Sortie en famille – Le musée des Confluences

Samedi pluvieux, samedi ennuyeux. Ou pas. Sur un coup de tête j’ai décidé d’emmener BebeKoala au Musée des Confluences pour voir les squelettes des dinosaures. En effet, comme moi j’ai le pass annuel et pour lui c’est gratuit, ça nous faisait une super sorties quasiment gratuite, même si on restait les dix minutes minimums pour voir les dinosaures.
Au final nous y sommes restés une heure et 45 minutes en regardant seulement l’exposition permanente. Pour celles temporaires nous verrons une autre fois.
Au début, BebeKoala s’est surtout intéressé aux dinosaures, même s’il a été un peu déçu de ne pas pouvoir voir un tricératops, son préféré. Puis il a trouvé que les autres thèmes aussi étaient intéressants: météorites, origines de la Terre et origines des espèces. Il a voulu regarder toutes les videos explicatives et il a posé beaucoup beaucoup des questions.
Les autres salles, par contre, l’ont moins passionné même s’il a tout autant profité des  videos (je me demande, d’ailleurs, s’il a vraiment tout compris ou si c’était juste pour voir des « dessins animés »).
En tout cas, rester tranquille et attentif pendant presque deux heures c’est un vrai exploit pour mon fils, dommage que les autres visiteurs n’étaient pas du même avis. Plusieurs fois ils lui ont adressé des « shhhh! chut! » alors qu’en regardant les videos il posait des questions (des questions pertinentes, je precise). Certes, il l’a fait à voix un peu haute, mais il n’a que 4 ans et demi et c’était son premier musée. Je ne pense pas que ce soit la meilleur façon d’encourager un enfant à s’intéresser à la science et à poser des questions.

Au vue du succès je pense l’inscrire prochainement à un des ateliers pour découvrir encore plein de choses (« oui maman, j’aime faire des ateliers! »).

horaires

tarifs

  • Adulte plein tarif– 9€
  • Adulte réduit réduit– 6€
  • Tarif pour tous à partir de 17h– 6€
  • Jeune actif 18/25 ans– 5€
  • Enfants -18 ans et étudiants -26 ans– gratuit
Publicités

Le livre dans mon sac à main #3

Autant j’avais aimé L’ile des oubliés , autant j’ai eu du mal à terminer La ville orpheline de Victoria Hislop. 

9782253194422-001-t

Été 1972. La ville de Famagouste, à Chypre, héberge la station balnéaire la plus enviée de la Méditerranée, cité rayonnante et bénie des dieux. Un couple ambitieux ouvre l’hôtel le plus spectaculaire de l’île, Le Sunrise, ou Chypriotes grecs et turcs collaborent en parfaite harmonie.
Deux familles voisines, les Georgiou et les Özkan, sont de celles, nombreuses, venues s’installer à Famagouste pour fuir des années de troubles et de violences ethniques dans le reste de l’île, ou la tension monte.
Lorsqu’un putsch grec plonge l’île dans le chaos, celle-ci devient le théâtre d’un conflit désastreux. La Turquie envahit Chypre afin de protéger sa minorité sur place, et Famagouste est bombardée. Quarante mille personnes, n’emportant que leurs biens les plus précieux, fuient l’armée en marche.
Qu’adviendra-t-il du Sunrise et des deux familles restées dans la ville désertée ?

La ville orpheline
Victoria Hislop
2016
7,90€

Pourtant les livres qui mêlent sagas familiales et Histoire sont mes préférés, donc sur le papier celui-ci avait tout l’air d’être parfait. Si l’histoire était interessante, surtout que je ne connais rien de Chypre, et certains personnages passionnent, j’ai vraiment eu beaucoup de mal avec les protagonistes. J’ai détesté Savvas, Markos c’était encore pire, sans parler d’Aphroditi que j’ai trouvé vraiment insipide. Ils m’ont agacé du debout à la fin, alors que les personnages secondaires étaient déjà plus interessants.
L’écriture est assez monotone, même si elle nous décrit des scènes de guerre, des moments de danger, je n’ai jamais éprouvé aucune véritable émotions, alors que je suis du genre à pleurer même pour un livre.

