour les épreuves du matin car je sais qu’à la maternelle BebeKoala se débrouille très bien, mais je m’attendais le récupérer en larmes l’après-midi. Finalement, ce n’est pas passé comme ça et il était content, apparemment il a meme parlé un peu en italien.
Maintenant ils nous faut attendre les résultats le samedi 6 juillet.

Dans tous les cas, je suis très fière de lui car il a fait tou ce qu’on lui a demandé, il est allé seul avec des inconnus dans les salles, il a maitrisé ses peurs et ses angoisses au moins pendant quelques heures et pour lui c’est déjà un vrai exploit.

Publicités

[Chut, les enfants lisent] Le bouton

MiniKoala a une enoooooorme passion, qu’il partage avec Ricky Martin apparemment, c’est à dire se gratter le nombril, surtout s’il a la tetine à la bouche.
Alors imaginez sa réaction à la découverte d’un livre sur ce thème: Le bouton de Thibaut Primard.
51roebpn5kl
Mais qu’est-ce que c’est que ce truc que j’ai au milieu du ventre ? Une folle enquête autour du nombril pour les tout-petits.
Le petit Carl se demande qu’est ce que c’est ce drôle de bouton sur son ventre, alors il mène une enquete pour le découvrir.
Le livre ne rentre pas dans les détails anatomiques pour expliquer le nombril, mais il préfère mettre l’accent sur le lien mère-enfant avec beaucoup d’humor et de poésie.
Un livre haut en couleurs qui ravira les plus petits.
Age : 1 – 5 ans
Collection:  Albums
Editions: Courtes et longues
Prix: 15,00€

C’était ma participation à Chut, les enfants lisent! proposé par Yolina, sur son blog Devine qui vient bloguer? 

Ceux qui ne montèrent pas dans l’avion

Si je pense à ce qui s’est passé je m’énerve à nouveau, alors je commence directement avec la version courte puis on verra si j’ai envie de rentrer plus dans le détail :

Jeudi 13 nous devions prendre l’avion pour aller une semaine à Berlin. Voyage prévu assez longtemps à l’avance pour faire plaisir aux enfants qui voulaient prendre l’avion (et aux parents qui aiment voyager). Puis MiniKoala a eu la varicelle, je suis tout de suite allée chez le médecin pour demander quoi faire et s’il pouvait voyager, en soulignant qu’il prenait l’avion. Sa réponse : « ne vous inquiétez pas, d’ici là il sera complètement guéri et il pourra voyager« .  Du coup je ne me suis pas plus inquiétée que ça, la varicelle a fait son cours, il est retourné à la crèche, il est meme allé chez sa mamie quelques jours pendant que son grand-frère fêtait son anniversaire avec les copains et se gonflait au visage pour une allergie (surement aux graminée comme son père) et le jour du voyage nous nous présentés chez EasyJet avec un enfant en pleine santé et trois pauvres croutes sur le nez.
Personne ne nous à rien dit au moment de mettre les bagages en soute, ni pendant les (très) longs controles de sécurité ou pendant le 2h30 d’attente dans l’aéroport. Mais au moment de monter dans l’avion le drame. Le personnel de terre voit les trois croutes (qui tomberont le lendemain) et il nous interdit de monter dans l’avion sans un certificat medicale car il pouvait etre encore contagieux. Soit.
Les enfants pleurent, ne comprennent pas, le « méchant monsieur qui ne veut pas nous faire monter dans l’avion » (comme mon ainé l’appellera dans ses cauchemars pendant une bonne semaine) ne veut rien entendre, il nous dit que c’est notre faute car nous n’avions  pas lu les conditions de vente* où il y avait marqué le certificat, sinon il devait nous croire sur parole et donc, d’après lui on pouvait mentir juste pour monter dans l’avion. C’est sympa de se faire traiter de menteurs, sans nous connaitre, devant une foule qui attend de monter dans l’avions et, surtout, devant nos enfants.
Nous demandons alors une attestation de refus d’embarquement, pour essayer de nous faire rembourser et il nous dit d’aller  au guichet où on nous traite encore de menteurs en nous disant « c’est impossible que mon collègue vous ait envoyé ici car je ne peux pas faire ce genre d’attestation« . En attendant les enfants pleurent toujours, ils ne comprennent pas pourquoi on nous pousse dehors et pourquoi nous ne pouvons pas monter dans l’avion voler avec les oiseaux (cit MiniKola).

