Le Koala qui suivait les autres

BebeKoala est un adorable garçon actif et très intelligent qui n’a pas confiance en lui. L’année dernière, en Petite Section, il n’avait que des copines filles (à la crèche aussi, d’ailleurs) et les quelques garçons avec qui il entrait en contact dans sa classe, ils le tapaient. Petit à petit la situation s’est amélioré, il a commencé à jouer avec les garçons aussi, mais il a toujours eu cette caractéristique de ne lier qu’avec ceux vers les quels je le « poussais » (ce n’est pas forcement le terme correcte, mais je ne sais pas mieux m’expliquer). Par exemple, nous avons joué une ou deux fois au parc avec un garçon de sa classe que, jusque là, il avait toujours ignoré et il a voulu l’inviter à son anniversaire.
Puis nous avons déménagé. Il a fait trois semaines dans une classe, puis une nouvelle classe a été ouverte et il a changé des camarades.
Je pense que ça a a été beaucoup pour lui, d’ailleurs nous n’étions pas forcement pour le changement de classe au vu du déménagement, mais au final il a un super maitre donc c’était pour le mieux.

BebeKoala est un peu bizarre. Il y a souvent plein d’enfants qui à la sortie de l’école lui disent « au revoir » ou ils lui demandent de jouer avec lui, mais lui souvent ne sait pas comment ils s’appellent (je ne le connais pas, il me dit) et il ne veut pas jouer avec eux. Par contre, il « colle » cycliquement certains enfants qu’il trouve intéressants. Au debout c’étaient surtout ceux de son ancienne classe, les plus actifs on va dire. Lui il n’est pas calme, mais il se laisse beaucoup entrainer et on a vraiment l’impression qu’il change selon les enfants avec qui il joue.
Avant Noel il avait passé une période assez turbulente pendant laquelle il avait tapé les autres enfants et cassé des jouets. Ces périodes  reviennent de temps en temps, alors qu’il n’a jamais eu un caractère violent (raison pour laquelle il se faisait taper en PS, il pleurait tout le temps et il ne se défendait pas) et au parc je ne l’ai jamais vu taper qui que ce soit. Embêter oui. Coller oui. Couper la parole oui. Taper jamais. Que à l’école, il parait.
Le maitre ne comprenait pas son changement de comportement et nous non plus, mais lors de la fête de Noel du périscolaire les animatrices nous ont raconté que s’il était avec certains copains de sa classe (ceux qui étaient aussi dans la première classe) il faisait plein de bêtises, alors que s’ils n’étaient pas là il suivait les consignes et participait (presque) sagement aux activités.

Meme histoire pour la gym. Le mercredi après-midi il fait baby gym avec une copine de son école. Ils étaient dans la même classe, puis ils ont été séparés lors de la création de la nouvelle classe et ils s’entendent bien. Le problème c’est qu’ils ne peuvent pas suivre le même cours car ils font trop de bêtises ensemble. L’enseignante va être obligée de le séparer l’année prochaine. Cet après-midi elle me disait que quand BebeKoala est seul, sans sa copine, il bouge certes beaucoup, mais il suit les explications et on pourrait même penser de le passer au niveau supérieur car elle a peur qu’une troisième année de baby gym l’ennuie. Alors que sa copine, si BebeKoala n’est pas là, elle trouve d’autres enfants pour faire des bêtises et pourtant on dirait une princesse toute mignonne et sage!

Attention, je ne veux par là dire que mon fils et un ange et que c’est la faute des autres enfants, je suis toujours la première à dire que BebeKoala a un caractère difficile pour tout un tas de raisons, dont son manque de confiance. c’est justement pour cela que je m’interroge. Si on voit qu’effectivement il se fait entrainer, comment faire pour l’aider? Souvent quand il nous raconte pourquoi il a été puni à l’école (la dernière punition étant l’exclusion definitive de la chorale des moyens), il semblerait que ce soit un peu le bouc émissaire. Il est très bruyant et il ne se cache pas pour faire des bêtises (au contraire de son petit frère qui est plus malin et discret dans sa façon de faire)  du coup même si ce n’est pas lui qui a commencé, c’est lui qui est puni. Ou il nous ment, c’est possible aussi, mais quand même pas à chaque fois ?

