(Ba)nana

Mon fils, comme nonno Koala son grand-père paternel, a une certaine passion pour les bananes. Dès qu’il me voit en prendre une dans la corbeille à fruits il commence à s’exciter en criant, de plus en plus fort, NA NA NA ! (Banana, comme en italien?) Et si, malheur!, je ne lui en donne pas un morceau c’est la catastrophe.
Bon, il fait pareil avec le pain, mais il n’utilise aucun son particulier pour le demander.

Publicités

Commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s