Bref, nous ne sommes pas allés à Berlin. Les enfants ont été traumatisé au point d’en faire des cauchemars, nous avons été traité de menteurs et l’expérience a été horrible. Mais nous avons us rebondir en organisant un chouette voyage dernière minute en train à Toulouse.

*En rentrant à la maison je suis quand meme allée lire les fameuses conditions de vente de EasyJet et les voilà (vous les trouvez ici aussi):

Prendre l’avion après une maladie ou une opération

Les passagers voyageant alors qu’ils souffrent d’une infection bénigne, y compris celles mentionnées ci-après, sont autorisés à prendre l’avion en respect des directives du tableau ci-dessous.

Maladies infectieuses Autorisation de voyager
Rubéole 4 jours après le début de l’éruption
Rougeole 7 jours après le début de l’éruption
Oreillons Lorsque tous les gonflements se sont résorbés (généralement après 7 jours)
Varicelle 7 jours après l’apparition du dernier bouton
Infections virales (par ex., grippe saisonnière) Lorsque la personne n’est plus contagieuse

Les passagers souffrant d’une maladie infectieuse grave (par ex., infections respiratoires graves, tuberculose, pneumonie) ne seront pas acceptés à bord sans un certificat provenant d’un spécialiste confirmant leur aptitude à prendre l’avion. Les passagers souffrant d’une méningite ou étant infectés par un virus résultant d’une pandémie telle que le Sars-CoV ou H1N1 (”grippe porcine”) ne seront pas acceptés à bord.

 

Alors oui, on peut se dire qu’il faut quand meme un certificat medicale pour dire que ça fait au moins 7 jours sinon on pourrait mentir, mais alors il faudrait l’écrire clairement sur leur site internet car j’avoue que meme en lisant ça, j’aurais peut etre juste fait le calcul en me disant que c’était bon sans forcement aller chez le médecin.
Je peux meme comprendre ne pas vouloir faire monter des gens avec la varicelle, meme si elle est contagieuse aussi avant l’apparition des boutons, donc bon ça ne sert pas à grande chose leur système. Mais ce que je ne peux pas tolérer c’est la manière dont ils nous ont traité, sans nous donner le temps ni les moyens de trouver une solution (on aurait pu demander au médecin de l’aéroport, par exemple) . Ils avaient juste envie de se débarrasser de nous et c’est pour cela que, meme s’ils sont peut etre les moins chers du marché, nous ne voyagerons plus jamais avec eux .

(Finalement ce n’est peut etre pas une version courte de l’histoire)

La varicelle

Ca faisait quelque semaine que à la crèche il y avait affiché le panneau « 1 cas de varicelle » et nous nous demandions si MiniKoala allait y échapper cette année encore ou si, loi de Murphy oblige, il allait l’avoir lors de notre semaine à Berlin.
Le premier bouton est apparu sur son cou, mais ce n’était pas très sur que ce soit la varicelle. Le lendemain la situation était presque inchangée, il n’y avait que moi qui avait remarqué des micro-signes sur le dos. J’ai quand meme pris rendez-vous chez le pediatre pour vérifier car ce n’était toujours pas clair, peut etre des nouveaux signes rouges par ici par là.
Puis la voilà. Une belle varicelle en bonne et due forme. J’ai quand meme emmené MiniKoala chez le pediatre pour avoir la confirmation et récupérer une ordonnance d’antihistaminique contre les démangeaisons.
Maintenant il n’y a plus qu’attendre que la maladie passe. Il est meme déjà retourné à la crèche car il n’ avait plus de fièvre et les cloques commençaient à sécher, meme s’il en est bien recouvert (son frère l’avait eu bien plus légère en 2015) .