Après la première période compliquée, j’ai du lui expliquer qu’il n’était pas obliger de faire comme les autres de peur qu’ils ne jouent pas avec lui et ça avait fonctionné, mais ça reste un concept difficile pour un enfant de 4 ans et demi.
Il a aussi compris mes doutes sur son comportement car des fois, quand je lui demande qu’est ce qui s’est passé, il me répond que ce n’était pas sa faute, mais c’était son ami dinosaure (son ami imaginaire) ou il me dit « mais si je suis avec untel je n’arrive pas à être sage, je ne suis pas capable et je dois faire des bêtises« .

Publicités

[Chut, les enfants lisent] Le monstre poilu

On va passer à la vitesse supérieure avec BebeKoala et commencer à lire des livres un peu plus longs et en italien. Le monstre poilu de Henriette Bichonnier est un livre que j’affectionne particulièrement et qu’il a déjà eu l’occasion d’entendre en Italie.

product_9782070631032_244x0

Un monstre avec des poils partout, poils aux genoux, rêve de manger des gens, poils aux dents, mais la petite Lucile, poils au nombril, lui en fait voir de toutes les couleurs. Une histoire pour se tordre de rire au royaume des jeux de mots et des princesses rebelles.

C’est l’histoire d’un monstre plein de poils, très méchant, qui rêve de manger un être humain et de sa rencontre avec la princesse Lucile.
Ce livre est  parfait pour être lu à haute vois, en modulant la voix et en entrainant les enfants dans l’histoires avec les gestes. Les enfants vont tous adorer.

BebeKoala a eu l’occasion d’écouter l’histoire l’été dernière en Italie et, du haut de ses 4 ans, il a eu un peu peur et il n’a pas été très rassuré jusqu’à la fin. Puis nous l’avons relu lors d’un atelier pour enfants en italien, en novembre, et il a beaucoup rigolé. Maintenant ma mère nous a ramené mon ancienne copie d’Italie et hier je l’ai vu le feuilleter dans son lit en se racontant l’histoire. C’était trop mignon!

Un livre que j’affectionne particulièrement car il aide à apprendre aux enfants à se défendre avec les mots plutôt qu’avec les poings.

Age :  Dès 3 ans
Collection: Folio Cadet première lectures
Editions : Gallimard Jeunesse
Prix: 4,90€

C’était ma participation à Chut, les enfants lisent! proposé par Yolina, sur son blog Devine qui vient bloguer? 

Le Koala qui disait toujours NON

BebeKoala est l’amour de ma vie. Mon précieux. Mon rayon de soleil dans une période très difficile, tout ça tout ça. Cela ne lui empêche pas d’être incroyablement insupportable et chiant (oui,j’ai osé le dire).

act-car_periode-du-non-popi

Sa caractéristique principale, dès l’âge de un an, est de dire toujours NON. Je me rappelle qu’à la visite de la première année le pediatre lui avait dit « tu sais déjà dire non? » et il l’a marqué sur le carnet de santé.  Trois ans et demi plus tard il y a quand même du progrès, mais ça reste son mot préféré. Oh joie!

Si, par hasard, il nous répond OUI il rajoute toujours MAIS et il argumente. Il argumente et il argumente. Honnêtement je ne sais pas si je préfère le non ou le oui, mais. Il y a aussi la merveilleuse variante du NON, MAIS.

Il y a des jours où tout se passe à merveille et, d’autres, où tout part en cacahuètes après la première crise. Merci la fatigue de maman et papa. Alors on essaye, on en discute, on cherche des solutions, on pète des câbles, on en rigole, on s’énerve, on s’interroge. On s’aime.

Samedi en musique #75

Dernièrement j’ai un peu négligé mon pauvre blog, mais voilà que les bonnes habitudes reviennent. Hier je parlais avec des copines des chansons que nous avions dédiées à nos enfants et je me suis rendue compte que je n’en ai pas. J’ai des chansons que je leurs chante pour s’endormir (de plus en plus rarement car BebeKoala ne veut plus), mais pas vraiment une chanson spécifique par enfant.

Si je pense à BebeKoala, je pense à sa période du NON (qui dure encore aujourd’hui à 4 ans et demi) et à la chanson « Non, non non » de Camélia Jordana que papa Koala avait sorti pour le calmer, en se moquant un peu de lui.

https://embed.vevo.com?isrc=FRA081000022&autoplay=true

Non, non, non (écouter Barbara) (Clip officiel) (Official Video) by Camélia Jordana on VEVO.

