Le pouvoir des mots

BebeKoala a toujours été un enfant capricieux, comme sa mère d’ailleurs.
BebeKoala a toujours été un enfant très très actif. J’ai même demandé au pediatre, pendant la visite des 4 ans, s’il ne pouvait pas être hyperactif mais pour lui ce n’est pas du tout le cas.
BebeKoala a toujours été un enfant dans l’opposition, tellement en opposition qu’on le surnomme « M. NO ».
BebeKoala a toujours été un enfant avec beaucoup de points positifs aussi : très curieux et intelligent, sensible, câlin (mais pas trop), généreux, emphatique et avec un grand sens de l’humour. A l’école les enfants recherchent beaucoup sa compagnie, même si lui a ses copains préférés et les autres ne l’intéressent pas forcement (« maman, ils veulent jouer avec moi mais moi je ne veux pas! »).
BebeKoala a eu une année et demie très difficile: la grossesse de maman qui l’a beaucoup angoissé, l’arrivé de MiniKoala, l’entrée en maternelle, les problèmes de santé du petit frère ainsi que ses deux opérations, le déménagement…  Je trouve, d’ailleurs, qu’au vu de tous ces changements il s’en est sorti très bien.

Je parle de tout ça pourquoi?
Parce que le mois de vacance en Italie, chez ma mère et ma grande-mère, a été très compliqué. Entre le changement d’habitudes, les adultes qui lui donnaient des informations contradictoires, le surplus de télé pour « le garder tranquille »…il est devenu de plus en plus capricieux.
Sans compter qu’à cause de son energie, de ses caprices, de son entêtement,  j’ai plusieurs fois entendu des remarques déplacées:
– t’ est terrible
– pourquoi t’es si méchant?
– regarde la télé au moins on est tranquilles
– ne fait pas mal à ton petit frère/ ton petit cousin (alors qu’il voulait juste jouer)
– t’es insupportable

Un jour nous étions avec des amis de famille, dans une rue piétonne. BebeKoala courait autour de nous, en faisant semblant d’être un super héros. MiniKoala est descendu de la poussette et s’est mis à courir vers son grand frère qui, lui, ne l’a pas vu. Il s’est retourné toujours en courant et ils se sont rentrés dedans. MiniKoala a littéralement rebondi sur son frère et il est tombé par terre, en tapant très légèrement la tête. Alors que moi j’ai trouvé la scène assez drôle, MiniKoala ne s’étant pas fait mal et BebeKoala ne l’ayant pas du tout fait exprès (ça arrive qu’il le tape, rarement mais ça arrive ), tous les adultes qui étaient avec nous ont commencé à lui dire qu’il était terrible, qu’il ne devait pas faire mal à son frère, qu’il fallait faire très attention et ne jamais courir comme ça, qu’il devait apprendre à bien se tenir.
J’ai du prendre mes deux garçons, tous les deux en larmes à cause de la peur, du choc, des mots blessants et les éloigner pour pouvoir calmer tout le monde.

Mon fils n’est pas parfait, loin de là.
Je suis la première à perdre patience bien trop souvent, mais j’ai toujours fait attention à ne pas lui dire qu’il était méchant ou d’autres choses dans le genre car je sais bien que plus on lui dit comme ça, plus il aura tendance à faire comme si c’était vrai, jusqu’au jour où il sera trop tard.

Pourquoi les gens ne comprennent pas que les enfants comprennent tout et que les mots ont un enorme pouvoir sur eux?

Publicités

Commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s