Le jour où je me suis sentie trahie par l’école publique

NB: ceci c’est un coup de gueule très très personnel, je sais qu’il y a pire, mais ça a le don de m’agacer toujours autant depuis plusieurs semaines.

MiniKoala a 6 ans et en septembre rentrera au CP.
Comme nous habitons à 250m du groupe scolaire où il a fait toute sa maternelle et où son frère est scolarisé depuis la MS, nous n’avons jamais envisagé qu’il puisse changer de l’école, même dans le cas très peu probable d’un changement de carte scolaire.
3 ans qu’il attend d’être en primaire avec son grand-frère, pour se retrouver dans la même cours de récréation et, pourquoi pas, dans la même classe en cas d’enseignant absent.

Comme tout le monde l’aura compris, la Mairie a bien évidemment décidé de changer la carte scolaire car l’école de quartier est surchargée et d’affecter les enfants de notre rue (qui n’oublions pas habitent à 300m grand max de l’école) dans une nouvelle école en construction qui sera à 1km de la maison. Sans compter que la route de chez nous à l’ancienne école est pratiquement piétonne, enfin aménagée après 3 années de chantiers et pour aller dans la nouvelle…il faut traverser une grande avenue, puis une rue plus petite mais très trafiquée où il y a toujours des accidents, le tout en marchant sur des micro trottoirs. Le rêve quoi. Tout cela, sans compter que nous avons une 3ème école elle aussi à 300m. Or, la nouvelle carte scolaire étant du n’importe quoi, les enfants de ma copine qui habitent prés de la nouvelle école, ont été affectés…dans cette 3ème école, alors que nous sommes bien plus proches (cela ne m’aurais pas arrangé niveau organisation familiale, mais c’était toujours plus pratique pour courir d’une école à l’autre).
J’ai grandi près de mon école maternelle et, le parcours sécurisé (ils fermaient les routes aux voitures) m’a permis d’aller et rentrer toute seule dès le CM1. Or je crois que c’est possible si mes enfants restent dans l’école où ils sont maintenant, mais le parcours pour aller à la nouvelle école est trop dangereux et je trouve que c’est une grosse perte pour les enfants, pour leur autonomie, surtout à cause d’une municipalité qui parle tout le temps de « arrondissement à hauteur des enfants« .

Le deuxième point qui m’énerve est que l’école n’est même pas construite, le directeur et les enseignants seront nommées au mieux mi-juin pour une prise de poste au 1er septembre et les 5 premières classes seront ouvertes dans des ALGECO, sans cantine, sans bibliothèque, juste les classes, les toilettes et la cours au milieu des travaux. Or la Mairie peut essayer de nous rassurer comme elle veut, en nous racontant n’importe quoi, mais pour avoir déjà vécu cette situation avec BebeKoala je ne les crois tout simplement pas.
En effet, quand nous avons déménagé l’école était en cours de construction et BébéKoala a vécu deux ans d’école provisoire en maternelle, plus ces 3 années d’école enfin construite. Et je peux garantir que l’école ne fait pas forcement rêver (le covid n’ayant pas aidé non plus): manque de matériel, manque des moyens, enseignants qui changent tous les ans, manque des projets, galères infinies avec le périscolaire. Les enseignants commençaient enfin a être stables et voilà qu’on me change le petit dans une nouvelle école pour que lui aussi puisse vivre cette merveilleuse expérience. Je me rappelle les premiers jours en MS, BébéKoala pleurait car il n’y avait pas de livres dans sa classe. Depuis j’en achète tous les ans en brocante pour les offrir à l’école. Je ne suis pas obligée, mais je me suis toujours dites que c’était bien pour qu’il puisse mieux apprendre et que de toute façon son petit frère en profitera aussi. Ah quelle ingenue!
Est ce qu’il a fait beaucoup de sorties BebeKoala en 5 ans? Oh que non. Une seule en MS.
Et MiniKoala? Comment dire…zero en 3 ans (mais l’équipe de maternelle étant enfin stable, ils ont pu faire des supers projets dans l’école donc disons que ça va).
Les enseignants font ce qu’ils peuvent, avec les moyens qu’ils ont, avec des classes chargées et des enfants en (grosse) difficulté. Heureusement que BébéKoala est intelligent , apprend sans effort et qu’à la maison on intègre et on approfondi les connaissances.
Au fil des années nous avons vu la plus part des voisins inscrire leurs enfants dans les écoles privées à proximité, tout en nous disant que nous croyons dans l’école publique et que nous ne voulions pas « fuir ». La grande proximité de l’école était un vrai plus pour moi, cela me permettait de ne pas courir à droite et à gauche avant et après le travail et de profiter de mes enfants sans embaucher une nounou ou les laisser tous les soirs au périscolaire. Pour moi c’était très important. Or l’emplacement de la nouvelle école ne me le permettra pas, surtout s’ils sont scolarisés dans deux écoles différentes.

