Nookids – Mission Galaxie

En fouillant la toile à la recherche d’activités ludiques et pédagogique, possiblement gratuites, pour occuper les enfants pendant cette période, je suis tombé sur le site Nookids – Petits espions en quête de découverte.

Mission Galaxie est la première mission d’espion Nookids à réaliser à la maison.

Le but du jeu : l’indicateur de la Nookids Academy infiltré dans les quartiers de Professeur Mèche vous apprend que ce dernier a mis au point un vaisseau spatial. Vous devez partir à sa poursuite et découvrir ce qu’il mijote avant qu’il ne commette l’irréparable. Etes-vous prêts à relever le défi ?

Durant cette véritable chasse au trésor, les espions devront répondre aux quiz et résoudre des énigmes sur le thème du système solaire et plus largement de l’espace. C’est parti !

Centres d’Intérêt: Sciences
Tranche d’âges: 6-9 ans
Nookids est un site d’enquete et d’aventure, ludique et pédagogique. Habituellement le site propose des enquetes pour découvrir Paris et ses musées, mais pendant la période de confinement il propose gratuitement cette aventure à la découverte su système solaire.
Pour jour, il faut télécharger un petit livret avec les informations sur les planètes, la lune et le soleil, ainsi que des jeux et énigmes à résoudre. Ensuite, il faut suivre l’histoire sur l’ordinateur et répondre aux questions.
BebeKoala s’est beaucoup amusé. Il connaissait déjà la plus part des réponses, grace à sa passion pour l’espace, du coup il a pu jouer tout seul et il s’est meme entrainé dans la lecture, en lisant les documents, les questions et les réponses.
Pour nous c’est validé. Le jeux nous a pris une petite heure et meme MiniKoala, du haut de ses 4 ans, a voulu contribuer en répétant les noms des planètes lus par son grand-frère.

Du confinement et de la reprise de l’école

Ca fait longtemps que je n’ai rien écrit. J’avais pensé avoir plus de temps avec ce confinement, mais entre télétravail, devoirs et apprentissages des enfants, jeux  et taches ménagères, le soir je suis plus fatiguée qu’avant.
Les enfants se couchent aussi plus tard, par rapport à quand ils allaient à l’école car ils ne se dépensent pas assez. Nous avons fait le choix de ne pas les sortir pendant le confinement et, meme si on fait du sport tous les jours, ce n’est absolument pas suffisant à les dépenser.

Aujourd’hui je me suis, enfin, décidée à profiter de l’heure quotidienne pour faire une petite promenade avec eux. Nous sommes allées faire un petit coucou à l’école, où des ouvriers étaient en train de peindre par terre devant le portail de l’école primaire « zone d’attente merci ». Ils ont marché un peu inquiet. Ils n’ont rien touché de peur de toucher un méchant virus, ils ont trouvé le courage de faire un tout petit dessin à la craie devant l’école, puis on s’est aventuré dans le jardin de notre résidence où ils ont regardé les fleurs, le potager et fait deux tours en courant. Après cela ils étaient essoufflés et en sueur, eux qui d’habitude sont infatigables. Ils m’ont fait tellement de peine… Au début ils voulaient aller au parc et ils ne comprenaient pas pourquoi c’était interdit.
BebeKoala a rapidement demandé à rentrer à la maison, meme s’il était content d’etre sorti. MiniKoala a pleuré car il voulait jouer au ballon et faire du vélo.

BebeKoala étant au CP, il est censé retourner à l’école le 12 mai. Est-ce qu’on va le mettre? Peut etre que oui, peut etre que non. Forcement cela dépendra de nos boulots, meme s’il y a de chances que l’établissement pour lequel je travaille nous permette de continuer le télétravail jusqu’à la rentrée de septembre.
J’avoue que si j’avais confiance dans le gouvernement pour sa gestion de la crise, je mettrais les enfants à l’école sans aucun souci. BebeKoala va peut etre comprendre la nécessité des gestes barrières, au moins les premiers jours. Puis l’idée des petites classes ce n’est pas trop mauvaise et je vois que ses copains et l’école lui manquent, mais quid des masques? Du savon, des protections pour les enseignants?
Je ne parle pas des apprentissages car il a toujours aimé les maths et maintenant il lit très bien, d’ailleurs on profite du confinement pour bien progresser dans l’apprentissage de l’italien et il m’épate. Je pense que meme s’il perd la fin de l’année, il saura récupérer l’année prochaine. Surtout qu’il ne sera pas le seul dans ce cas. Mais c’est au niveau des rapports humaines que je m’inquiète plus. Il a toujours eu des rapports compliqués avec les autres enfants,  à cause de son caractère pas simple du tout, mais ces copains lui manquent. Son petit frère ne lui suffit pas, à la maison c’est difficile de le décrocher des écrans (dessins animés, jeux vidéos, logiciels et jeux éducatifs) et les crises d’énervement et les pleurs sont revenus en force.