[chut, les enfants lisent] La course en livre

41h2bvjxzs4l._sy314_bo1204203200_

Il court, il court, le poussin. Où ? Ici et là, droit devant, tourbillonnant. Et pendant qu’il court, il fait tout ce qu’on fait dans la vie. Il joue, il parle, il mange, il boit, il fait pipi (hi hi), il dort, il rencontre des bêtes, des monstres, des mots, d’autres poussins, il tombe amoureux…Et quand il arrive au bord de la couverture du livre ? C’est simple, il se retourne et change de sens, et ça recommence et continue.
Il est libre comme l’air qu’on respire dans les livres. Car « Impossible d’être prisonnier d’un livre. » C’est Blaise le poussin masqué qui le dit donc c’est vrai.

71iemuh6iql
Un livre sans une vrai histoire. Comme le titre l’indique, c’est une course dans un livre. Un jeu, une lecture à l’endroit et à l’envers. Les enfants ont tout de suite accroché et ils rigolent en le feuilletant tous seuls. Moi, comme à chaque fois qu’on découvre un livre de Claude Ponti j’ai du mal, mais il faut vraiment admettre que il sait comment parler aux enfants, aux miens en tout cas.
81adavp6bal
Age : 3 – 6 ans
Collection:  Albums
Editions: L’école des loisirs
Prix: 15,00€

C’était ma participation à Chut, les enfants lisent! proposé par Yolina, sur son blog Devine qui vient bloguer? 

[Chut, les enfants lisent] Mythes grecs pour les petits

Une de mes grandes passions, petites, étaient les mythes. En primaire j’avais trouvé un livre de ma mère sur la mythologie grecque et romaine et je dois l’avoir lu des millions des fois. Ce n’était pas un livre pour les enfants, mais je l’adorais.Tous ces divinités avec leurs défauts, toutes les aventures des différents héros, je rêvais à chaque fois.
J’ai donc voulu introduire l’argument avec les enfants, mais en choisissant un livre plus adapté à leur age.

J’ai donc choisi la version italienne de ce livre des édition Usborne.
51hoqkpjbpl._sx392_bo1204203200_
La boîte de Pandore, Les douze travaux d’Héraclès, Le roi Midas, Les aventures d’Ulysse, Thésée et le Minotaure, etc. En tout, seize mythes grecs parmi les plus connus spécialement adaptés pour les jeunes lecteurs. Des récits toujours passionnants, joliment illustrés. En mini format, nouvelle édition.
Les mythes grecs sont des récits merveilleux où se côtoient héros courageux, monstres terrifiants et dieux puissants, au coeur de batailles et d’aventures fascinantes. Ils sont ici adaptés pour les jeunes enfants, racontés sur deux ou trois pages maximum ou, pour les plus longs, en plusieurs parties pour que la lecture reste simple et interessante.
Le livre est de petite taille, avec la couverture rigide et assez léger, BebeKoala le met assez facilement dans son sac à dos pour pouvoir le lire dans le metro, dans la salle d’attente du médecin, etc…
Les textes sont assez simples et clairs, meme si pour le moment c’est moi qui le lui lit, BebeKoala comprend bien. Il y a un très bon rapport texte/image qui permet de stimuler l’imagination.
Le vrai point positif, pour moi, c’est que les mythes sont si adaptés, mais ils gardent les détails les plus important et interessants (j’avais été très déçue à Noel car la famille avait offert à BebeKoala un livre sur la guerre de Troie où il n’y avait pas les dieux, par exemple). Du coup, il y a des passages un peu forts comme la punition de Prométhée ou Kronos qui engloutit ses enfants.
Age : 5 – 10 ans
Collection:  –
Editions: Usborne
Prix: 8,50€

C’était ma participation à Chut, les enfants lisent! proposé par Yolina, sur son blog Devine qui vient bloguer? 

[Spectacle en famille] Le carnaval de la Petite Taupe

Ce n’est que récemment que nous avons découvert les spectacles pour enfants à l’Auditorium de Lyon. Il faut dire que je ne suis pas très passionnée pour la musique qui n’est pas rock/metal et je n’avais jamais réellement regardé le programme ni les tarifs. Il faut donc remercie papaKoala pour cette découverte.