Et les demandes de dérogations? Notre ancienne école est aussi pleine car jusqu’à maintenant ils ont accepté toutes les dérogations demandées, même pour des enfants n’habitant pas dans le périmètre scolaire donc cette année, la Mairie a déjà communiqué que…elle n’acceptera AUCUNE dérogation, même pour réunir une fratrie (dont mon énervement extreme). Mais ils acceptent la dérogation dans l’autre sens, pour déplacer l’enfant scolarisé dans l’ancienne école pour le mettre avec le petit frère dans la nouvelle. BébéKoala n’est pas le plus extraverti des enfants, il a déjà subi plusieurs changements, hors de question que je vais le changer d’école pour son CM1 et son CM2. Ou plutôt, je ne vais pas le changer d’un endroit qu’il connait, avec des bons enseignants de 3ème cycle (enfin!) pour le mettre dans une école provisoire, sans ses camarades, sans matériel, sans informations sur les enseignants…peut être que ce serait mieux, mais je ne vais pas le déplacer d’une école publique moyenne (mais à coté de la maison) à une autre école publique probablement tout aussi moyenne et loin de la maison.

Tout cela pour dire que, au final, nous avons fait ce que nous n’avions jamais envisagé et nous avons envoyé un dossier d’inscription pour les deux koalas dans l’école privée du quartier. Etant en avril, je ne pense pas qu’on aura beaucoup de possibilités d’admissions, j’espère au moins qu’une petite place se libérera pour MiniKoala, sinon nous essayerons à nouveau pour lui l’année prochaine pour son entrée au CE1. Les deux écoles étant beaucoup plus proches que les deux publiques, cela nous arrangerait aussi au niveau de l’organisation familiale.
J’ai parlé avec les autres familles et wow tout ce qu’ils font. Les projets, les sorties, les locaux…je me sens même coupable d’avoir privé les miens de tout cela pour mes convictions sur l’école publique. Et dire que nous n’aurions jamais rien fait si la Mairie n’avait pas décidé de changer la carte scolaire…

Je sais qu’il y a pire, je sais qu’il y a des familles qui mettent bien plus que 10-15 minutes pour amener les enfants à l’école, mais j’ai très mal vécu cette imposition, surtout à cause de ce qu’on a déjà vécu avec BébéKoala. En parlant avec d’autres familles, elles vont surement demander la dérogation pour déplacer les petits frères avec les grands qui rentrent au CP dans cette nouvelle école. Ils m’ont dit « le niveau de cette école est tellement moyen que peut être que nous aurions plus de chance dans la nouvelle ». Je le souhaite de tout coeur, mais notre expérience ne nous fait pas voir les choses avec optimisme. Nous avons avalé plusieurs choses qui n’allaient pas, nous avons soutenus les enseignants et l’école publique, mais ça a été la goutte de trop. Je sais que ce n’est pas la « faute » de l’Education Nationale, mais celle de la Mairie, mais quand c’est trop c’est trop (et oui, je réagis très mal aux changements…)

La rentrée

Cette année a été marquée par une triple rentrée: BebeKoala au CP, MiniKoala en PS et MamanKoala au travail.

C'est la rentre !