Un livre que finira surement aux oubliettes et que je me suis déjà empressée de déposer dans notre recyclerie. Peut être qu’il trouvera un lecteur qui saura mieux l’apprécier.

[Financement participatif] CompoZan – Créez, réparez, partagez l’électronique

De temps en temps et suivant mes moyens du moment, j’aime m’impliquer dans une campagne de financement participatif. La plus part du temps, c’est pour des aides médicaux pour enfants, mais j’ai aussi parlé d’un salon de thé enfants/parents et d’un mobile innovant. Des fois ça marche, des fois non.

Aujourd’hui j’ai envie de faire un peu de pub à un projet vraiment intéressant qui va ouvrir en bas de chez moi et dont nous avons envie de profiter, enfin surtout papa Koala!

947c4fba7d4e3259293b48457ca70492

 

En pratique, CompoZan est un lieu pour tous. On peut y aller pour faire réparer ses appareils électroniques ou acheter des composants et du matériel (faudra vérifier la carte bleue de papa Koala dans ce cas), mais aussi apprendre à réparer soit même les appareils.
Ils prévoient aussi des ateliers collectifs, même pour les enfants. Bon les Koalas sont encore un peu petits, mais dans quelques années pourquoi pas?

Ce que j’aime beaucoup du projet, c’est qu’il n’est pas seulement un magasin de réparation/vente, mais aussi un lieu de partage, conviviale. Je n’ai pas envie qu’on ouvre une énième banque/assurance en bas de mon immeuble, mais eux je voudrais bien qu’ils réussissent.

Pour cela, ils ont besoin de notre aide.
Vous pouvez trouver la campagne de financement sur Ulule, mais aussi les suivre sur leur page FB et sur leur chaine YouTube.

Il ne reste plus qu’une quinzaine de jours, alors si ce projet vous interesse n’hésitez pas à les aider.

Le livre dans mon sac a main #2

51mt6r2bx2bsl-_sx303_bo1204203200_

Un gout de cannelle et d’espoir
Sarah McCoy
8,20€

Allemagne, 1944. Malgré les restrictions, les pâtisseries fument à la boulangerie Schmidt. Entre ses parents patriotes, sa sœur volontaire au Lebensborn et son prétendant haut placé dans l’armée nazie, la jeune Elsie, 16 ans, vit de cannelle et d’insouciance. Jusqu’à cette nuit de Noël, où vient toquer à sa porte un petit garçon juif, échappé des camps…
Soixante ans plus tard, au Texas, la journaliste Reba Adams passe devant la vitrine d’une pâtisserie allemande, celle d’Elsie… Et le reportage qu’elle prépare n’est rien en comparaison de la leçon de vie qu’elle s’apprête à recevoir.

Les romans suit plusieurs personnages (la famille Schmidt, Reba et Ricky, Jane) lors de deux périodes différentes.  Alors que l’histoire d’Elsie lors de la Seconde Guerre Mondiale est passionante et permet d’avoir une aperçu des Allemands dans cette sombre période (savaient-ils? pourquoi?), celle de Reba est d’un ennui mortel. J’avoue avoir eu la tentation de sauter ses parties. Au debout je croyais qu’en lui racontant son histoire, Elsie allait l’aider à aller de l’avant, à changer, mais finalement cela arrive seulement en discutant de tout et de rien dans la pâtisserie de cette dernière, sans trop savoir pourquoi et comment.
L’histoire de Ricky est un tout petit peu plus interessante, même si elle reste fade, car elle me permet un parallélisme entre les Allemands, les Americains en Vietnam (le père de Reba) et l’immigrations clandestines à la frontière du Texas.

J’aurais tout autant apprécié le livre, voir plus, s’il avait traité seulement l’histoire d’Elsie, alors que chaque changement d’époque et de personnage me dérangeait à chaque fois.
Le titre est, tout de même, parfait pour l’histoire.