 

Depuis je pense qu’il a compris le message car dès qu’il commence avec ses non, je me mets à chanter et lui me demander de m’arrêter tout en arrêtant son opposition. Bon, ça ne marche pas à chaque fois, mais c’est déjà pas mal.

 

C’était ma participation à Samedi en musique proposé par BBB’s mum sur son blog .

samedienmusiquebbbsmum

[Chut, les enfants lisent] C’est à moi!

Cette semaine je propose un vrai coup de coeur pour la famille Koala : C’est à moi! de Anna Kang et Christopher Weyant.

51bfq2sctsl-_sx419_bo1204203200_

Ce fauteuil est à moi !
Non, il est à moi !

Qu’il est difficile de prêter parfois…
Ces drôles de créatures poilues ont bien du mal à se mettre d’accord !

Deux frères (ou amis, ce n’est pas spécifié mais comme ils me rappellent trop les petits Koalas j’ai décidé pour cette version) se disputent un joli fauteuil jaune. Ils essayent de toutes les façons de distraire l’autre pour pouvoir l’avoir, jusqu’à se disputer très fort. Mais tout est bien ce que se termine bien et ils decident de jouer ensemble plutôt que de se disputer.

Il n’y a pas beaucoup de texte, mais il n’y en a pas vraiment besoin car les images parlent pour elles. Les petits Koalas rigolent toujours quand je commence à lire en disant « tiens tiens, ils me rappellent quelqu’un ces deux là » parce que des disputent comme ça il y en pleines à la maison.

Age :  Dès 3 ans
Collection: Les grandes thématiques de l’enfance
Editions : Gautier Languereau
Prix: 10,50€

C’était ma participation à Chut, les enfants lisent! proposé par Yolina, sur son blog Devine qui vient bloguer? 

Le livret de réussite de la maternelle

Hier nous avons eu rendez-vous avec le maitre de BebeKoala. Au vu de comment il se comporte à la maison et de comment c’était passé celui de l’année dernière, nous avions un peu peur de ce qu’il allait nous dire.
C’est donc avec la bouche ouverte d’étonnement que nous l’avons entendu dire que tout se passait bien pour notre fils à l’école. Il a des problèmes avec le graphisme car il ne sait pas encore bien tenir le stylo/crayon , mais ça nous le savons déjà. Il a cependant fait des progrès depuis le debout de l’année. Il est en avance pour les maths et le français, mais il ne semble pas s’ ennuyer quand les exercices sont faciles pour lui car il a le droit d’aller jouer dès qu’il a terminé, même si ça ne lui prend que cinq minutes.
Niveau comportement il y a des hauts et des bas. Il peut faire de semaines parfaites (cit) et puis enchainer une période très difficile. Nous n’avons pas encore compris le pourquoi, mais on va surveiller. La fatigue, peut être?
Il fait quelques caprices et il essaye toujours de plaider sa cause si le maitre ou l’ATSMEN lui disent quelque chose qui ne lui plait pas, mais en definitive c’est un enfant de quatre ans et demi comme les autre.

Le maitre nous a donné le livret des réussites à regarder à la maison et à lui rendre au bout d’une semaine.
BebeKoala sait, donc :

  • reconnaitre son maitre, son ATSEM et ses copains de classe
  • faire appel à l’adulte en utilisant des mots pour s’expliquer et faire une activité
  • mettre seul le manteau et les chaussures, mais aussi ranger ses affaires
  • écouter une histoire et répondre à des questions simples
  • s’interesser et feuilleter des livres dans le bon sens
  • reconnaitre les lettres de son prénom, mais aussi son prénom en entier en capitales et en script
  • écrire son prénom en capitales avec et sans modèle, ou des mots en capitales avec modèle
  • évaluer et comparer des collections d’objets
  • réaliser une collection d’objet
  • reconnaitre les doigts de la main, les constellations du dé et les chiffres
  • réciter la comptine numérique jusqu’à neuf
  • classer et ranger les objets selon la couleur, la forme et la taille
  • copier un algorithme simple
  • reconnaitre le cercle, le carré, le triangle et le rectangle
  • reproduire un puzzle simple sans  modèle et un puzzle complexe avec modèle
  • reproduire un pavage complexe
  • situer les événements dans la matinée
  • reconnaitre et nommer les principales parties du corps
  • tenir correctement les ciseaux
  • assembler les pièces pour faire une construction simple
  • se faire comprendre quand il en a besoin
  • faire des phrases correctes
  • participer à un échange collectif en prenant la parole et en écoutant les autres
  • réciter des comptines seul ou avec les autres
  • dire ce qu’il a dessiné
  • reproduire des graphismes
  • réaliser une composition à plat
  • chanter plusieurs comptines et chansons
  • se déplacer selon des règles dans un parcours de motricité
  • se déplacer de différentes façons
  • tourner dans une ronde
  • reconnaitre son équipe