BebeKoala

Le premier jour a été une catastrophe ou, plutôt, le premier matin. Je l’ai accompagné dans la cours de l’école primaire et il a pleuré pendant tout le temp que je suis restée. Puis j’ai du partir au travail donc je ne sais pas comment ils ont réussi à le calmer (je culpabilise à mort, mais j’avais une réunion dès mon premier jour et je n’ai vraiment pas pu rester) .
PapaKoala l’a récupéré content et souriant et, depuis, plus de pleurs. Il court le premier dans l’école. Il m’a raconté qu’il a un banc vers le fond de la classe, à coté de la fenêtre.
BebeKoala étant ce qu’il est, il n’a déjà plus le droit de s’assoir à la cantine à coté de son copain car ils font trop de betises ensemble.
Vendredi soir la maitresse, qui a l’air douce et gentille, a arrêté PapaKoala à la sortie de l’école pour lui dire que BebeKoala a du mal à rester assis, il bouge beaucoup et il fait des betises quand il s’ennuie, la dernière étant couper des autocollants pour les coller par terre. Quand mon mari lui a dit qu’il allait voir depuis deux semaines une psychologue elle n’a rien ajouté.
Je trouve qu’en France on demande beaucoup aux enfants de 6 ans dès la première semaine. Je me souviens que mon maitre de CP sortait la guitare, s’il voyait qu’on avait du mal à suivre et à nous concentrer, et il nous faisait chanter et danser pendant les heures de cours.

MiniKoala

Il a fait sa rentrée accompagné par PapaKoala, j’avoue que ça a été très dur pour moi de ne pas pouvoir l’accompagner dans sa classe et de ne pas voir sa maitresse (peut etre mardi soir je pourrais aller à la réunion s’ils ne font pas en meme temps maternelle et primaire).
Au debout, il ne voulait pas rester sans son père, mais petit à petit il a pris confiance et à midi il ne voulait pas rentrer à la maison. Malheureusement pour lui cette semaine il a pu y aller que le matin.
Il s’est déjà fait un copain, un enfant rouge et noir (cit.) et il aime jouer à la dinette, aux petites voitures et faire des puzzles.

MamanKoala

Je suis très contente d’avoir repris le travail.C’est stimulant et j’aime beaucoup etre entourée d’adultes, mais c’est dur. Après 4 ans à m’occuper de tout ce qui concernait les enfants, ne pas pouvoir les amener à l’école, ni aller les chercher c’est compliqué. Heureusement PapaKoala est en congé pour gérer tout ça, mais je passe mon temps à lui envoyer des messages ou à lui téléphoner pour vérifier que tout va bien, qu’il atout dit aux bonne personnes, etc…
Ne pas avoir encore vu la classe, la maitresse, l’ATSEM et les copains de MiniKoala c’est compliqué aussi. Je dois apprendre à déléguer et ne pas tout contrôler, mais bon je ne peux pas faire ça du jour au lendemain. Ca viendra.

Ceux qui ne montèrent pas dans l’avion

Si je pense à ce qui s’est passé je m’énerve à nouveau, alors je commence directement avec la version courte puis on verra si j’ai envie de rentrer plus dans le détail :

Jeudi 13 nous devions prendre l’avion pour aller une semaine à Berlin. Voyage prévu assez longtemps à l’avance pour faire plaisir aux enfants qui voulaient prendre l’avion (et aux parents qui aiment voyager). Puis MiniKoala a eu la varicelle, je suis tout de suite allée chez le médecin pour demander quoi faire et s’il pouvait voyager, en soulignant qu’il prenait l’avion. Sa réponse : « ne vous inquiétez pas, d’ici là il sera complètement guéri et il pourra voyager« .  Du coup je ne me suis pas plus inquiétée que ça, la varicelle a fait son cours, il est retourné à la crèche, il est meme allé chez sa mamie quelques jours pendant que son grand-frère fêtait son anniversaire avec les copains et se gonflait au visage pour une allergie (surement aux graminée comme son père) et le jour du voyage nous nous présentés chez EasyJet avec un enfant en pleine santé et trois pauvres croutes sur le nez.
Personne ne nous à rien dit au moment de mettre les bagages en soute, ni pendant les (très) longs controles de sécurité ou pendant le 2h30 d’attente dans l’aéroport. Mais au moment de monter dans l’avion le drame. Le personnel de terre voit les trois croutes (qui tomberont le lendemain) et il nous interdit de monter dans l’avion sans un certificat medicale car il pouvait etre encore contagieux. Soit.
Les enfants pleurent, ne comprennent pas, le « méchant monsieur qui ne veut pas nous faire monter dans l’avion » (comme mon ainé l’appellera dans ses cauchemars pendant une bonne semaine) ne veut rien entendre, il nous dit que c’est notre faute car nous n’avions  pas lu les conditions de vente* où il y avait marqué le certificat, sinon il devait nous croire sur parole et donc, d’après lui on pouvait mentir juste pour monter dans l’avion. C’est sympa de se faire traiter de menteurs, sans nous connaitre, devant une foule qui attend de monter dans l’avions et, surtout, devant nos enfants.
Nous demandons alors une attestation de refus d’embarquement, pour essayer de nous faire rembourser et il nous dit d’aller  au guichet où on nous traite encore de menteurs en nous disant « c’est impossible que mon collègue vous ait envoyé ici car je ne peux pas faire ce genre d’attestation« . En attendant les enfants pleurent toujours, ils ne comprennent pas pourquoi on nous pousse dehors et pourquoi nous ne pouvons pas monter dans l’avion voler avec les oiseaux (cit MiniKola).