Séance cinéma : Dans la foret enchantée de Oukybouky

2f95da_33ccf1d1c7424ae09999f315a5491d72mv2_d_2492_3519_s_4_2

Il fait bon vivre dans la Forêt de Oukybouky. Pourtant, les souris Lucien et Sam la Vadrouille, Maître Lièvre et la Famille Écureuil doivent rester prudents car certains voisins ont parfois le ventre creux et les dents longues… Quand Marvin le Renard et Horace le Hérisson tentent de croquer Lucien et sa grand-mère, les habitants de la forêt décident d’agir. Mais comment persuader Marvin et Horace qu’ils devront désormais remplir leurs assiettes avec des noisettes ?

Les vacance sont arrivées et il faut bien occuper les enfants, au moins jusqu’au départ pour chez mamie. Aujourd’hui j’ai donc amené BebeKoala au cinéma, voir ce dessin animé adapté d’un conte norvégien.
BebeKoala étant très sensibles, je dois toujours faire un peu attention aux histoires car il pourrait se mettre à pleurer désespérément (à la maison,il nous est déjà arrivé avec Babar, Arlo et Cars 2) .

Heureusement il a beaucoup aimé. Il a eu un peu peur lors de certains passages, mais en général ça allait. Il a bien apprécié les chansons et « les animaux qui parlent, mais ils sonf faux. Dans la vrai vie ils ne parlent pas« .

L’histoire se déroule autour de plusieurs thèmes, dont:

• L’esprit d’équipe et de coopération
• Le vivre ensemble
• La justice, les règles, et la démocratie
• Les animaux sauvages et l’Homme, le respect de la nature
• L’ alimentation, les différents gouts

En dotant ses personnages de vêtements, de manières et de silhouettes humaines, le film permet aux plus jeunes une réflexion sociale et une véritable expérimentation citoyenne. Peut-on aller contre sa nature quand on est un renard ? Un groupe d’individus très différents entre eux peut-il parvenir à établir une société libre et juste ?

Le personnage préféré de BebeKoala a été Marvin le renard, le carnivore de l’histoire. Maman a trouvé très réussi Maitre Lièvre et son apprenti.

Nous avons passé un très bon moment, surtout qu’au debout BebeKoala avait demandé d’aller voir Capitaine Superslip (je ne sais pas où il l’a découvert), mais je trouve celui-ci plus intéressant et adapté aux enfants. Sans compter qu’il est aussi assez éducatif!

Date de sortie : 4 octobre 2017 (1h 12min)
De : Rasmus A. Sivertsen
Avec : Erwin Grunspan, Maxime Donnay, Mikaël Sladden plus
Genre : Animation
Nationalité : Norvégien
Age : A partir de 4 ans

Sortie en famille – L’Aquarium de Lyon

Lyon a un aquarium qui m’a toujours semblé petit et sans intérêt. Forcement, quand on a grandi avec celui de Genova, le plus grand d’Europe, la comparaison est difficile.
Mais quoi faire en plein aout, seule avec deux Koalas très coquins?
Surtout que maintenant nous avons un bus qui nous amène directement en 10 minutes.

resize_1440161973_nouveau_logo

Les petits ont adoré!
BebeKoala avait peur de voir les requins, mais finalement ceux qui se trouvent dans la fosse aux requins lui sont sympathiques.
Il était tout un « oooh » « aaah » « maman regarde, des poissons! ».  Il a eu une longue conversation sur les crabes avec un gardien et à la fin, il a décidé qu’il ne les aime pas. Par contre il a beaucoup apprécié les poissons roses et le nourrissage des poissons.
A la fin de la visite, il y a un bassin où on peut toucher les étoiles de mer, les raies et quelques poissons, mais n’a pas voulu essayer.
MiniKoala a beaucoup apprécié, lui aussi. Je crois qu’il faisait des plans sur comment les pêcher et les manger.

