[Chut, les enfants lisent] Le livre qui fait le plus peur du monde

Un enorme succès pour ce livre qui a séduit les deux Koalas.

le-livre-qui-fait-le-plus-peur-du-monde

Faire peur, c’est tout un travail, ça s’apprend. Mais à défaut d’effrayer ses lecteurs, ce petit fantôme les fera beaucoup rire.

Dans ce petit album en noir et blanc, le lecteur est accueilli par un petit fantôme bien décidé à lui faire peur. En vain. Mais il réussira tout de même à lui arracher un sursaut… Non ? Un frisson alors ? Toujours pas ? A court d’idées et vexé comme un pou, le petit fantôme est sauvé par le gong. Car oui, les fantômes sont comme tout le monde, ils vont à l’école, font leurs devoirs et doivent écouter leur maman quand elle les appelle pour manger. Mais ce n’est que partie remise !

Les enfanteront morts de rire à chaque fois que nous lisons cette histoire et MiniKoala, qui jusqu’à maintenant n’avait pas montré beaucoup d’intérêt pour les livres, le redemande encore et encore et encore…

 

C’était ma participation à Chut, les enfants lisent! proposé par Yolina, sur son blog Devine qui vient bloguer? 

Age :  3 – 6 ans
Collection: –
Editions : Seuil jeunesse
Prix: 8,90€

Publicités

[Chut, les enfants lisent] Mon alphabet de la forêt

BebeKoala s’interesse de plus en plus aux lettres. En profitant des ventes privées, je lui ai donc acheté un joli livre sur ce thème.

Une histoire à partager en famille et un héros que l’on retrouve au fil des pages, avec pour chaque lettre des exemples de mots pour découvrir la nature et les animaux des bois.

mon-alphabet-foryot-12634-300-300

 

L’histoire est vraiment sympa, les dessins aussi.
Il y a des animaux qu’il ne connaissait pas encore très bien, sans oublier l’immanquable loup!

La collection est composée de plusieurs livres sur le même thème: princesses, nature, véhicules, chevaliers … de quoi ravir tous les enfants.

C’était ma participation à Chut, les enfants lisent! proposé par Yolina, sur son blog Devine qui vient bloguer? 

Age : 3 – 5 ans
Collection: Mon alphabet
Editions : Fleurus
Prix: –

Mes lectures manga de la semaine #16

Encore deux shojo cette semaine, en même temps c’est normal…c’est mon genre préféré!

Heartbeats 5 ( Mune ga Naru no ha Kimi no Sei – Risa Konno)

heart-beats-5-panini

Resume : Ça y est ! Tsukasa et Arima se sont embrassés ! Mais sont-ils pour autant un couple ? Tsukasa ne parvient pas à en être sûre, car Arima ne lui a pas ouvertement demandé : « veux-tu être ma petite amie ? » Une nouvelle fois, notre héroïne est assaillie par le doute et l’angoisse. Décidément, ce n’est pas facile, l’amour, quand on est lycéen. Courage, Tsukasa ! Le bout du tunnel n’a jamais été aussi proche !

L’amour a l’exces 4 ( Tsubasa to Hotaru – Nana Haruta)

amour-exces-4-panini

Resume : L’équipe de basket de Towa fête sa victoire sur Shun-ei et Tsubasa est ravie d’être de la partie. Mais Shun-ei n’a pas dit son dernier mot et a défié Aki et ses amis à un match revanche à 3 contre 3 qui sera arbitré par Tsubasa et Ooshima.
Ce que notre héroïne ignore, c’est que l’amie d’enfance d’Aki n’entend pas lui laisser si facilement toute la place dans le cœur du jeune homme. Avec Nana Haruta, le combat se mènera sur le terrain de jeu et dans les cœurs !

 

Mes lectures manga de la semaine #15

Un seul titre cette semaine, mais je compte bien me « rattraper » dans la semaine qui vient.