Bref, nous ne sommes pas allés à Berlin. Les enfants ont été traumatisé au point d’en faire des cauchemars, nous avons été traité de menteurs et l’expérience a été horrible. Mais nous avons us rebondir en organisant un chouette voyage dernière minute en train à Toulouse.

*En rentrant à la maison je suis quand meme allée lire les fameuses conditions de vente de EasyJet et les voilà (vous les trouvez ici aussi):

Prendre l’avion après une maladie ou une opération

Les passagers voyageant alors qu’ils souffrent d’une infection bénigne, y compris celles mentionnées ci-après, sont autorisés à prendre l’avion en respect des directives du tableau ci-dessous.

Maladies infectieuses Autorisation de voyager
Rubéole 4 jours après le début de l’éruption
Rougeole 7 jours après le début de l’éruption
Oreillons Lorsque tous les gonflements se sont résorbés (généralement après 7 jours)
Varicelle 7 jours après l’apparition du dernier bouton
Infections virales (par ex., grippe saisonnière) Lorsque la personne n’est plus contagieuse

Les passagers souffrant d’une maladie infectieuse grave (par ex., infections respiratoires graves, tuberculose, pneumonie) ne seront pas acceptés à bord sans un certificat provenant d’un spécialiste confirmant leur aptitude à prendre l’avion. Les passagers souffrant d’une méningite ou étant infectés par un virus résultant d’une pandémie telle que le Sars-CoV ou H1N1 (”grippe porcine”) ne seront pas acceptés à bord.

 

Alors oui, on peut se dire qu’il faut quand meme un certificat medicale pour dire que ça fait au moins 7 jours sinon on pourrait mentir, mais alors il faudrait l’écrire clairement sur leur site internet car j’avoue que meme en lisant ça, j’aurais peut etre juste fait le calcul en me disant que c’était bon sans forcement aller chez le médecin.
Je peux meme comprendre ne pas vouloir faire monter des gens avec la varicelle, meme si elle est contagieuse aussi avant l’apparition des boutons, donc bon ça ne sert pas à grande chose leur système. Mais ce que je ne peux pas tolérer c’est la manière dont ils nous ont traité, sans nous donner le temps ni les moyens de trouver une solution (on aurait pu demander au médecin de l’aéroport, par exemple) . Ils avaient juste envie de se débarrasser de nous et c’est pour cela que, meme s’ils sont peut etre les moins chers du marché, nous ne voyagerons plus jamais avec eux .

(Finalement ce n’est peut etre pas une version courte de l’histoire)

[Spectacle en famille] Le carnaval de la Petite Taupe

Ce n’est que récemment que nous avons découvert les spectacles pour enfants à l’Auditorium de Lyon. Il faut dire que je ne suis pas très passionnée pour la musique qui n’est pas rock/metal et je n’avais jamais réellement regardé le programme ni les tarifs. Il faut donc remercie papaKoala pour cette découverte.