Ils se sont beaucoup amusé à colorier leur poisson, le scanner et le voir apparaitre sur les écrans avec leur prénom à coté.
Il y a vai aussi d’autres petits jeux, mais ils sont encore un peu petits. Peut être la prochaine fois.

slider-aquavirtuel

Hors vacances scolaires mercredi au dimanche 11h/19h
Vacances scolaires (zone A hors juillet/Aout) et jours fériés ( sauf le 25/12 et 01/01) Tous les jours 11h/19h
Juillet et Aout Tous les jours 11h/19h

On peut acheter les billets directement sur place :
15€ plein tarif
11€ pour les 5-10 ans
6€ pour les 3-4 ans
Gratuit pour les moins de 3 ans
Sans compter les offres groupes, pass annuel, étudiants, billets combinés avec les autres musées de la ville

ou on peut les acheter sur internet et avoir une réduction, mais si j’ai bien compris on ne peut pas les utiliser le jour même. Du coup nous les avons pris sur place, de toute façon il n’y avait pas beaucoup de monde.

Mon avis sur #17 – Les figurines Magiki et Frogs&co

Fort du succès des Sirènes du coeur et des Kameleons, quand Altaya m’a proposé de tester leurs nouvelles collections j’ai tout de suite répondu OUI!
Cette fois-ci, Bebe Koala a pu découvrir les Fées de l’Arc-en-ciel et les grenouilles Frogs&co.

Les figurines se trouvent chez les marchands des journaux, vendues  dans des pochettes individuelles (2,50 euro les grenouilles et 2,99 euro les fées).
Au total, il y a 12 fées différentes dont les ailes changent de couleur avec la lumière du soleil ou brillent dans le noir. Dans la pochette, il y a aussi un petit livret plein d’histoires et d’activités, mais aussi un petit soleil qui change lui aussi de couleur.
Meme concept pour les grenouilles. 8 d’entre elles changent de couleur au soleil ou brillent dans l’obscurité. Elles aussi sont accompagnées d’un livret explicatif avec des petites activités.

BebeKoala et MiniKoala ont adoré! Ils se sont tout de suite disputé pour pouvoir jouer avec, mais j’ai réussi à les convaincre qu’elles étaient surtout pour BebeKoala qui n’a pas hésité, d’ailleurs, à les mettre dans sa valise pour les vacances en Italie.
Ma mère m’a dit qu’il a bien profité des activités dans les livrets pendant le voyage, mais qu’il s’est aussi beaucoup amusé à inventer des histoires pour ses nouveaux petits personnages. Dommage de ne pas avoir de photos!

Personellement, j’ai une vrai préférence pour les fées. Elles sont super mignonne et je trouve qu’elles sont bien faites même dans les  détails. J’aurais aime les avoir toute petite, mais papaKoala pense que les grenouilles sont mieux et il s’est amuse en jouant avec ses enfants.

[Chut, les enfants lisent] Contes APP raconter

Contes APP raconter c’est la nouvelle collection d’ Altaya. Nous avons eu la chance d’essayer les trois premières sorties et nous sommes fans.

wp_20170210_002

Une nouvelle façon de lire, de jouer et d’apprendre grâce aux contes d’autre fois.

 Chaque numero, qu’on peut retrouver dans les presses ou en s’abonnant sur Internet, propose un conte traditionnel ainsi que deux marionnettes et un code pour débloquer l’histoire sur l’application et pouvoir en profiter sur son smartphone ou sur sa tablette.

wp_20170210_006

BebeKoala a beaucoup apprécié les marionnettes, que je trouve vraiment bien faites, petites et légères. Il les emporte partout, même au lit pour se raconter les histoires avant de s’endormir, mais il les a aussi glisse dans son petit sac a dos pour aller en vacances chez mamie Koala.

Les albums possèdent une couverture rigide qui ne s’abime pas afin de pouvoir se plonger dans les aventures autant des fois qu’on le souhaite.

wp_20170210_007

Les illustrations sont très colorées, les textes adaptes aux plus petits. La typographie permet aux plus jeunes de faire leurs premiers pas dans la lecture ou aux plus âgés de lire seuls.