J’en veux au gouvernement de ne pas avoir su gérer la crise, de ne pas nous donner la possibilité d’acheter des masques un peu performantes en pharmacie (en Italie maintenant on trouve les masques chirurgicaux et les FPP2, sans parler des masques fournis par les villes qui ne sont pas de masques « tout public »), de changer d’avis tout les jours et de  nous mettre dans cette situation impossible. Mettre les enfants à l’école pour leur bien être relationnel et psychologique ou les garder à la maison pour préserver la santé (la leur, la notre, celle des enseignants).

Je veux bien qu’on ne puisse pas rester dans cette bulle de façon indéterminée, mais l’école est sure ou elle ne l’est pas. Pourquoi ne pas aller par palier et faire sortir les enfants du confinement plus en douceur? Ils ont passé deux mois confinés à la maison et là ils vont rentrer dans écoles « militaires », ils doivent garder les distances dès copains et des maitresses qui leur ont tellement manqué, …

J’ai peur pour eux car s’ils tombent malades ce sera notre faute car nous avons décidé de les remettre, mais d’un autre coté je m’en veux de les empêcher de voir leurs copains, de reprendre un brin de normalité si, effectivement, les enfants sont moins touchés et c’est moins dangereux pour eux. Ce matin mon fils, 6 ans et demi, me disait « maman c’est moi qui touche les poignets et les portes car le virus n’est pas méchant avec les enfants comme moi, mais pour toi il peut etre dangereux ».

Alors moi, pour l’instant, je ne sais pas quoi faire et j’ai juste envie de pleurer.

La wishlist de BebeKoala (6 ans) et MiniKoala (3 ans) pour le Père Noel 2019

Cette année les enfants n’ont pas encore trop eu le temps de se pencher sur les listes au Père Noel. Ils ont pratiquement tout encerclé dans les catalogues et maintenant il faudrait peaufiner la sélection.

Pour BebeKoala (6 ans) nous avons :

La Nintendo Switch version Pokemon, avec quelques jeux pour pouvoir l’utiliser.

Je pense qu’il sera déçu car nous n’avons pas prévu de la prendre, c’est quand meme assez chère.

Circuits et petites voitures

 

  1. HotWheels Mario Kart motorisé
  2.  HotWheels City Mega garage
  3.  HotWheels Looping Infernal
  4.  Circuit Radiator Springs Cars
  5. Exost Loop Racing (le cadeau qu’il va surement avoir)

Jeux de société et créatifs

 

  1. Cristaux et pierres precieuses
  2. Triops et la terre des dinosaures
  3. Peche aux poissons
  4. Echap’ O ‘Loup

 

MiniKoala (3 ans et demi), quant à lui, a choisi :

Voitures et circuits

  1. HotWheels City Mega Garage
  2. Coffret de train en bois
  3. Carrera Mario Kart 8
  4. Carrera Pat Patrouille

Jeux de societé

 

 

  1. Escargots Go! de Nathan
  2. Le monstre des couleurs  le jeu de Asmodee
  3. Croc Dog de Goliath

Pour faire comme les grands : des outils de bricolage et un établi

Divers et variés

 

  1. Coffret TipToi
  2. Un microphone pour chanter (oh joie!)
  3. SuperWings Rescue RaiderC’était leur liste de Noel 2019 pour le blog de Maman Clementine .

La cicatrice

Lundi MiniKoala avait son control annuel à l’hôpital pour le suivi post opératoire.
Dans la salle d’attente nous avons rencontré un bébé avec le meme prénom que MiniKoala, je le lui fais remarquer, et il se rapproche de lui en touchant sa tete, puis celle du bébé et en disant :

Toi aussi t’as une cicatrice?

C’était à la fois mignon et un peu triste, mais c’est vrai que nous lui avons toujours parlé de sa cicatrice qui va d’une oreille à l’autre, dans l’espoir qu’en grandissant n’aura pas envie de la cacher, mais de couper les cheveux comme il préfère.