Debout mai, nous sommes donc allés tous les quatre voir le Carnaval de la Petite Taupe, un spectacle pour les enfants dès 3 ans.

le-carnaval-de-la-petite-taupe_scale_762_366

Nous avons pu regarder 5 courts-métrages de la Petite Taupe (La Petite Taupe et le Parapluie – La Petite Taupe jardinier – La Petite Taupe et le Carnaval – La Petite Taupe et la Sucette – Le Noël de la Petite Taupe) accompagnés par les musiques de l’orgue, joué en salle par Paul Goussot, par le doublage de Damien Laquet (la voix officielle des Lapins Cretins. BebeKoala en a parlé longtemps à ses copains!) et par les bruits effectués par Julien Baissat.

Les enfants ont pu découvrir le lien entre les images et l’oeuvre de ces trois artistes. MiniKoala n’a pas bien suivi, il s’est juste contenté de regarder les dessins animés. BebeKoala était déjà plus intéressé.
En tout cas, c’était une chouette façon de découvrir l’Auditorium et on y retournera surement l’année prochaine.

Mais c’est qui la Petite Taupe? 
C’est en 1957, en trébuchant sur une taupinière lors d’une promenade en forêt, que Zdeněk Miler imagina la Petite Taupe, qui devint rapidement le personnage le plus célèbre du dessin animé tchèque. Jusqu’en 1994, il réalisa plus d’une vingtaine d’épisodes mettant en scène l’adorable animal et ses fidèles amis. Aujourd’hui encore, Krtek (c’est son nom en version originale) reste l’idole des enfants tchèques, avec à Prague plusieurs magasins spécialisés ! (credits Auditorium)

 

Séances de psychomotricité #22 – #23

Deux séances aux résultats bien bien différents.
La séance numéro 22 se terminait très bien, sur une note plus que positive: BebeKoala ayant beaucoup progressé dans tous les domaines (expressions des émotions, écriture/graphisme, détails dans les dessins, angoisse, etc..) nous envisageons de terminer les séances avec la fin de l’année scolaire et puis lui faire confiance pour l’entrée au CP.
Ca c’était il y a deux jeudi.
Dès le lendemain la catastrophe commençait: le vendredi il a lancé sa chaussure sur le toit de l’école. Le lundi sa maitresse principale me disait qu’il avait était une pile électrique, le mardi il a enchainé les betises à la cantine et selon la maitresse, pourtant toujours bienveillant, il a été ingérable. Le mercredi il n’a rien écouté lors du cours de gym et il a été puni plusieurs fois (là j’ai une explication, il en a marre car c’est sa troisième année de baby gym, mais cela ne le justifie par. Il doit finir son année et écouter l’enseignante). Le jeudi matin ce n’était pas top, mais après la séance chez la psychomotricienne ça allait mieux.
Le vendredi la deuxième maitresse a demandé à papaKoala comment se passait à la maison car elle en pouvait plus de ramasser les objets sur le toit ou derrière la grille de l’école, par exemple.

J’en avais déjà parlé avec la psychomotricienne lors de la séance #23 et elle nous a conseillé d’essayer de l’amener chez le pedopsy à la rentrée, car surement maintenant il est fatigué et  lasse de la maternelle et il a du mal à se tenir correctement. Il se laisse surement envahir par le groupe, je ne sais pas comment expliquer cela, mais surement la vie en communauté est encore compliquée pour lui, il a surement un surplus d’émotions qu’il n’arrive pas à exprimer et canaliser, alors qu’il a quand meme fait beaucoup de progrès de ce coté là. C’est pour cela qu’elle pense que maintenant un pedopsy pourrait l’aider.

A l’école on me répète toujours que ce n’est pas l’ennuie le problème, mais samedi il a trouvé des exercices de math italienne de CE1 que j’avais imprimé par erreur et pendant que j’étais en train de faire la vaisselle il les a terminé. Pour donner un exemple, il y avait des additions, des soustractions, mais surtout des exercices où il fallait dire quel numero ajouté ou enlevé à un numéro donnait tel résultat (ex: 2 + … = 17 ou …. – 5 = 10) et il a réussi à les faire sans explications, du coup j’ai un peu de mal à les croire. Bon après, le fait qu’il s’ennuie (peut etre) ne le justifie toujours pas et il doit apprendre à respecter les règles et les temps de l’école.