La collection compte parmi ses titres : Les trois petits cochons, Le vilain petit canard, Le petit chaperon rouge, Hansel et Gretel, Le petit poucet, Le chat botte, Boucle d’or et les trois ours, Pinocchio, Blanche-Neige et bien d’autres encore!

En s’abonnant, on peut recevoir des jolis cadeaux comme un puzzle Duo, le mini theatre des marionnettes que BebeKoala rêve, le rangement pour les marionnettes ou encore un sac de couchage.

Grace a l’application, les enfants ont la possibilité de :
– s’amuser en touchant les différents objets sur l’écran
– déplacer les personnages dans différentes scènes
– suivre la narration du conte avec ou sans musique
– écouter le conte en français, anglais ou espagnol (dommage pour l’absence de l’italien qui aurait été très apprécié chez nous)

Je trouve que c’es une façon originale et ludique pour composer la première bibliothèque de nos enfants. Les marionnettes et la possibilité de profiter de l’application pour emporter tous le contes avec soi sont des vrais plus.

C’était ma participation à Chut, les enfants lisent! proposé par Yolina, sur son blog Devine qui vient bloguer? 

 

Mon avis sur #16 – Les calendriers de l’Avent V-Tech

Ohe! Ohe! C’est Noel!
J’ai toujours aime les calendriers de l’Avent. Petits cadeaux ou chocolat, tout me va.
Cette année, en pensant que MiniKoala était a l’hôpital jusqu’au 10 décembre, j’ai voulu faire plaisir a mes enfants en achetant ceux de V-Tech.

wp_20161112_005

J’avoue que, en général, je les trouve assez chers et pas forcement justifies vu qu’ils vont être gâtés pour Noel, mais j’ai pense que BebeKoala pouvait choisir le modele qu’il préfère et amener l’autre a l’hôpital a son frère. MiniKoala aurait, comme ça, eu quelque chose pour égayer sa chambre et des petits jouets pour l’occuper.
Finalement l’opération a été repoussée, mais les calendriers sont restes.

BebeKoala a choisi celui des Tut Tut Mobiles et a laisse les animaux a son petit frère. Ils sont ravis tous les deux! Pour le moment, rien a redire sur les calendriers. Le Tut Tut a été trouve le premier jour, ainsi qu’une zone magique, pour pouvoir en profiter tout de suite et les autres surprises ont été bien appréciée. Et moi aussi j’ai hâte de découvrir les autres.

wp_20161201_005

Mon avis sur #15 -Pyjama à cape amovible de super héros Petit Béguin

En ce moment, Bebe Koala est fan des super héros. Il n’en a pas un préféré, mais il aime plutôt le concept. Pour donner une idee, il est parti en Italie (en train) avec un SpiderMan géant gonflable qu’il a gagne aux manèges.

J’ai eu la chance de gagner, chez BBB’s Mum,  le nouveau pyjama de la collection Super Cosmo de Petit Béguin. Un super pyjama avec cape amovible. Oui, j’ai bien dit avec une cape. Il a carrément adoré et je crains bien qu’il voudra le mettre jeudi pour aller a l’école.

Le pyjama dans son emballage, a l’ouverture du colis. Ainsi que le joli mot de la marque. J’ai malheureusement du attendre une semaine pour découvrir la réaction de mon super garçon, car il était en vacances chez nonna Koala. Mais ça en valait la peine.

J’avais peur de l’avoir choisi un peu trop grand, mais finalement la taille 4/5 est parfaite. Je crois que chez Petit Béguin les vêtements taillent un peu petit (ou alors c’est mon Bebe qui est trop grand) car il avait eu en cadeau un pyjama « koala » et il l’a utilise très peu car assez petit. Ce sera son petit frère qui en profitera l’été prochaine.

Petit bonus: depuis qu’il a sa cape, BebeKoala alias je-ne-range-jamais est devenu Super Rangement et les jouets retournent en un rien de temps a leur place (a voir si ce super pouvoir va durer longtemps…)