Love, Be Loved, Leave, Be Left 3 (Omoi, Omoware, Furi, Furare – Io Sakisaka)

love-beloved-3-kana

Resume : Akari est intriguée par Kazuomi qui a bien voulu écouter ses états d’âme. Elle est déstabilisée, car Kazuomi n’est pas le genre de garçon dont elle tombe amoureuse habituellement. Quant à Rio, il ressent un sentiment complexe en apprenant qu’Akari est
attirée par Kazuomi.
Et Yuna a le coeur serré en pensant à ce qu’éprouve Rio…

Samedi en musique #26

Une chanson liée au passage de la Befana hier matin.

Trullala’

Trullala’ Trullala’.

La Befana vien di notte

con le scarpe tutte rotte,

con la calza appesa al collo,

col carbone, col ferro e l’ottone.

Sulla scopa per volare.

Lei viene dal mare.

Lei viene dal mare.

E la neve scendera’

sui deserti del Maragia’,

dall’Alaska al Canada’.

E partire lei dovra’

e cantando partira’

da ciociara si vestira’,

con il sacco arrivera’,

la bufera vincera’.

E cantando trullala’,

la Befana arrivera’.

Trulalla’ Trullala’ Trullala’.

Un bambino, grande come un topolino,

si è infilato nel camino,

per guardarla da vicino.

Quando arriva la Befana

senza denti

salta, balla, beve il vino.

Poi di nascosto s’ allontana

con la notte appiccicata alla sottana.

E un vento caldo soffiera’

sui deserti del Maragia’,

dall’Alaska al Canada’.

Solo una stella brillera’

e seguirla lei dovra’,

per volare verso il nord

e la strada è lunga

ma la bufera vincera’.

E cantando Trullala’,

la Befana se ne va.

E cantando Trullala’

Truallalero Trullala’

Trullala’ Trullala’ Trullala’

(Gianni Morandi)

C’était ma participation de la semaine au rendez-vous Samedi en musique propose par BBB’s Mum sur son blog.

samedienmusique1

Ma semaine WW 13

+/- 0kg
– 4,1 kg au total

La bonne nouvelle, c’est que je n’ai rien pris.
La mauvaise nouvelle, c’est que je n’ai rien perdu non plus.
J’ai vraiment rejoint mon poids palier et si je ne fais pas un peu plus d’efforts je n’arriverai pas a perdre du poids. Je le sais car a chaque fois, arrivée a ce poids ci, j’ai du mal. L motivation diminue, les vacances arrivent, les fêtes…je ne sais pas…il y a toujours une excuse.
Bref, le rendez vous avec la gynécologue approchant de plus en plus, il faut que je me bouge surtout qu’elle m’avait conseille de perdre « que » 10 kilos sur les 20 (ahi ahi ahi) que je devrais perdre pour sortir de la case obésité/surpoids. Je n’en suis pas très fiere, mais c’est comme ça alors il faut vraiment les perdre ces 6 kilos restants.
Premier point: arrêter les glaces ou se limiter a une par semaine. une glace par jour ce n’est pas une bonne idee.
Deuxième point: boire plus. Des que j’arrête de boire, j’arrête de perdre du poids.
Troisième point: gérer les quantités des repas de Bebe Koala pour ne pas avoir a terminer ses assiettes. Ou ne pas les terminer tout simplement (mais je déteste le gaspillage).

Je peux y arriver. Je peux y arriver.

Dans l’ideal, je devrais faire un peu de sport aussi mais tant que la maternelle n’a pas commence je n’en ai vraiment pas le temps. Je n’arrive même plus a faire les exercices pour les abdos conseillées par la kine…

weight-watchers

Mes lectures manga de la semaine #5

Quelques nouveautés cette semaine.