Debout mai, nous sommes donc allés tous les quatre voir le Carnaval de la Petite Taupe, un spectacle pour les enfants dès 3 ans.

le-carnaval-de-la-petite-taupe_scale_762_366

Nous avons pu regarder 5 courts-métrages de la Petite Taupe (La Petite Taupe et le Parapluie – La Petite Taupe jardinier – La Petite Taupe et le Carnaval – La Petite Taupe et la Sucette – Le Noël de la Petite Taupe) accompagnés par les musiques de l’orgue, joué en salle par Paul Goussot, par le doublage de Damien Laquet (la voix officielle des Lapins Cretins. BebeKoala en a parlé longtemps à ses copains!) et par les bruits effectués par Julien Baissat.

Les enfants ont pu découvrir le lien entre les images et l’oeuvre de ces trois artistes. MiniKoala n’a pas bien suivi, il s’est juste contenté de regarder les dessins animés. BebeKoala était déjà plus intéressé.
En tout cas, c’était une chouette façon de découvrir l’Auditorium et on y retournera surement l’année prochaine.

Mais c’est qui la Petite Taupe? 
C’est en 1957, en trébuchant sur une taupinière lors d’une promenade en forêt, que Zdeněk Miler imagina la Petite Taupe, qui devint rapidement le personnage le plus célèbre du dessin animé tchèque. Jusqu’en 1994, il réalisa plus d’une vingtaine d’épisodes mettant en scène l’adorable animal et ses fidèles amis. Aujourd’hui encore, Krtek (c’est son nom en version originale) reste l’idole des enfants tchèques, avec à Prague plusieurs magasins spécialisés ! (credits Auditorium)

 

Séance de psychomotricité #24

Les séances chez la psychomotricienne s’approchent de la fin.
BébéKoala travaille toujours très bien avec elle et les progrès sont là. Pour le soutenir lors de l’entrée au CP et l’aider avec ses angoisses, elle nous a conseillé de prendre rendez-vous avec un pédopsychiatre. Il faudra en trouver un car apparemment il n’y en a pas beaucoup et ils ont des délais d’attente de plusieurs mois.

Pour elle, les plus grosses difficultés de BebeKoala viennent de son angoisse, de sa peur de rester seul et la gestion du groupe. Dès qu’il n’est pas assez encadré il entre dansa sa boule et il ne se rend pas compte de ce qui se passe autour de lui. Il peut faire des bêtises sans s’en rendre forcement compte et quand il dit qu’il ne sait pas parce qu’il a fait quelque chose c’est tout à fait possible que ce soit la vérité (d’autres fois non, il sait très bien qu’il ne doit pas le faire, mais il le fait quand meme).

De quoi m’angoisser pour son entrée au CP! Au moins, tant qu’il est dans les apprentissages ça va. Il arrive à se concentrer et il travaille bien, c’est plutôt les moments « libres », les récréations, les groupes qui posent problème. J’espère qu’en grandissant ça ira mieux.
Elle m’a dit qu’il est extrêmement sensible et cela exacerbe ses réactions: il pleure pour un rien, il s’énerve facilement, les colères sont puissantes meme si maintenant il arrive à me dire « je suis en colère/fâché » et du coup il se calme plus vite.

Je lui ai demandé si elle pensait qu’il puisse etre hyperactif ou avoir un autre trouble et elle m’a dit qu’elle ne pense pas. Bien sur, sans des tests elle ne peut pas le confirmer à 100% et ce n’est pas son travail non plus, mais pour moi c’est déjà rassurant.

BebeKoala aura encore 2 ou 3 séances en juin/juillet et puis ce sera terminé et dire qu’en octobre dernier je pensais que quelques rencontres auraient été suffisantes, j’étais loin de douter toute l’angoisse, les doutes, les peurs, que mon garçon cachait au fond de lui!

Maman, moi je suis different des autres.