Voilà les résumé de ses compétences. Le maitre nous a bien expliqué que si certaines choses n’étaient pas marquées ce n’était pas forcement car il n’en était pas capable, mais plutôt car elles n’étaient pas encore dans le « programme » .

Nos vacances d’hiver en Val d’Aosta

Cette année j’ai amené pour la première fois les Koalas à la montagne. Nous avons profité du cousin de mon père qui habite à Gressan, en Val d’Aosta, et qui connait une dame qui nous a loué un petit appartement à un tarif préférentiel.
Les petits étaient ravis car ça faisait depuis décembre qu’ils demandaient de la neige.

IMG_0849

A notre arrivé le temps n’était pas des meilleurs, mais ensuite nous n’avons eu que du soleil. Un vrai bonheur.

Nous avons privilégié la station de ski de Pila, pas très loin de chez nous, car il y a un super parc de jeux sur la neige pour les enfants (et les adultes aussi!). En effet, pour cette première vacances nous n’avons pas skié, mais je pense que l’année prochaine je vais peut être inscrire BebeKoala à des cours de ski. Il me l’a demandé, mais vu comme il avait peur à faire les descentes en luge je n’ai pas voulu tester.

 

Nous en avons aussi profité pour passer de moments en famille avec la famille du cousin, dont ses deux petites filles qui ont à peu près le même âge que mes Koalas. Sans oublier la virée obligatoire en pizzeria et une soirée apéro.

IMG_0899

 

BebeKoala en a meme profité pour augmenter son vocabulaire en italien, surtout que si plus petit il arrivait à jouer avec les autres enfants sans se comprendre, maintenant ils se plaignent souvent de ne pas comprendre ce qu’il leur dit.
Que du positif, donc, même s’ils ont été beaucoup gâtés. Mais c’est à ça qui servent les vacances, non?

Les bottes

Lundi il neigeait, il n’y avait pas beaucoup de neige par terre, mais presque tous les enfants en ont profité pour mettre leurs bottes.
En arrivant à la maternelle, BebeKoala a remarqué qu’un de ses copains n’avait pas de bottes et il en a demandé la raison à sa maman.

B.K: Pourquoi il n’a pas de bottes?
Maman de H : Parce que je n’en ai pas acheté et il a les pieds qui puent donc dans des bottes en plastique serait pire
B. K. : Noooon – et il se met à pleurer- le pauvre, il doit les avoir lui aussi! Maman on doit lui acheter des bottes. On va lui acheter des bottes? S’il te plait, maman.

Il m’a fallu au moins 10 minutes pour réussir à le calmer en lui montrant que son copain n’était pas triste sans bottes.
Je pense qu’il a cru que la mère ne les avait pas achetées car elle n’avait pas assez d’argent (il propose toujours d’acheter lui pour ceux qui ont besoin) et ça l’a rendu très triste. En tout cas, les autres parents étaient très très perplexes par sa réaction, surtout la mère de son copain H.