Masked Noise 1 (Fukumenkei Noise – Ryoko Fukuyama)

masked-noise-1-glenat

Resume : La petite Nino adore chanter. Lorsqu’elle est obligée de se séparer de Momo, son premier amour et de Yuzu, un jeune compositeur, les deux garçons lui font une promesse : ils la retrouveront grâce à sa voix… Depuis ce jour, Nino continue à chanter. Et c’est à son entrée au lycée que leurs chemins se recroisent, entraînant nos trois amis dans le monde de la musique !

L’amour a l’exces 1 (Tsubasa to Hotaru – Nana Haruta)

amour-exces-1-panini

Resume : Tsubasa, une toute jeune lycéenne, pense avoir trouvé l’âme soeur en la personne de Sugiyama un camarade qui, elle en est persuadée, l’a secourue sur le chemin du lycée un jour où elle avait fait un malaise. Mais devant l’empressement de la jeune fille, Sugiyama se défile et lui demande de ne plus l’importuner. Pour se consoler de ce cuisant échec, Tsubasa accepte d’aider sa meilleure amie au club de basket. Sa rencontre avec l’équipe va totalement bouleverser son existence.

Le fil rouge 9 ( Akai Hito – Kaho Miyasaka)

fil-rouge-9-panini

Resume: Chihiro qui avait pourtant enfin trouvé le courage de se donner à Hinase, est mortifiée d’avoir été interrompue dans son entreprise par l’arrivée de la soeur du jeune homme. Le voyage planifié avec Rino, Kiritani et Hinase est arrivé, et notre amie sait que la première nuit du séjour sera sans doute sa dernière en tant que vierge.
A moins que…
Ne manquez pas le dénouement du Fil Rouge !!

Arte 4 (Arte – Kei Okubo)

arte-4-komikku

Resume : Alors qu’Arte suit son petit bonhomme de chemin à Florence, un grand aristocrate vénitien fait soudain irruption dans sa vie et lui propose de le suivre dans sa ville pour honorer une très grosse commande. Consciente de l’exceptionnelle opportunité professionnelle qui s’offre à elle, la jeune fille hésite cependant à accepter cette invitation, synonyme de séparation d’avec son maître. Entre Leo et Messire Fariel, le cœur de notre apprentie artiste balance. Quel choix fera-t-elle face à ce dilemme cornélien ?

C’est comme un vélo

Ce matin, en amenant bébé Koala à la crèche, j’aperçois une voiture de la police municipale arrêtée au milieu de la route  et un policier en train de discuter avec un papa, tout en indiquant et la route et la gamine. Gamine qui aura eu tout juste 3-4 ans.
Petite precision, la rue qui amène à la crèche de bébé Koala est une rue  étroite, à double sens, avec deux trottoirs assez petits, une crèche, une école maternelle, une école primaire et un centre de détention (ça c’est juste pour le fun, il n’a rien à voir avec le papa et la gamine, quoique).
Bref, j’écoute discrètement tout en essayant de les doubler, mais ils me bloquent le passage. Donc j’attends. Et j’écoute. Au début, je crois qu’ils parlent des voitures qui roulent trop vite et de qu’est ce qu’il faudrait faire pour rendre plus sure la route aux enfants et aux vélos. Puis je comprends.
Le père était en train de garer sa moto et il n’a pas surveillé la fille qui est descendue du trottoir et s’est mise à marcher vers l’école sans que le père l’arrête et il a été remarqué par la voiture de la police qui venait vérifier la circulation aux horaires d’entrée d’école, mais qui s’est arrêtée juste derrière la gamine pour éviter qu’elle se fasse écraser. Les policiers doivent avoir fait une reflexion au père comme quoi s’était dangereux et lui, il l’a mal pris en s’énervant.
Au moment où j’ai enfin réussi à reprendre mon chemin, il était en train de dire au policier : Je sais qu’elle était sur la route, mais ce n’est pas la peine d’en faite tout une histoire. Ce n’est pas dangereux, c’est comme un vélo.

J’espère qu’il ne le pense pas vraiment et qu’il était seulement sous le choc après avoir réalisé que le policier avait raison et que c’était dangereux !