[Chut, les enfants lisent] Bebe Koala n’a plus de tetine

MiniKoala est toujours accro à sa tetine. J’avais espéré que , avec l’entrée en maternelle, il soit motivé pour la laisser, mais ce n’est pas le cas. Il ne la quitte jamais.  Je lui ai, donc, acheté un livre sur le thème, avec des personnages qui nous sont familiers : Bébé Koala, Allistair le hamster et le reste de la famille.

51ig9hytz4l._sx481_bo1204203200_

Bébé Koala va bientôt entrer à la maternelle ! Mais elle va devoir se séparer de sa tétine, qui la rassure si souvent. Comment va-t-elle faire pour s’en séparer  ?

Le livre est composé de 16 pages avec des jolies images, un texte simple et court qui traite des situations de la vie quotidienne. On lit l’histoire en 5 minutes et les enfants aiment beaucoup.

MiniKoala n’étant pas dupe, il m’a tout de suite dit que lui ne quittera JAMAIS sa tétine. Peut etre qu’après plusieurs lectures de l’histoire il se laissera convaincre.

Le petit prix est un vrai avantage, par contre les livres sont assez fragiles. Les couvertures des plus anciens de notre collection sont bien abimées, en meme temps le tout premier doit avoir 5-6 ans donc je comprends qu’il commence à etre fatigué.

Age : 2-4 ans
Collection : Bébé Koala
Editions : Hachette
Prix : 2,50€

 

C’était ma participation à Chut, les enfants lisent! proposé par Yolina, sur son blog Devine qui vient bloguer?  

La rentrée

Cette année a été marquée par une triple rentrée: BebeKoala au CP, MiniKoala en PS et MamanKoala au travail.

C'est la rentre !

BebeKoala

Le premier jour a été une catastrophe ou, plutôt, le premier matin. Je l’ai accompagné dans la cours de l’école primaire et il a pleuré pendant tout le temp que je suis restée. Puis j’ai du partir au travail donc je ne sais pas comment ils ont réussi à le calmer (je culpabilise à mort, mais j’avais une réunion dès mon premier jour et je n’ai vraiment pas pu rester) .
PapaKoala l’a récupéré content et souriant et, depuis, plus de pleurs. Il court le premier dans l’école. Il m’a raconté qu’il a un banc vers le fond de la classe, à coté de la fenêtre.
BebeKoala étant ce qu’il est, il n’a déjà plus le droit de s’assoir à la cantine à coté de son copain car ils font trop de betises ensemble.
Vendredi soir la maitresse, qui a l’air douce et gentille, a arrêté PapaKoala à la sortie de l’école pour lui dire que BebeKoala a du mal à rester assis, il bouge beaucoup et il fait des betises quand il s’ennuie, la dernière étant couper des autocollants pour les coller par terre. Quand mon mari lui a dit qu’il allait voir depuis deux semaines une psychologue elle n’a rien ajouté.
Je trouve qu’en France on demande beaucoup aux enfants de 6 ans dès la première semaine. Je me souviens que mon maitre de CP sortait la guitare, s’il voyait qu’on avait du mal à suivre et à nous concentrer, et il nous faisait chanter et danser pendant les heures de cours.

MiniKoala

Il a fait sa rentrée accompagné par PapaKoala, j’avoue que ça a été très dur pour moi de ne pas pouvoir l’accompagner dans sa classe et de ne pas voir sa maitresse (peut etre mardi soir je pourrais aller à la réunion s’ils ne font pas en meme temps maternelle et primaire).
Au debout, il ne voulait pas rester sans son père, mais petit à petit il a pris confiance et à midi il ne voulait pas rentrer à la maison. Malheureusement pour lui cette semaine il a pu y aller que le matin.
Il s’est déjà fait un copain, un enfant rouge et noir (cit.) et il aime jouer à la dinette, aux petites voitures et faire des puzzles.

MamanKoala

Je suis très contente d’avoir repris le travail.C’est stimulant et j’aime beaucoup etre entourée d’adultes, mais c’est dur. Après 4 ans à m’occuper de tout ce qui concernait les enfants, ne pas pouvoir les amener à l’école, ni aller les chercher c’est compliqué. Heureusement PapaKoala est en congé pour gérer tout ça, mais je passe mon temps à lui envoyer des messages ou à lui téléphoner pour vérifier que tout va bien, qu’il atout dit aux bonne personnes, etc…
Ne pas avoir encore vu la classe, la maitresse, l’ATSEM et les copains de MiniKoala c’est compliqué aussi. Je dois apprendre à déléguer et ne pas tout contrôler, mais bon je ne peux pas faire ça du jour au lendemain. Ca viendra.