[Chut, les enfants lisent] Papa poule

 

Paulette aimerait bien pondre son oeuf tranquillement mais elle ne trouve pas d’endroit idéal sauf… chez monsieur l’ours. Au début, il n’est pas ravi qu’une poule vienne pondre chez lui, mais quand l’oeuf éclot, et que le poussin l’appelle papa, monsieur l’ours est tout ému !

En ce moment, MiniKoala nous demande tout le temps de lire Papa Poule de Giulia Bruel, qu’il a eu avec son abonnement Titoumax.
Une histoire attendrissante et mignonne qui lui plait énormément, surtout si c’est son papa qui prend le temps de la lui lire.
Un livre qui permet aussi d’introduire le concept de famille recomposée, tout en douceur (ce n’est pas notre cas, mais l’ours qui devient le papa du poussin est bien adapté aux très jeunes enfants).

Age : 2 – 4 ans
Collection: loulou et cie
Editions: l’école des loisirs
Prix: 11€

C’était ma participation à Chut, les enfants lisent! proposé par Yolina, sur son blog Devine qui vient bloguer? 

La Commune – Lieu de vies et de cuisines

La Commune c’est un concept sympa, sur l’esprit des food courts asiatiques, qui vient d’ouvrir sur Lyon. Environ 1.500 mètres carrés où on peut manger, travailler, participer à différents ateliers, boire, faire la fête, assister à des concerts …

21246473_360700904360409_6353543499804120160_o

En pratique, ce sont 15 échoppes louées à des chefs qui veulent tester leur cuisine et leur concept avant de se lancer vraiment dans l’ouverture de leur propre restaurant.

Papa Koala et moi, en souvenir du food court de Dublin, avons voulu le tester et notre avis est assez mitigé. Le concept est génial, j’apprécie beaucoup les grand espaces et les jeux pour enfants, sans oublier le jardin. Nous nous voyons déjà en train de prendre l’apéro pendant que nos enfants s’amusent avec leurs copains. Par contre, je pense qu’il y a encore pas mal de travail niveau organisation.
Les horaires, par exemple, indiquent que les échoppent servent à manger jusqu’à 14h30 (j’avais vérifié avant d’y aller), nous sommes arrivés à 13h50 environs et certaines étaient déjà fermées! Nous avons réussi à acheter les deux derniers ramens, mais les personnes arrivés après nous étaient vraiment déçus. J’ai demandé à quelle heure il fallait arriver pour être surs d’avoir assez de choix et ils nous ont dit qu’il fallait être là entre 12h et 13h30 car après, avec les gens qui venaient manger à la pause déjeuner, il n’y avait presque plus rien. A priori, c’est pareil pour le soir, il faut arriver assez tot, mais je n’ai pas vérifié donc ça reste à voir.
Coté ambiance et organisation, là aussi c’est un peu étrange. La clientèle semble du genre bobo-chic, mais le concept fait un peu trop cantine. Il y a des serveurs pour les boissons, mais il faut trier toute la vaisselle une fois fini de manger. A priori, je n’ai rien contre, mais au vue du prix je pense qu’un petit effort de leur part aurait été le bienvenu.
Coté prix et qualité, je ne peux que parler du ramen et c’est un sans faute. Le ramen était délicieux. Pour 10€ environ, selon le modèle et les options choisies, la quantité était tout à fait correcte. Le cake au yuzu aussi était très très bon. Leger et agréable. Juste ce qu’il fallait après un ramen épicé. Donc bravo Fujiyama 55, c’est possible qu’on se reverra.

Une petite curiosité, parmi les différentes échoppes il y en a une (Les fruits de terre) qui utilise la farine d’insecte. J’avoue que ça me tente, mais je ne sais pas si je vais avoir le courage d’essayer un jour.

Au final, je pense qu’on leur donnera encore quelques chances, surtout vu qu’ils ne sont pas très loin de chez nous et que le dimanche, par exemple, mais le soir aussi, ils sont les seuls ouverts et l’espace pour les enfants n’est pas négligeable.