Maman: BebeKoala, n’arrache pas les fleurs.
BebeKoala : Mais elles sont méchantes, elles piquent.
M: Mais non, elles se défendent seulement.
B.K : Moi je ne les aimes pas.
M: T’as le droit, mais tu ne dois pas les arracher.
B. K: De toute façon, les garçons n’aiment pas les fleurs qui piquent. Seulement les filles.
M: Tu parles des roses?
B.K.: Oui, moi je ne les aimes pas parce que les garçon n’aime pas les fleurs
M: …
B. K. : Maman, moi je suis different des autres.
M: C’est normal chéri, on est tous différents.
B. K. : Mais moi je ne veux pas etre different. Je veux etre comme les autres.  C’est important pour moi d’etre comme les autres.
M: BebeKoala, tu sais tes amis t’aimes comme tu es.
B. K.: Je n’ai pas de copains. Il y a que maman et papa qui m’aiment.
M: C’est évident qu’on t’aime, mais ton frère aussi il t’aime.
B.K. : Lui il est seulement un bébé! Et puis il ne m’aime pas beaucoup, il me tape et il dit que je suis méchant!
M: Tu dois avouer que tu l’embêtes souvent, mais je t’assure qu’il t’aime. Tu es son héros et son modèle. Et puis ton copain M. t’aime aussi.
B. K : Seulement parce qu’il sait que je vais lui offrir le cadeau pour les gens qu’on aime.
M: Je suis sure qu’il aime jouer avec toi et pas parce que t’es comme les autres, mais parce que c’est toi.
B.K : Tu sais maman, les garçons aiment jouer seulement avec les garçons et les filles veulent jouer seulement avec les filles. Les garçons aiment les garçons et les filles les filles, mais moi j’aime jouer avec les filles. Elles ne veulent jamais jouer avec moi et si on doit choisir avec qui jouer elles ne me choisissent jamais.
M : Et C., ton amoureuse?
B.K: Des fois elle dit qu’elle l’est. Des fois elle dit qu’elle n’est pas mon amoureuse et elle joue avec ses copines.
M: Mais alors D. ? Elle joue toujours avec toi en rentrant à la maison.
B.K: Elle le fait seulement parce que je l’ai invité à mon anniversaire.
M: Elle jouait avec toi meme avant.
B.K: Parce qu’elle savait que je l’inviterai un jour. Maman?
M: Oui?
B.K. : Est ce qu’on peut aller à la boulangerie avec mon ami dinosaure maintenant?

BebeKoala, 5 ans et demi.
MamanKoala, le coeur en miettes.

[Spectacle en famille] Remi : La fete des comptines

Ce dimanche j’ai eu l’occasion d’amener les enfants voir le dernier spectacle de Remi : La fete des comptines.

vz-c39b2f03-9353-44d1-9ce8-bf8a989b9e75

Vous êtes tous conviés à la Fête des Comptines, avec Rémi : un spectacle familial pour chanter ensemble les plus grands tubes des petits – ah les crocodiles, les petits poissons, un grand cerf…-, et s’amuser avec les chansons inédites du nouvel album. On y découvre les instruments de musique, une séance de yoga, les moyens de transport et même un grand carnaval ! Les enfants miment, chantent, dansent et peuvent même monter sur scène !

Inutile de dire qu’ils ont adoré, meme BebeKoala qui, du haut de ses presque 6 ans, était peut etre un peu limite comme age (sur le site ils indiquent jusqu’à 6/7 ans) .
MiniKoala a tout de suite participé au spectacle en mimant les crocodiles, les instruments de musique, les petits poissons, etc etc…
BebeKoala de temps en temps me disait « ah, mais je la connais cette chanson, on l’a chanté à l’école! » et quand Remi a commencé à donner des chapeaux rigolos aux parents il s’est enfin laissé emporter par le spectacle. C’est qu’il est lent à la détente lui (et on ne sait jamais s’il est content ou pas) .
Puis nous avons fait des grimaces, du yoga, presque tous les enfants sont montés sur scène et pour terminer ils ont joué avec des gros ballons.

En sortant ils ont voulu acheter le livre + cd du spectacle, ainsi qu’un sur le pot pour MiniKoala. Par contre, ils n’ont pas réussi à patienter et à attendre leur tour pour demander à Remi de les signer. BebeKoala m’a dit qu’on lui demander la prochaine fois, donc j’imagine qu’il a vraiment apprécié le spectacle s’il veut y retourner.

C’était donc un joli moment en famille que je conseille vivement.
En plus des spectacles habituels à la Comedie Bastille, pour les parisiens, il est en tour dans toute la France et il sera aussi au Festival d’Avignon.