Les doubles niveaux

C'est la rentrée !

Ce matin je suis allée regarder la répartition des classes.
BebeKoala et MiniKoala sont, tous les deux, dans un classe double niveau : PS/GS pour MiniKoala, CP/CE1 pour BebeKoala.

Si un double niveau c’est ce que je voulais pour MiniKoala qui a déjà plein de connaissances, étant de janvier et ayant un grand frère qui s’amuse à lui apprendre à compter, écrire, lire, etc… je suis dans le flou total pour BebeKoala.
Déjà, les classes de primaire à plusieurs niveaux n’existent pas en Italie, du coup je n’ai aucune idée de comment elles peuvent marcher.
De plus, en connaissant ses difficultés de comportement je suis perplexe, meme si je fais confiance à l’équipe enseignante et j’espère vraiment qu’il ne soit fini dans cette classe juste pour le séparer des autres enfants turbulents qui, eux, sont dans les deux autres classes de CP.
Niveau apprentissage je pense qu’il ne pourra que en bénéficier car, en math, par exemple il va surement écouter le cours des plus grands. Mais est-ce qu’il sera capable de rester concentré et autonome?

Bonne nouvelle, ils sont 6 qui arrivent de la meme classe, dont une de ses copines avec qui il a fait MS et GS. Trois ans de suite c’est presque un miracle!

N’hésitez pas à me faire part de votre avis/expérience sur les classes à double niveau.

[Chut, les enfants lisent] Le bouton

MiniKoala a une enoooooorme passion, qu’il partage avec Ricky Martin apparemment, c’est à dire se gratter le nombril, surtout s’il a la tetine à la bouche.
Alors imaginez sa réaction à la découverte d’un livre sur ce thème: Le bouton de Thibaut Primard.
51roebpn5kl
Mais qu’est-ce que c’est que ce truc que j’ai au milieu du ventre ? Une folle enquête autour du nombril pour les tout-petits.
Le petit Carl se demande qu’est ce que c’est ce drôle de bouton sur son ventre, alors il mène une enquete pour le découvrir.
Le livre ne rentre pas dans les détails anatomiques pour expliquer le nombril, mais il préfère mettre l’accent sur le lien mère-enfant avec beaucoup d’humor et de poésie.
Un livre haut en couleurs qui ravira les plus petits.
Age : 1 – 5 ans
Collection:  Albums
Editions: Courtes et longues
Prix: 15,00€

C’était ma participation à Chut, les enfants lisent! proposé par Yolina, sur son blog Devine qui vient bloguer? 

Ceux qui ne montèrent pas dans l’avion

Si je pense à ce qui s’est passé je m’énerve à nouveau, alors je commence directement avec la version courte puis on verra si j’ai envie de rentrer plus dans le détail :

Jeudi 13 nous devions prendre l’avion pour aller une semaine à Berlin. Voyage prévu assez longtemps à l’avance pour faire plaisir aux enfants qui voulaient prendre l’avion (et aux parents qui aiment voyager). Puis MiniKoala a eu la varicelle, je suis tout de suite allée chez le médecin pour demander quoi faire et s’il pouvait voyager, en soulignant qu’il prenait l’avion. Sa réponse : « ne vous inquiétez pas, d’ici là il sera complètement guéri et il pourra voyager« .  Du coup je ne me suis pas plus inquiétée que ça, la varicelle a fait son cours, il est retourné à la crèche, il est meme allé chez sa mamie quelques jours pendant que son grand-frère fêtait son anniversaire avec les copains et se gonflait au visage pour une allergie (surement aux graminée comme son père) et le jour du voyage nous nous présentés chez EasyJet avec un enfant en pleine santé et trois pauvres croutes sur le nez.
Personne ne nous à rien dit au moment de mettre les bagages en soute, ni pendant les (très) longs controles de sécurité ou pendant le 2h30 d’attente dans l’aéroport. Mais au moment de monter dans l’avion le drame. Le personnel de terre voit les trois croutes (qui tomberont le lendemain) et il nous interdit de monter dans l’avion sans un certificat medicale car il pouvait etre encore contagieux. Soit.
Les enfants pleurent, ne comprennent pas, le « méchant monsieur qui ne veut pas nous faire monter dans l’avion » (comme mon ainé l’appellera dans ses cauchemars pendant une bonne semaine) ne veut rien entendre, il nous dit que c’est notre faute car nous n’avions  pas lu les conditions de vente* où il y avait marqué le certificat, sinon il devait nous croire sur parole et donc, d’après lui on pouvait mentir juste pour monter dans l’avion. C’est sympa de se faire traiter de menteurs, sans nous connaitre, devant une foule qui attend de monter dans l’avions et, surtout, devant nos enfants.
Nous demandons alors une attestation de refus d’embarquement, pour essayer de nous faire rembourser et il nous dit d’aller  au guichet où on nous traite encore de menteurs en nous disant « c’est impossible que mon collègue vous ait envoyé ici car je ne peux pas faire ce genre d’attestation« . En attendant les enfants pleurent toujours, ils ne comprennent pas pourquoi on nous pousse dehors et pourquoi nous ne pouvons pas monter dans l’avion voler avec les oiseaux (cit MiniKola).