Le caractère de BebeKoala

Si je devais décrire BebeKoala a un parfait inconnu je lui dirais que :

  • il est tendre et câlin, mais seulement si c’est lui qu’il veut. Une des ses phrases préférée étant « Je n’aime pas les bisous« .
  • il est hypersensible. Il a des crises émotionnelles disproportionnées, il est très sensibles aux bruits, à la temperature de l’eau (souvent trop trop trop chaude pour lui alors que c’est une temperature normale), aux chaussettes qui le dérangent, aux étiquettes des vêtements, ….
  • dès que ça touche aux bébés/enfants il panique et pleure sans pouvoir s’arrêter même si c’est dans un dessin animé (par exemple nous sommes allés voir Ferdinand et lors d’une scène le taureau a pris un bebe sur ses cornes. Les autres enfants dans la salle rigolaient, lui il pleurait en me suppliant de partir du cinèma)
  • il ne tolère pas l’injustice, vis à vis de lui, mais des autres aussi (il s’inquiète pour les  sans abris, par exemple)
  • il parle beaucoup et il pose énormément de questions car il veut toujours aller au bout des explications
  • il a un sens de l’humour très développé, mais pas beaucoup d’imagination. Ou plutôt, il a une imagination étrange : il a un ami imaginaire dinosaure, mais si tu lui dis qu’il est lui un dinosaure il te répond que non, lui il est un enfant (je ne sais pas bien comment expliquer ça)
  • il pleure très très souvent et facilement, mais ça il l’a hérité de sa maman
  • il est un vrai perfectionniste et il a très peur de l’échec. Il y a un bon nombre de choses que lui viennent facilement donc dès que quelque chose lui demande un petit effort il se met en retrait en disant « je ne suis pas capable. Je ne vais pas y arriver« .
  • il a une mémoire formidable
  • il aime jouer avec les autres enfants, mais il recherche plutôt la compagnie des filles  ou des enfants plus grands, meme s’il a quelques problèmes avec eux (l’année dernière il se faisait taper par deux ou trois camarades, cette année il veut faire des bêtises comme les autres car il a peur qu’ils ne vont pas jouer avec lui ou dernièrement il me dit qu’il ne mange pas à la cantine car les autre le lui empêchent. Cela je dois le vérifier avec son ATSEM )
  • il a une vrai facilité avec les maths et l’apprentissage en général (il a parlé tot et encore aujourd’hui les gens qui l’entendent parler pensent qu’il a 1 ou 2 ans de plus), mais il galère avec l’écriture, le dessin et le graphisme.
  • il nous teste souvent et il argumente, argumente, argumente. Si on lui laisse une chance de nous répondre ça peut durer des moment interminables. Par exemple, si on lui dit qu’il a fait une bêtise et on lui explique pourquoi, il nous répondra « oui j’ai compris MAIS« 
  • il ne tient pas en place. Il bouge même en dormant.
  • il est très intelligent, mais souvent on dirait qu’il y a un décalage entre ses comportements et ce qu’il sait/pourrait faire. Là aussi, je ne sais pas bien l’expliquer.

Bref, mon BebeKoala est un enfant formidable (comme chaque enfant pour ses parents bien sur), mais c’est surement un enfant compliqué. Très compliqué.

Je l’aime tellement mon BebeKoala que je regrette de ne pas toujours avoir la patience d’écouter ses milles questions ou de faire face à ses crises de pleurs et d’intolérance aux vêtements .

 

[Chut, les enfants lisent] Qui mange quoi?

Un tout nouveau livre que MiniKoala a reçu comme cadeau d’anniversaire.

9782745992093

Que grignote la petite souris cachée sous le meuble ? Que mange la vache qui rumine dans le pré ? Que préfère le paresseux suspendu aux branches ? Grâce à ces 6 plateaux de jeu avec des volets à faire coulisser, l’enfant pourra découvrir les animaux et leurs habitudes alimentaires en jouant !

MiniKoala s’amuse beaucoup à faire coulisser les volets et à répéter les noms de objets et des animaux qu’il connait déjà.
BebeKoala, lui, essaie de devenir qui mange quoi et d’apprendre un peu plus de détails à chaque fois.

Il y a 6 pages pour 6 univers différents: la maison, le jardin, la ferme, la foret, la savane et la jungle.
Des pages cartonnées parfaites pour les petites mains. Les volets sont faciles à manipuler, sans risque de le casser comme MiniKoala fait souvent avec le livres pop-up du grand-frère.

 

Age :  2 – 4 ans
Collection:  Mes imagiers à deviner
Editions : Editions Milan
Prix: 11,90€

 

C’était ma participation à Chut, les enfants lisent! proposé par Yolina, sur son blog Devine qui vient bloguer?