La mauvaise moi

Il y a des jours, comme aujourd’hui tiens, où je ne suis plus moi-même.
Ces sont les jours où je n’ai pas dormi car le mal au dos m’en a empêché, où j’ai mes règles où je me suis juste reveillée de (très) mauvaise humeur.
Ces jours là ils sont rares, heureusement, mais ils existent et c’est bébé Koala qui en fait les frais.
Ces jours là, j’ai du mal à me contrôler et je me rends compte que je ne suis pas patiente, que je m’énerve trop vite s’il ne veut pas faire ce que je lui demande, s’il ne veut pas venir changer la couche ou mettre le manteau, par exemple.
Ces jours là tous se passe bien et puis, d’un seul coup, c’en est trop et je hausse le ton, je le gronde alors qu’il n’a rien fait.
Ces jours là, j’entends au loin dans ma tête la voix de l’autre moi, la gentille moi, l’habituelle moi. Je l’entends me dire « non, ne t’énerve pas, il ne l’a pas fait exprès » ou « non, ne t’énerve pas, explique lui plutôt pourquoi il faut se dépêcher ». J’entende cette vois, je sais qu’elle a raison, mais…mais je n’y arrive pas et je m’énerve contre mon fils pour une bêtise.
Et le pire, dans ces jours là?
Le pire c’est son regard, son regard qui ne comprend pas pourquoi sa maman a changé si soudainement. Pourquoi avant elle rigolait et puis elle criait.

Ce jours là, comme aujourd’hui tiens, je les passe à culpabiliser car après avoir levée la voix je ne me sens pas mieux, non, je me sens encore pire.
Ces jours là, je me demande pourquoi je devrais vouloir (et avoir) un deuxième enfant, si je ne suis pas capable de garder mon calme avec un seul enfant. Et lui, lui si câlin et gentil, il n’ a rien fait de mal pour mériter une telle mère.
Ces jours là, j’ai juste envie de me blottir au fond de mon armoire et pleurer, pleurer et encore pleurer.

Heureusement ces jours là, comme aujourd’hui tiens, ils sont très rares et de courte durée, mais il faut que l’écrive, que je le dise haut et fort, pour combattre la mauvaise moi.

Publicités

2 réflexions sur “La mauvaise moi

  1. On a tous des moments où ça va un peu moins bien, et je crois que ça ne fait pas de mauvaises mamans (j’en suis sûre même). Nous sommes des humains avec des sentiments, des changements d’hormones, des joies et des contrariétés et il y a des fois, nos nerfs lâchent. Quand on n’a pas le luxe d’avoir quelqu’un pour garder nos Loulous quand ça arrive, c’est toujours un peu eux qui en font les frais. Mais les enfants oublient vite, et ton Koala t’aime tellement qu’il oublie au bout de 5 minutes et qu’un câlin nous aide à nous détendre. Il faut juste trouver ce qui nous aide à rester calme dans ce jours là et en abuser! 🙂 Mais non, ce n’est pas une mauvaise Toi, c’est juste Toi, dans des moments où tu es un peu plus fragile, et je suis sure qu’un petit Koala ou une petite Koala en plus, ne sera que du bonheur pour vous 3! 🙂 ❤

    • Merci beaucoup!
      J’ai beau me dire que les mamans sont des etres humains, mais je culpabilise quand meme. Heureusement ce n’est pas tous les jours non plus que mes nerves lachents, ça reste vraiment exceptionel, mais le regard un peu perdu de mon fils fait mal à mon coeur de maman!

Commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s