La Commune
3 rue du Pré-Gaudry,
69007 Lyon

Du mardi au samedi : 11h30 – 01h
Le dimanche : 10h30 – 16h

Samedi en musique #69

Aujourd’hui c’est la Saint Patrick. J’avais pensé sortir les photos de celle que nous avons passé, Papa Koala et moi, à Dublin, mais finalement je vais me limiter à quelques musiques thème.
Comme je suis gentille et je sais que vous êtes curieux, je peux juste vous dire que nous étions habillés en vert, nous avons bu beaucoup de bière avec les colocs brésiliens de Papa Koala, mais nous avons aussi participé à la parade avec ma copine coréenne. Sans compter les essais de danse traditionnelle à l’école anglaise où je suivais mes cours.

Un grand classique : Whiskey in the Jar des Dubliners

 

Mais aussi An Irish pub song des Rumjacks

 

Sans oublier les enfants!

 

C’était ma participation à Samedi en musique proposé par BBB’s mum sur son blog .

samedienmusiquebbbsmum

Samedi en musique #67

Jeudi j’ai accompagné PapaKoala au concert de Indochine à la Halle Tony Garnier.  J’avais écouté quelques chansons à la radio, sans forcement savoir que c’était eux donc il m’avait prévenue qu’on les aimes ou on les déteste.
Je dirais que je les aimes bien, mais j’ai encore un avis un peu mitigé.

Pour ce samedi en musique, donc, je vais mettre quelques extraits du concert en partant de celui avec l’italienne Asia Argento.

 

Une blague recourante avec mon mari c’est qu’il ne peut pas exister du rock français, la seule idée me fait toujours rire (genre la langue française est trop romantique pour du rock) du coup si vous  avez de bons conseils je suis preneuse.
Je precise que c’est une blague, j’écoute souvent OuiFm, avant que quelque fan de rock se vexe en passant par ici.

C’était ma participation à Samedi en musique proposé par BBB’s mum sur son blog .

samedienmusiquebbbsmum

Calendrier de l’Avent DIY avec boite à oeuf

Cette année BebeKoala a vraiment « l’esprit de Noel », alors que les années d’avant il ne comprenait pas bien. Du coup, pour le faire patienter nous avons construit un calendrier de l’avent pour papa Koala.

Materiel

2 boites de 12 oeufs (ou 4 de 6 oeufs)
peinture
pinceaux
glue
du masking tape
1 feuille de papier où dessiner 24 ronds avec les chiffres (nous avons utilisés ces jolies étiquettes trouvées sur le site Ludilabel)
24 petits cadeaux
beaucoup de patience

wp_20171111_011

(dans la photo on voit des rouleaux de papier toilette car au debout je voulais les utiliser, mais pour une première fois je l’ai trouvé trop difficile)

  1. enlever les couvercles des boites et les garder de coté, on peut les coller dessous pour donner plus de stabilité au calendrier
  2. utiliser la peinture pour décorer les boites
  3. une fois séchées, coller les boites aux couvercles ou à du carton. Nous avons mis de la peinture sur le carton prévu à cette effet, mais nous n’avons pas réussi à le coller aux boites. Je pense que nous n’avions pas la bonne glue.
  4. fixer les boites entre elles. Nous avons utilisé du masking tape de Noel.
  5. mettre les petits cadeaux dedans. Je ne dis pas qu’est ce qu’on a mis dedans car papa Koala pourrait le lire et gâcher sa surprise
  6. cacher chaque surprise avec un numéro. Nous avons utilisé le making tape pour les fixer aux boites. Ils se soulèvent facilement. Ce n’est pas très « costaud », mais assez facile à réaliser pour un enfant de quatre ans.

wp_20171115_010

BebeKoala et MiniKoala ont été ravis du résultat et je pense que, pour une toute première fois, nous nous en sommes sortis pas trop mal.
Au debout, je voulais qu’ils peignent les boites en entier, mais ils se sont lassés assez vite et, une fois sèches, ils n’ont pas voulu continuer la peinture, mais ils ont référés terminer le calendrier. Comme c’était LEUR activité, je les ai laissé decider en autonomie.

Il y a surement des améliorations à faire par les pros du do it yourself, mais l’idée est vraiment simple et le résultat sympa, même pour ceux qui n’ont aucun talent artistique comme moi.