Bref, nous ne sommes pas allés à Berlin. Les enfants ont été traumatisé au point d’en faire des cauchemars, nous avons été traité de menteurs et l’expérience a été horrible. Mais nous avons us rebondir en organisant un chouette voyage dernière minute en train à Toulouse.

*En rentrant à la maison je suis quand meme allée lire les fameuses conditions de vente de EasyJet et les voilà (vous les trouvez ici aussi):

Prendre l’avion après une maladie ou une opération

Les passagers voyageant alors qu’ils souffrent d’une infection bénigne, y compris celles mentionnées ci-après, sont autorisés à prendre l’avion en respect des directives du tableau ci-dessous.

Maladies infectieuses Autorisation de voyager
Rubéole 4 jours après le début de l’éruption
Rougeole 7 jours après le début de l’éruption
Oreillons Lorsque tous les gonflements se sont résorbés (généralement après 7 jours)
Varicelle 7 jours après l’apparition du dernier bouton
Infections virales (par ex., grippe saisonnière) Lorsque la personne n’est plus contagieuse

Les passagers souffrant d’une maladie infectieuse grave (par ex., infections respiratoires graves, tuberculose, pneumonie) ne seront pas acceptés à bord sans un certificat provenant d’un spécialiste confirmant leur aptitude à prendre l’avion. Les passagers souffrant d’une méningite ou étant infectés par un virus résultant d’une pandémie telle que le Sars-CoV ou H1N1 (”grippe porcine”) ne seront pas acceptés à bord.

 

Alors oui, on peut se dire qu’il faut quand meme un certificat medicale pour dire que ça fait au moins 7 jours sinon on pourrait mentir, mais alors il faudrait l’écrire clairement sur leur site internet car j’avoue que meme en lisant ça, j’aurais peut etre juste fait le calcul en me disant que c’était bon sans forcement aller chez le médecin.
Je peux meme comprendre ne pas vouloir faire monter des gens avec la varicelle, meme si elle est contagieuse aussi avant l’apparition des boutons, donc bon ça ne sert pas à grande chose leur système. Mais ce que je ne peux pas tolérer c’est la manière dont ils nous ont traité, sans nous donner le temps ni les moyens de trouver une solution (on aurait pu demander au médecin de l’aéroport, par exemple) . Ils avaient juste envie de se débarrasser de nous et c’est pour cela que, meme s’ils sont peut etre les moins chers du marché, nous ne voyagerons plus jamais avec eux .

(Finalement ce n’est peut etre pas une version courte de l’histoire)

La varicelle

Ca faisait quelque semaine que à la crèche il y avait affiché le panneau « 1 cas de varicelle » et nous nous demandions si MiniKoala allait y échapper cette année encore ou si, loi de Murphy oblige, il allait l’avoir lors de notre semaine à Berlin.
Le premier bouton est apparu sur son cou, mais ce n’était pas très sur que ce soit la varicelle. Le lendemain la situation était presque inchangée, il n’y avait que moi qui avait remarqué des micro-signes sur le dos. J’ai quand meme pris rendez-vous chez le pediatre pour vérifier car ce n’était toujours pas clair, peut etre des nouveaux signes rouges par ici par là.
Puis la voilà. Une belle varicelle en bonne et due forme. J’ai quand meme emmené MiniKoala chez le pediatre pour avoir la confirmation et récupérer une ordonnance d’antihistaminique contre les démangeaisons.
Maintenant il n’y a plus qu’attendre que la maladie passe. Il est meme déjà retourné à la crèche car il n’ avait plus de fièvre et les cloques commençaient à sécher, meme s’il en est bien recouvert (son frère l’avait eu bien plus légère en 2015) .